Ces 5 insectes utiles au jardin que vous ne soupçonniez pas

Ils n’ont pas toujours bonne réputation et pourtant, certains insectes nous rendent de fiers services au jardin ! Qu’ils se nourrissent de « nuisibles », améliorent la qualité de nos sols, ou assurent la reproduction des plantes, tous participent à l’équilibre de notre écosystème et constituent de ce fait, de précieux alliés du jardinier. Alors pourquoi ne pas apprendre à mieux les connaître ? Pour cela, découvrez ces 5 insectes très utiles au jardin !

#1 L’araignée

Certes, ce n’est pas notre petite bête préférée et pourtant, l’araignée n’a pas que le don de nous effrayer ! Au jardin, cet arthropode de la famille des Arachnides, possède bien des utilités, comme celle de se nourrir de nombreux petits insectes dits « nuisibles » !

Friandes de pucerons ailés, mais aussi de papillons, tels que les piérides dont les chenilles font des ravages sur les choux, les araignées protègent ainsi à merveille nos légumes du potager !

Le saviez-vous ? Il existe près de 48 000 espèces d’araignées dans le monde et ces dernières excellent en matière de techniques de chasse ! En plus de piéger leurs victimes dans leurs toiles, certaines sont capables de courir après leur proie, de se cacher, ou encore d’épouser la couleur d’une plante pour se fondre dans le décor, comme l’araignée-crabe. De quoi réfléchir à deux fois avant de les écraser !

#1 L’araignée

Certes, ce n’est pas notre petite bête préférée et pourtant, l’araignée n’a pas que le don de nous effrayer ! Au jardin, cet arthropode de la famille des Arachnides, possède bien des utilités, comme celle de se nourrir de nombreux petits insectes dits « nuisibles » !

Friandes de pucerons ailés, mais aussi de papillons, tels que les piérides dont les chenilles font des ravages sur les choux, les araignées protègent ainsi à merveille nos légumes du potager !

Le saviez-vous ? Il existe près de 48 000 espèces d’araignées dans le monde et ces dernières excellent en matière de techniques de chasse ! En plus de piéger leurs victimes dans leurs toiles, certaines sont capables de courir après leur proie, de se cacher, ou encore d’épouser la couleur d’une plante pour se fondre dans le décor, comme l’araignée-crabe. De quoi réfléchir à deux fois avant de les écraser !

#2 L’abeille

Non, les abeilles ne sont pas bonnes qu’à faire du miel, car c’est bien grâce à elles que nous consommons une grande partie de nos végétaux ! Légumes, fruits, oléagineux : leur reproduction est grandement facilitée par les insectes pollinisateurs. Et dans ce domaine, l’abeille est reine ! 

Dites surtout merci à ses poils velus, sur lesquels reste collé le pollen, nécessaire à la fécondation de nos fruits et de nos légumes. Découvrez les bienfaits du pollen pour votre santé et comment l’inviter dans nos assiettes.

Et pour attirer cet insecte utile au jardin de la famille des Apoïdes, on y fait pousser des plantes mellifères, ces fleurs bourrées de nectar et de pollen dont raffolent les abeilles. Thym, framboisier, romarin, bruyère… Vous avez l’embarras du choix !

Découvrez plus de conseils sur les plantes mellifères, quelles plantes mellifères à semer pour attirer les abeilles et comment cultiver le thym, le framboisier, le romarin.

#2 L’abeille

Non, les abeilles ne sont pas bonnes qu’à faire du miel, car c’est bien grâce à elles que nous consommons une grande partie de nos végétaux ! Légumes, fruits, oléagineux : leur reproduction est grandement facilitée par les insectes pollinisateurs. Et dans ce domaine, l’abeille est reine ! 

Dites surtout merci à ses poils velus, sur lesquels reste collé le pollen, nécessaire à la fécondation de nos fruits et de nos légumes. Découvrez les bienfaits du pollen pour votre santé et comment l’inviter dans nos assiettes.

Et pour attirer cet insecte utile au jardin de la famille des Apoïdes, on y fait pousser des plantes mellifères, ces fleurs bourrées de nectar et de pollen dont raffolent les abeilles. Thym, framboisier, romarin, bruyère… Vous avez l’embarras du choix !

Découvrez plus de conseils sur les plantes mellifères, quelles plantes mellifères à semer pour attirer les abeilles et comment cultiver le thym, le framboisier, le romarin.

#3 Le cloporte

Voici un autre animal dont vous ne soupçonniez sûrement pas l’utilité ! Ressemblant fort à un insecte, le cloporte est en vérité un crustacé. Le seul à vivre sur la terre ferme !

Son régime alimentaire a lui aussi de quoi surprendre, puisque cet isopode est un détritivore et se nourrit donc exclusivement de détritus végétaux, à l’instar de feuilles, de bois, de champignons, mais aussi de cadavres d’insectes, qu’il réduit en morceaux.

Formidable recycleur de matières organiques, il accélère ainsi leur décomposition, tandis que ses déjections, riches en azote, enrichissent et nettoient notre sol. Pour l’attirer au jardin, un tas de compost suffit, que l’on n’oublie pas toutefois, d’alimenter régulièrement.

Découvrez nos conseils pour vous lancer dans le compostage et retrouvez notre top 5 des déchets à mettre au compost.

