Il est grand temps de faire entrer la jungle chez soi ! Avec leurs pouvoirs anti-stress purifiant, ou encore isolants, les plantes transforment vos intérieurs, mais aussi votre qualité de vie.

C’est bon pour le moral

Le vert est la couleur qui représente l’espoir, et ce n’est pas pour rien que les plantes ont un effet si bénéfique sur l’humain. En plus d’apporter la touche finale à la décoration d’un salon ou d’une chambre, elles ont de nombreuses propriétés. Elles aident ainsi à réduire le stress et l’hypertension artérielle, tout en améliorant notre concentration et notre créativité.

En 2012, une chercheuse de l’université du Surrey, en Angleterre, a en effet prouvé que ses étudiants étaient plus apaisés et travaillaient donc plus efficacement dans une pièce fleurie, que dans une salle dépourvue de plantes. Par ailleurs, certaines variétés nécessitent d’être soigneusement entretenues et choyées. Cela a un effet relaxant, nous pousse à la concentration et encourage la compréhension de l’autre.

Maître en matière d’anti-stress, le Rhipsalis est à faire pousser dans toutes les pièces, spécialement dans un bureau. La menthe ou la lavande, grâce à leurs fortes senteurs, ont un effet apaisant et peuvent même calmer les nausées.

La photosynthèse à votre service

Débarrasser l’air de ses polluants : voilà l’un des autres « super-pouvoirs » des plantes vertes ! Certaines d’entre elles filtrent l’air grâce à la photosynthèse tout au long de la journée, profitant de la lumière naturelle pour grandir et se développer, quand d’autres y travaillent la nuit. Les orchidées, les broméliacées, et les plantes des régions arides réalisent ainsi leur photosynthèse la nuit. L’idéal est donc de combiner plantes de jour et plantes de nuit, pour profiter d’un cycle complet de vingt-quatre heures.

Le dioxyde de carbone est alors absorbé par vos plantes, type violettes et autres orchidées, avant qu’elles ne le transforment, et l’expulsent en oxygène. Grâce à ce procédé, l’air est constamment renouvelé, et surtout assaini. Ficus, chlorophythum, lierre, gerbera ou palmier : à vous de choisir quelles plantes dépolluantes vous accueillerez chez vous ! Une fois installées dans le décor,  pensez à nettoyer régulièrement les feuilles, car si celles-ci sont envahies de poussière, la lumière pénètrera moins bien, et la photosynthèse se fera alors plus laborieusement.

Une humidité saine dans la maison

Les plantes rehaussent de manière significative le niveau d’humidité dans l’air. Avec elles, dîtes au revoir à la peau qui tiraille, et aux toux causées par un environnement trop sec. Les plantes d’intérieur augmentent en général de 5% le taux d’humidité des pièces, puisqu’elles rejettent en moyenne 97% de l’eau qui a servi à les arroser. Privilégiez les fougères, les fleurs de lune (spathiphyllum), ou encore les cyperus.

Un isolant phonique naturel

Alors même que vous croyez être au calme chez vous, la sensation d’être oppressés, ou déconcentrés, peut s’emparer de vous. Ces petites gênes proviennent souvent des nuisances sonores qui nous entourent au quotidien, comme le tic-tac d’une horloge, le bruit d’un chauffage, ou d’une imprimante. Les plantes ont la capacité d’atténuer les effets néfastes de ces sons en améliorant leur circulation. Les vibrations et résonances, mêmes externes, comme les bruits de voitures, sont alors amorties et vos pièces n’en sont que plus chaleureuses et conviviales. Optez pour des kentias, schefflera ou philodendrons, répartis principalement autour de vos fenêtres et dans les coins de vos pièces.

Des champs électromagnétiques maîtrisés

Les ondes électromagnétiques sont de vrais polluants pour un intérieur, d’autant qu’elles ont tendances à se multiplier avec les nouvelles technologies. Ordinateurs, smartphones, tablettes, ampoules à basse consommation, réveils, télévisions ou appareils ménagers, en émettent tout au long de la journée, partout dans la maison. Certaines plantes, comme les cactus ou les aloe vera absorbent une partie de ces champs magnétiques. On les place dans la chambre, le bureau et la cuisine en priorité.

 Un intérieur dépoussiéré

Antidote idéal face à la pollution, les plantes vertes vont littéralement dépoussiérer votre intérieur ! Elles remuent l’air et captent donc les micro-organismes néfastes qui volent dans votre salon, à travers leurs feuilles et leurs nervures, ainsi que leurs racines. Le taux de poussière est ainsi généralement réduit de 20%. Elles sont également le partenaire idéal pour les fumeurs, puisque les plantes absorbent les gaz chimiques comme la fumée de cigarette, qu’elles transforment en nutriment. Placez areca, chrysanthème, dracaena marginé, ou pothos, partout où vous voudrez !

Dorénavant plus aucune raison de s’en passer, en été comme en hiver, il me faut du vert !

Laisser un commentaire

Merci d'entrer votre commentaire
Please enter your name here