Peut-on être meilleurs amis tout en percevant le monde de manière radicalement différente ? Il semblerait que oui. Votre chien et vous partagez une vraie complicité, pourtant vous vivez presque dans deux mondes différents. Odorat, ouïe, vision, goût, toucher : votre fidèle compagnon va vous étonner ! Vous voulez en savoir plus ? Lisez ce qui suit et découvrez les cinq sens du chien. 

Le chien a du flair !

L’avez-vous remarqué ? Lorsqu’il rencontre une nouvelle personne ou découvre un nouvel environnement, votre compagnon à quatre pattes le flaire. Pour cause, l’odorat est le sens le plus développé du chien et celui avec lequel il perçoit le monde en priorité. Les canidés ont des capacités olfactives beaucoup plus importantes que les hommes. Ils perçoivent donc bien mieux les odeurs que nous et parviennent à en différencier un nombre bien plus grand.

Leur museau est une redoutable machine à sentir : il comporte entre 100 et 200 millions de cellules olfactives, contre 5 millions pour l’homme ! La forme du museau permet aussi une circulation optimale de l’air, et donc des molécules odorantes. L’odorat de certains chiens, comme les bergers allemands, les bergers belges malinois ou les beagles, est si développé qu’ils sont « embauchés » pour mener des enquêtes criminelles, rechercher des disparus ou même pour dépister des cancers ! 

Une ouïe inouïe

Une croquette qui tombe discrètement dans sa gamelle et votre petit compagnon accourt ventre à terre depuis le fonds du jardin ? Rien de surprenant ! L’ouïe des canidés est elle aussi bien développée. Elle leur permet de percevoir des fréquences sonores très hautes comme les ultrasons et surtout d’entendre de loin.

Nos animaux sont capables de distinguer des sons émis jusqu’à quatre fois plus loin que ceux que nous pouvons percevoir. Là encore, cette performance s’explique par des outils de pointe : leurs oreilles particulièrement musclées qu’ils peuvent orienter afin de mieux amplifier les sons.

Les canidés voient grand, mais pas rouge

Même si avec vous, votre meilleur ami voit la vie en rose, dans la réalité, il ne perçoit qu’un nombre limité de couleurs. Le spectre chromatique que distinguent les chiens est bien moins large que celui des humains. Pourtant, contrairement à une idée répandue, les canidés voient plus de deux couleurs. Ils ne discernent pas le rouge mais voient les couleurs allant du jaune au bleu. Visuellement, leur monde est donc un peu plus fade que le notre. Pas de quoi se tourmenter cependant.

Pour se consoler, ils disposent d’une vision nocturne exceptionnelle et d’un champ de vision bien plus large que le notre. Le chien voit environ à 250 degrés quand l’homme à une vision à seulement 180 degrés. Il ne voit donc pas la vie en couleur, mais en grand ! 

Un sens du toucher au poil

Le toucher n’est pas le sens le plus aiguisé de nos fidèles compagnons. Ils perçoivent bien nos caresses, la température ou encore la douleur mais leur sens du toucher est moins développé que celui des hommes. Attention cependant, certaines parties de leur anatomie révèlent des capacités perceptives étonnantes !

C’est notamment le cas de leur museau et de leurs sourcils qui sont habillés de sortes de longs poils appelés « vibrisses ». Les vibrisses constituent l’un des organes principaux à travers lequel nos petits compères exercent leur sens du toucher. Elles leur permettent en effet de capter des vibrations et de rentrer en contact avec les objets pour ainsi dire « à distance ». Prenez garde à ne pas les leur couper, au risque de les priver de précieux outils sensoriels ! 

Un manque de bon goût ?

L’odeur puissante des croquettes de votre chien vous semblent peu ragoûtante et vous vous demandez pourquoi il semble pourtant les adorer ? La réalité est simple : il perçoit les goûts de manière moins fine que vous. Les chiens disposeraient d’environ 1700 récepteurs gustatifs contre 9000 pour les humains.

Nos compagnons ne sont donc pas de fins gourmets et ne se laissent pas déstabiliser par des saveurs un peu corsées. Cela leur permet également de consommer le même repas à longueur d’années, sans jamais se lasser. En revanche ils n’apprécient pas certains goûts comme l’amertume. Cela leur permet de se tenir à distance d’aliments qui sont toxiques pour eux comme le chocolat. 

Vous pouvez maintenant observer les comportements de votre chien et essayer d’analyser la manière dont ils traduisent l’équilibre de ces cinq sens. Finalement, si le chien est le meilleur ami de l’homme, peut-être est-ce parce que leur manières de percevoir le monde se complètent ?

1 commentaire

Laisser un commentaire

Merci d'entrer votre commentaire
Please enter your name here