Jardinage écolo : découvrez cette pratique plus facile qu’on ne le pense !

Le jardinage écolo, quèsaco ? Respectueux de l’environnement et des saisons, de plus en plus de jardiniers délaissent les produits chimiques et autres pesticides pour chouchouter leur potager. Adeptes des solutions « vertes », ils préfèrent préserver l’équilibre naturel quitte à adopter de nouvelles habitudes. Intrigués ou séduits par cette pratique ? On vous dit tout pour adopter les gestes du jardinage bio.

Bichonner le sol

Comment prépare-t-on la terre de manière écolo ? En la touchant le moins possible ! Contentez-vous de décompacter le sol en surface grâce à des outils de jardinage écolo spécialement conçus dans ce but : biogriffe, griffe rotative ou éco-fourche. Le but est de décompacter la terre en surface pour lui  permettre de mieux recevoir l’eau et les matières nutritives.

Ne cherchez pas à bêcher en profondeur. Vous épargnerez ainsi la faune du sol, ces petits travailleurs si précieux pour la richesse du sol (dont les fameux vers de terre). Vous éviterez également de mélanger terre de surface et terre de profondeur. 

Votre collectivité vous a offert un silo à compost pour diminuer vos poubelles ? En jetant régulièrement vos déchets de cuisine dans ce silo, vous avez une arme secrète pour booster vos plantations ! En effet, le compost est particulièrement riche en éléments nutritifs. Résultat, d’une pierre deux coups : vous réduisez vos déchets et vous produisez rapidement un excellent terreau de culture, utilisable également comme engrais pour enrichir votre terre.

Bichonner le sol

Comment prépare-t-on la terre de manière écolo ? En la touchant le moins possible ! Contentez-vous de décompacter le sol en surface grâce à des outils de jardinage écolo spécialement conçus dans ce but : biogriffe, griffe rotative ou éco-fourche. Le but est de décompacter la terre en surface pour lui  permettre de mieux recevoir l’eau et les matières nutritives.

Ne cherchez pas à bêcher en profondeur. Vous épargnerez ainsi la faune du sol, ces petits travailleurs si précieux pour la richesse du sol (dont les fameux vers de terre). Vous éviterez également de mélanger terre de surface et terre de profondeur. 

Votre collectivité vous a offert un silo à compost pour diminuer vos poubelles ? En jetant régulièrement vos déchets de cuisine dans ce silo, vous avez une arme secrète pour booster vos plantations ! En effet, le compost est particulièrement riche en éléments nutritifs. Résultat, d’une pierre deux coups : vous réduisez vos déchets et vous produisez rapidement un excellent terreau de culture, utilisable également comme engrais pour enrichir votre terre.

Inviter les insectes à butiner

Vous avez abandonné le fond de votre jardin aux “mauvaises herbes” ? Eh bien cela fait de vous un jardinier écolo ! Oui, vous avez bien lu.

Les herbes dites “mauvaises” souffrent d’une mauvaise réputation, pourtant elles sont un merveilleux refuge pour la biodiversité. Prenez par exemple l’abeille domestique, elle adore se lover dans la bryone, la lysimaque ou le lierre. Idem avec la buglosse, le mouron et l’arabette qui deviennent dès le mois de février une terre d’accueil pour les premiers bourdons.

Pour favoriser le processus de pollinisation, vous pouvez aussi leur installer un hôtel à insectes. En plus d’apporter une jolie touche déco, ce petit habitat en bois permet d’héberger de nombreux insectes comme l’osmie, l’abeille solitaire, ou l’abeille charpentière.

Inviter les insectes à butiner

Vous avez abandonné le fond de votre jardin aux “mauvaises herbes” ? Eh bien cela fait de vous un jardinier écolo ! Oui, vous avez bien lu.

Les herbes dites “mauvaises” souffrent d’une mauvaise réputation, pourtant elles sont un merveilleux refuge pour la biodiversité. Prenez par exemple l’abeille domestique, elle adore se lover dans la bryone, la lysimaque ou le lierre. Idem avec la buglosse, le mouron et l’arabette qui deviennent dès le mois de février une terre d’accueil pour les premiers bourdons.

Pour favoriser le processus de pollinisation, vous pouvez aussi leur installer un hôtel à insectes. En plus d’apporter une jolie touche déco, ce petit habitat en bois permet d’héberger de nombreux insectes comme l’osmie, l’abeille solitaire, ou l’abeille charpentière.

Économiser l’eau et arroser responsable

Par économie ou par paresse, vous n’arrosez pas votre pelouse tous les 4 matins pour avoir un beau tapis vert ? Vous avez bien raison ! L’eau est une ressource précieuse qu’il ne faut pas gaspiller pour la pelouse !

Quand elle vient à manquer en période de sécheresse, les cultures peuvent être mise à mal. Alors, si ce n’est déjà fait, installez un récupérateur d’eau de pluie. Certains deviennent même un élément de déco avec leur bac à fleur au sommet du réservoir.

