Êtes-vous l’esclave de votre chat ?

chat avec le regard vert qui fixe l'objectif

Lorsque l’on vous demande : « As-tu un animal de compagnie ? »,  vous répondez gaiement : « Oui, j’ai un chat » !  Mais, à bien y réfléchir, cette formule est-elle tout à fait exacte ? N’est-ce pas, en réalité, votre chat qui vous possède, vous qui vivez chez lui … et non l’inverse ? Pour lui, c’est un peu « moi d’abord », non ? Ne seriez-vous pas finalement un peu l’esclave de votre félin adoré ? Décryptage. 

Ca commence dès le réveil…

chat caché derrière canapé

C’est dimanche. Vous n’avez aucune obligation aujourd’hui et avez pris un malin plaisir à ne pas régler votre réveil (ce démon) hier soir. Enroulé(e) comme un fœtus dans votre chaude couette, vous êtes parti(e) pour la plus belle des grasses mat’ ! Seulement voilà, tout à coup, vous sentez quelque chose grimper sur vous, de petites pattes qui tâtonnent sur vos jambes, puis votre dos… Ca y est, ça s’approche de votre visage, ça vous renifle, ça vous lèche, ça miaule ! Il est là. Dimanche ou pas dimanche, votre chat n’en a rien à fiche, il est 7h37 et il commence sérieusement à avoir faim, le petit ! Et même si vous aviez soigneusement rempli à craquer sa gamelle de ses croquettes préférées, ça ne fait rien. Il lui faut vous réveiller quand même ! Pourquoi ? Eh bien parce qu’il a envie de caresses, ou de jouer, ou tout simplement de vous montrer comme il est beau quand il s’étire sur le dos, les quatre fers en l’air ! Bref, allez, il a besoin de vous, esclave !

Et ça continue dans la salle de bain…

C’est bien connu, les chats n’aiment pas l’eau… Mais cela ne les empêche pas de venir faire un tour sur le bord de la baignoire pour vous déranger pendant votre moment de détente. Oubliez le bain moussant, les bougies, l’encens, la musique classique, le luxe-calme-et-volupté… Il adore tapoter dans l’eau avec ses petites pattes, boire l’eau du bain, faire tomber tous les objets qui l’entourent ou venir léchouiller l’eau sur le bout de votre nez… Allez, on sort du bain, chaton réclame de l’attention !

Durant la pause dej’…

chaton reniflant un poisson dans une assiette

Pour le déjeuner, vous avez prévu du poisson au menu. Et, comme à chaque repas, votre chat (incroyablement mal élevé) grimpe sur la table, miaule, fait les gros yeux parce que lui aussi veut sa part ! Trop, c’est trop ! Vous l’enfermez dans la pièce d’à côté pour pouvoir manger tranquillement. Mais ses cris désespérés et autres grattages au bas de la porte ont vite raison de vous. Le pauvre… Vous finissez par le laisser entrer et partagez votre précieux met avec lui (ou bien est-ce lui qui le partage avec vous ?).

Pas de répit pendant la nuit

chat étendu sous une couette

Ah votre lit ! L’endroit de rêve pour Minou ! Devant son insistance au début de votre cohabitation pour venir se lover près de vous la nuit, vous avez cédé. Et puis avouez-le ça ne vous déplaisait pas de partager votre lit avec cet adorable chaton. Oui mais voilà petit chaton a bien grandi ! Et bien pris possession de votre lit dans le même temps comme territoire qui lui est du. Le soir, il se  couche confortablement contre vos pieds… Sauf qu’une fois que vous avez sombré dans les bras de Morphée, il remonte jusqu’à vos jambes pour ensuite venir carrément s’installer sur votre oreiller. Lorsqu’il se contente de ronronner, c’est plutôt agréable mais quand Mademoiselle ou Monsieur a décidé que c’était l’heure de la toilette, c’est une autre affaire ! Etre réveillé(e) par les bruits de léchouilles dans les oreilles on s’en passerait bien.. Vous prenez alors vos distances et vous vous trouvez relégué(e) sur la tranche du lit… Un peu plus et c’est vous qui allez dormir sur la moquette ! Non décidément ce chat a tous les droits !

Est-ce que tu viens pour les vacances ?

chaton étendu sur des tongs

Cet été, vous avez prévu de passer deux semaines dans une magnifique villa avec piscine dans le sud de la France. Mais que faire du gros matou ? Vous ne pouvez certainement pas l’emmener avec vous, il risquerait de s’échapper. Demander à un ami de venir s’occuper de lui durant votre absence ? Impossible, vous avez loué ladite villa avec tous vos proches. Demander à la voisine alors ? Zut, elle part aux mêmes dates que vous ! Faire appel à un cat-sitter ? Vous n’aimez pas trop l’idée de confier la prunelle de vos yeux à un inconnu… Dernière solution : le laisser seul ? Oh non, impossible ! Tant pis, on annule la réservation, le farniente, la piscine et les barbecues… On reste à la maison tout l’été pour s’occuper du chat. Ce n’est pas très grave au fond, vous aurez enfin le temps de terminer l’écriture de ce vieux roman que vous aviez commencé adolescent(e). Ah, mais le voilà qui grimpe encore sur le bureau et en profite pour se promener sur les touches de votre ordinateur. Comble de l’horreur, ses pas hasardeux sur le clavier sont parvenus à former les mots « je vous déteste » et à l’envoyer à votre patron ! Mais, comment a-t-il fait ?

Maintenant c’est sûr, Françoise Giroud avait bien raison : « On ne possède pas un chat, c’est lui qui vous possède ». 

 

4 commentaires

  1. oui c’est un fait avéré , et alors ? j’assume tout à fait , cette situation me convient
    parfaitement et correspond à l’idée que je me fais de posséder un animal quel qu’il soit . C’est comme avec un enfant on assume les caractères de chacun .

  2. C’est un choix …de possédez un Animal !!
    Les chats sont exceptionnels ….
    J’en recherche un. Surtout un chat pour appartement !!
    Mais, je suis catastrophée…de constater…deux chiens en appartement !
    Un Husky !!!!
    Ou ces chiens qui aiment courir ..au froid !….
    Là, dans le sud de la France .
    Sortent pour les 2 ou 3 pipis….ou….proche ses entrées !!
    Ou se trouve le bien Être de ce chiens, de ces chiens Volumineux. …..

    1. Bonjour
      D’accord avec vous. L’animal est souvent l’otage de la bêtise voire cruauté humaine!!!!

  3. Une nuit Doucette (adorable petite peste ) a du rester à la clinique vétérinaire. Résultat? Nuit blanche! Et oui Doucette m’a manqué, pas de toilette à 2 heures du matin, pas de mordillements à 3 h 24 et pas son bonjour en ron ron. Et son eau fraîche obligatoire pour son petit déj et j’en passe. L’animal n’est pas un bibelot mais un vrai membre de la famille à part entière avec son caractère. Ce qui en fait un être unique et attachant. Peste mais j’en redemande

Laisser un commentaire

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Pinterest
Share On Youtube