La « Purple food », nouvelle star de nos assiettes

C’est la nouvelle tendance healthy du moment, la « purple food » s’invite sur tous les étalages des supermarchés et dans nos assiettes. Après la tendance « green », les aliments violets ont le vent en pourpre ! Au menu, choux rouges, prunes, pommes de terre violettes, mûres, aubergines… une régalade de saveurs violacées. On vous dit tout sur les atouts de ce nouveau mouvement coloré, et comment l’adopter. Décryptage.

Pourquoi manger des aliments violets ?

aliments violets posés sur du bois

Trop peu souvent dans nos assiettes, les aliments de couleur violette ont pourtant tout un éventail de bienfaits pour la santé. Et pour cause, ils contiennent tous des anthocyanes. Des pigments naturels qui donnent aux fruits et légumes cette fameuse couleur violette. Chaque aliment est plus ou moins chargé en pigments, et certains en deviennent presque noirs comme la mûre et le raisin. D’autres, comme la myrtille, tendent plutôt vers le bleu. Attention, la betterave, bien que violette, ne contient pas d’anthocyanes. Chassez l’intrus.

Plus l’aliment est coloré et chargé en pigment, plus il est antioxydant. Et ce n’est pas nouveau, on sait qu’une alimentation riche en antioxydants aide à contrer les radicaux libres de l’organisme, et prévient efficacement du vieillissement, de l’hypertension ou encore des maladies cardio-vasculaires.

Comment consommer la « purple food » ?

Purple food

Avant toute chose, on privilégie le plus possible le bio, afin de retrouver le maximum de valeurs nutritives dans les fruits et légumes (et sans pesticides). Ensuite, on lave les aliments à l’eau, mais la règle d’or, c’est de manger la peau. Une avalanche de vitamines se cachent souvent juste à l’intérieur, ce serait dommage de s’en priver, en plus de créer des déchets avec les épluchures. Enfin, privilégiez le cru, ou bien une cuisson à vapeur très douce (en-dessous de 110°), avec peu d’eau. En effet, les anthocyanes sont hydrosolubles, elles risquent donc de se retrouver dans votre eau de cuisson. Dommage non ?

Quand consommer la « purple food » ?

Smoothies à la myrtille dans verres avec pailles

La « purple food » peut se consommer tout au long de la journée. Des myrtilles dans un smoothie, de l’açaï dans vos granolas, du chou rouge pour accompagner un risotto, des figues séchées au goûter et des mûres en dessert… Il existe désormais de plus en plus de choix. On retrouve notamment des carottes pourpres, des patates douces violettes dans les rayons. Que l’on soit sucré ou salé, la tendance « purple food » nous offre l’opportunité d’ajouter une touche de vitalité dans nos assiettes ! Y a plus qu’à s’y mettre !

Chaud devant ! Il est temps de mettre de la couleur sur la table et savourer les purple délices de la nature. En avant la vitalité !

Laisser un commentaire