Côté potager, on combine tuyaux micro-poreux ou arrosage au goutte-à-goutte directement branché sur le réservoir d’eau de pluie, et l’irremplaçable paillis qui permet au sol de garder sa fraîcheur plus longtemps (et aux herbes indésirables de détourner l’eau de vos légumes). Les tontes de gazon font d’ailleurs un très bon paillage. 

Côté massif, on mise sur ces fleurs qui ne craignent pas le manque d’eau (lavande, céanothe aux belles fleurs bleues, ciste, gaura, romarin et thym…) et on opte pour des plantes couvre-sols afin d’éviter l’assèchement rapide du sol (et limiter les désherbages). 

Économiser l’eau et arroser responsable

Par économie ou par paresse, vous n’arrosez pas votre pelouse tous les 4 matins pour avoir un beau tapis vert ? Vous avez bien raison ! L’eau est une ressource précieuse qu’il ne faut pas gaspiller pour la pelouse !

Quand elle vient à manquer en période de sécheresse, les cultures peuvent être mise à mal. Alors, si ce n’est déjà fait, installez un récupérateur d’eau de pluie. Certains deviennent même un élément de déco avec leur bac à fleur au sommet du réservoir.

Côté potager, on combine tuyaux micro-poreux ou arrosage au goutte-à-goutte directement branché sur le réservoir d’eau de pluie, et l’irremplaçable paillis qui permet au sol de garder sa fraîcheur plus longtemps (et aux herbes indésirables de détourner l’eau de vos légumes). Les tontes de gazon font d’ailleurs un très bon paillage. 

Côté massif, on mise sur ces fleurs qui ne craignent pas le manque d’eau (lavande, céanothe aux belles fleurs bleues, ciste, gaura, romarin et thym…) et on opte pour des plantes couvre-sols afin d’éviter l’assèchement rapide du sol (et limiter les désherbages). 

Choyer ses plantations sans les traiter

Vous avez une plante qui semble mal en point ? Pas de panique. Parfois, il vaut mieux ne rien faire et laisser la Nature s’en occuper !

On commence d’abord par identifier la cause, s’il s’agit d’une maladie ou de la présence d’insectes. Ensuite, on coupe la partie malade et on laisse le temps à la plante de guérir. Dans le cas d’invasions d’insectes, on attend sagement que leurs prédateurs naturels viennent s’en occuper : comme les coccinelles et les oiseaux dans le cas des pucerons.

Gardez toujours en tête que la Nature est pleine de ressource, elle sait s’auto-réguler !

Choyer ses plantations sans les traiter

Vous avez une plante qui semble mal en point ? Pas de panique. Parfois, il vaut mieux ne rien faire et laisser la Nature s’en occuper !

On commence d’abord par identifier la cause, s’il s’agit d’une maladie ou de la présence d’insectes. Ensuite, on coupe la partie malade et on laisse le temps à la plante de guérir. Dans le cas d’invasions d’insectes, on attend sagement que leurs prédateurs naturels viennent s’en occuper : comme les coccinelles et les oiseaux dans le cas des pucerons.

Gardez toujours en tête que la Nature est pleine de ressource, elle sait s’auto-réguler !

Aménager son jardin avec des matériaux recyclés

Récupération, transformation, DIY, customisation, autant d’astuces déco pour un jardinage écolo. Concrètement, on opte pour des matériaux naturels comme le bois, les planches ou les contreplaqués. Des palettes en bois en guise de carrés potagers sont notamment du plus bel effet !

Pour personnaliser la déco de son jardin écolo, on donne une seconde vie aux objets délaissés au fond du grenier. Une échelle en bois inutilisable ? Elle devient un support original pour vos plantes aromatiques. Joli ET écolo, pourquoi s’en priver ?

Aménager son jardin avec des matériaux recyclés

Récupération, transformation, DIY, customisation, autant d’astuces déco pour un jardinage écolo. Concrètement, on opte pour des matériaux naturels comme le bois, les planches ou les contreplaqués. Des palettes en bois en guise de carrés potagers sont notamment du plus bel effet !

Pour personnaliser la déco de son jardin écolo, on donne une seconde vie aux objets délaissés au fond du grenier. Une échelle en bois inutilisable ? Elle devient un support original pour vos plantes aromatiques. Joli ET écolo, pourquoi s’en priver ?

Et voilà quelques petits gestes simples qui, pourtant, son bel et bien écolos ! Vous en pratiquiez déjà ? Tant mieux, vous êtes donc adepte du jardinage écolo sans le savoir… eh oui pratiquer sa passion tout en respectant la nature n’est finalement pas si compliqué qu’on aurait pu le croire !
Leborgne - Biogrif 5 dents soudées NaturOvert L.50 cm
Griffe rotative
Spear & Jackson - Eco-Biofourche L.137 x l.60 x H.8 cm
Garantia - Réservoir Vaso 2en1 graphite avec robinet - 220L
Garantia - Réservoir Linus 2en1 gris avec bac à plantes - 220L
Hôtel à Insectes Petit Modèle

Laisser un commentaire

<Article suivant<

Top 5 des plantes pour une chambre Feng Shui

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Pinterest
Share On Youtube