#3 Le cloporte

Voici un autre animal dont vous ne soupçonniez sûrement pas l’utilité ! Ressemblant fort à un insecte, le cloporte est en vérité un crustacé. Le seul à vivre sur la terre ferme !

Son régime alimentaire a lui aussi de quoi surprendre, puisque cet isopode est un détritivore et se nourrit donc exclusivement de détritus végétaux, à l’instar de feuilles, de bois, de champignons, mais aussi de cadavres d’insectes, qu’il réduit en morceaux.

Formidable recycleur de matières organiques, il accélère ainsi leur décomposition, tandis que ses déjections, riches en azote, enrichissent et nettoient notre sol. Pour l’attirer au jardin, un tas de compost suffit, que l’on n’oublie pas toutefois, d’alimenter régulièrement.

Découvrez nos conseils pour vous lancer dans le compostage et retrouvez notre top 5 des déchets à mettre au compost.

#4 La coccinelle et sa larve

Voilà une coccinelle qui arrive et se pose sur votre doigt ! Faites-la s’envoler et n’oubliez pas de faire un vœu ! Car dans la vie, comme au jardin, ce petit coléoptère a bien tendance à nous porter chance ! 

Dévoreuse de pucerons, nuisibles qui s’attaquent à nos plantes et les affaiblissent en suçant leur sève, la larve de coccinelle en consomme justement une centaine quotidiennement ! Et parmi les milliers d’espèces que compte sa famille, certaines d’entre elles sont également de grandes mangeuses d’acariens, ou de cochenilles.

À noter : la larve de coccinelle mange plus de nuisibles que la coccinelle adulte. Elle est donc essentielle à l’entretien de votre jardin ! Sachez la reconnaître pour la préserver !

Vous possédez un jardin ou un balcon ? Installez-y un abri à insectes doté de quelques pommes de pins ou de laine de bois fragmentée. Vous devriez bientôt y voir notre adorable petite bête rouge venir y hiberner ! 

#4 La coccinelle et sa larve

Voilà une coccinelle qui arrive et se pose sur votre doigt ! Faites-la s’envoler et n’oubliez pas de faire un vœu ! Car dans la vie, comme au jardin, ce petit coléoptère a bien tendance à nous porter chance ! 

Dévoreuse de pucerons, nuisibles qui s’attaquent à nos plantes et les affaiblissent en suçant leur sève, la larve de coccinelle en consomme justement une centaine quotidiennement ! Et parmi les milliers d’espèces que compte sa famille, certaines d’entre elles sont également de grandes mangeuses d’acariens, ou de cochenilles.

À noter : la larve de coccinelle mange plus de nuisibles que la coccinelle adulte. Elle est donc essentielle à l’entretien de votre jardin ! Sachez la reconnaître pour la préserver !

Vous possédez un jardin ou un balcon ? Installez-y un abri à insectes doté de quelques pommes de pins ou de laine de bois fragmentée. Vous devriez bientôt y voir notre adorable petite bête rouge venir y hiberner ! 

#5 Le ver de terre

Le ver de terre, clé de la fertilité au potager ? Vrai ! Et autant dire que le labeur ne lui fait pas peur. Brassant la terre durant des heures, ce lombric améliore la structure de notre sol et sa porosité, gage d’une terre bien aérée et fertile.

Dévorant nos végétaux en décomposition, il y rejette ensuite ses turricules : ces particules végétales et minérales, riches en calcium, en phosphore, ou en magnésium et dont nos plantes ont tant besoin pour se développer. Une véritable hormone de croissance !

Pour l’aider, on évite de bêcher et on utilise plutôt un outil d’éco-jardinage comme la grelinette ou la biogrif’, qui aère la terre sans broyer les vers ! 

#5 Le ver de terre

Le ver de terre, clé de la fertilité au potager ? Vrai ! Et autant dire que le labeur ne lui fait pas peur. Brassant la terre durant des heures, ce lombric améliore la structure de notre sol et sa porosité, gage d’une terre bien aérée et fertile.

Dévorant nos végétaux en décomposition, il y rejette ensuite ses turricules : ces particules végétales et minérales, riches en calcium, en phosphore, ou en magnésium et dont nos plantes ont tant besoin pour se développer. Une véritable hormone de croissance !

Pour l’aider, on évite de bêcher et on utilise plutôt un outil d’éco-jardinage comme la grelinette ou la biogrif’, qui aère la terre sans broyer les vers ! 

Pour attirer ces insectes utiles au jardin, quelques techniques simples suffisent ! Diversifiez les végétaux, dont ceux qui attirent leurs proies comme les pucerons, multipliez les fleurs, dont raffolent les pollinisateurs, laissez un coin de votre jardin en friche et laissez-leur des abris ombragés à l’aide de pierres, de bois ou de paillis… Il ne vous reste plus qu’à cultiver votre potager en toute tranquillité !
Thym commun - Pot de Ø.14 cm
Jardiland - Composteur en bois naturel 300L
Belli - Lombricomposteur noir avec robinet 32 L
Hôtel à Insectes Petit Modèle
Bioculteur 5 dents - L.38,5 x l.6 x H.126 cm

Laisser un commentaire

<Article suivant<

Canicross : découvrez ses bienfaits sur vous et votre chien