Pourquoi boit-on du jus de tomate dans l’avion ?

Jus de tomates

En terrasse, installé(e) dans votre jardin, ou même à la table d’un restaurant cosy, cela ne vous viendrait jamais à l’idée. Pourtant, dans l’avion qui vous emmène en vacances, vous vous êtes senti(e) pris(e) d’une envie de jus de tomate ! Vous vous êtes retrouvé(e) à boire ce nectar qui d’habitude n’attire pas vos faveurs. Contre toute attente, vous n’êtes pas seul(e) à faire face à cet étrange phénomène du jus de tomate dans l’avion. Décryptage et explications.

Des chiffres éloquents

hotesse dans avion qui parle à une passagère

Face au chariot bien garni de l’hôtesse, le voyageur se trouve parfois fort démuni. Bière ? Jus d’orange ? Café ? Soda ? Ou… Jus de tomate ? Il semblerait que cette dernière proposition originale séduise plus d’un passager. En 2010, l’Institut Fraunhofer de Physique des Bâtiments constate que la compagnie aérienne allemande Lufthansa écoulait ainsi 1,7 million de litre de jus de tomate, contre 1,6 million de litres de bière. Un chiffre étonnant, surtout lorsque l’on sait que ce breuvage est loin d’être populaire en Allemagne.

L’explication des scientifiques

jus de tomates sur tablette d'un avion

 

Les voyageurs choisissent-ils le jus de tomate pour changer de leurs habitudes et essayer quelque chose d’innovant ? Cherchent-ils une boisson plus nourrissante pour que le vol leur paraissent moins long ? Ou souhaitent-ils tester le jus de tomate pour profiter de ses nombreuses vertus ? Plusieurs groupes de scientifiques ont étudié la question et sont arrivés à une conclusion bien différente de ces hypothèses. La circulation de l’air, la pression atmosphérique, et surtout le haut niveau de décibels seraient en effet la principale cause de cette envie intempestive, puisqu’ils influent sur notre perception du goût.

Dans un tel environnement, les sensations autour du sucré et du salé sont ainsi atténuées, alors que les goûts amers, acides et épicés ne sont que peu impactés. La perception de l’umami, cinquième saveur répertoriée, est même renforcée lorsque l’on mange dans un cadre bruyant. Comme dans la viande, les champignons, ou le parmesan, les tomates bien mûres présentent une quantité importante d’unami.

C’est donc l’instinct qui nous pousserait à nous délecter d’un jus de tomate bien frais ou d’un Bloody Mary parfaitement épicé lorsque nous sommes dans les airs.

 

Les bienfaits du jus de tomate

jus de tomates dans un verre avec menthe décorative

Cet étrange phénomène est une bonne nouvelle pour les voyageurs, puisque le jus de tomate s’avère très bon pour la santé. Rassasiant, ce nectar coupe faim est faible en calories, mais riche en vitamines et oligo-éléments. Drainant, il aide également à éliminer les toxines et atténuerait même certains symptômes liés à la ménopause, comme l’anxiété ou les bouffées de chaleur.

La tomate contient aussi du lycopène, un antioxydant aux nombreux bienfaits. Il aide ainsi à lutter contre le vieillissement de la peau, a une action préventive contre le cancer, et renforce les défenses naturelles contre le diabète ou les troubles vasculaires.

Consommer du jus de tomate dans l’avion est donc une action positive, à adopter au quotidien. Ne vous contentez plus du jus en brique proposé par les hôtesses et préférez un jus maison. Pour un nectar des plus sains, privilégiez des tomates issues de l’agriculture écologique, ou encore mieux : les tomates du jardin !

 

Laisser un commentaire

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Pinterest
Share On Youtube