Découvrez Gobi, le chien qui a couru le marathon de Paris !

Deux chiens en train de courrir

L’édition 2019 du prestigieux marathon de Paris a accueilli un participant franchement pas comme les autres… Voilà une belle histoire incroyable digne d’un conte de fées !

Le dimanche 14 avril dernier, sur la ligne de départ du marathon de Paris, les coureurs ainsi que le public ont pu découvrir un invité assez inhabituel… ou plutôt, une invitée ! Gobi, la petite Shih-tzu croisée chihuahua âgée de 4 ans a marqué l’histoire. Elle était en effet le tout premier chien à participer officiellement au marathon de la capitale française. Avec son petit dossard personnel, elle courait aux côtés de son propriétaire, le traileur Dion Leonard, un australien de 44 ans. L’histoire de leur dingue rencontre vous dit peut-être quelque chose, tant elle a fait le buzz.

Tout commence en juin 2016, lorsque Dion effectue la Gobi March Race. Il s’agit d’une course ultra intense de plusieurs jours dans le désert de Gobi, en Chine. Au matin du deuxième jour de course, il croise la route d’une petite chienne errante. A partir de là, elle ne le quittera plus et suivra son nouveau compagnon jusqu’à la ligne d’arrivée. Ensemble ils parcourront 120km en effectuant 4 des 6 étapes de l’ultra trail ! Lui qui n’était venu là que pour gagner va même mettre de côté son but en prenant du retard au troisième jour de compétition. En effet, il aidera la chienne qui ne parvenait pas à traverser une rive. Inutile de préciser qu’à la fin de la course, les deux nouveaux comparses ont été chaudement applaudis par une foule émue !

C’est donc sans grande surprise qu’à la fin de cette aventure, l’australien Dion Leonard décide d’adopter sa nouvelle amie, qu’il baptise joliment Gobi. Mais cela ne va pas se faire sans embuches. Faire sortir un animal de Chine pour l’envoyer en Écosse, là où il résidait à l’époque, n’est pas chose facile. Ni chose gratuite ! En arrivant sur le sol britannique, la chienne devait en effet être placée en quarantaine, une opération extrêmement coûteuse. Soutenu par sa femme Lucja, Dion lance une cagnotte sur internet, un véritable succès leur permettant de récolter près de 23 000 euros.

Mais ce n’est pas tout… En attendant son transfert en Écosse, la petite Gobi est gardée par une femme à Uruqmi, une ville chinoise de plus de 3 millions d’habitants. Un jour, la chienne disparaît subitement. Personne ne sait où elle se trouve. Dion Leonard fonce sur place avec la ferme intention de la retrouver. Après d’intenses recherches, Dion finit par retrouver sa chienne, légèrement blessée. Une force supérieure semble avoir fermement décidé que ces deux-là devaient être réunis.

Depuis, ils ne se quittent plus, et s’entraînent sans cesse ensemble. Au marathon de Paris, la chienne n’a effectué que les 10 premiers kilomètres du parcours. Non pas que la petite sportive ne soit pas capable de terminer la course, mais Dion a préféré la ménager pour qu’elle se remette correctement de ses blessures. Et on ne le comprend que trop bien… Un ouvrage émouvant appelé « Gobi et moi » et signé Dion Leonard relatant cette fabuleuse histoire a été récemment publié. Et, un film serait même en préparation… On a hâte !

C’est donc une immense star que les courageux marathoniens de Paris ont eu la chance de côtoyer durant quelques kilomètres le 14 avril dernier !

Laisser un commentaire

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Pinterest
Share On Youtube