Les escargots : ennemis ou alliés du jardin ?

Si l’on se réjouit de voir des mésanges ou des hérissons dans notre jardin, nous sommes toujours très inquiets à la vue d’un escargot. Pourtant, ce gastéropode n’est pas obligatoirement notre ennemi. Comment savoir quand le considérer comme un ami, ou comme un ennemi ? Toutes les explications ici.

Des centaines d’espèces : pas toutes nuisibles !

Hélice des bois, grand luisant, hélicelle, ambrette, veloutée, petit-gris, élégante striée… Ces noms vous disent-ils quelque chose ? Probablement pas ! Pourtant, ce sont quelques-unes des centaines espèces d’escargots que l’on peut trouver en France. Si certains escargots font plusieurs centimètres de long, d’autres ne mesurent que quelques millimètres à l’âge adulte. Parmi toutes ces espèces, seules quelques-unes sont nuisibles pour nos jardins, tandis que d’autres peuvent être de grands alliés.

Par exemple, si vous détestez les escargots, le grand luisant risque d’être votre meilleur ami. En effet, cet escargot cannibale prendra beaucoup de plaisir à vous aider à vous débarrasser de ses cousins nuisibles ! Vous le reconnaîtrez par la couleur bleutée de son corps.

L’escargot nuisible le plus commun s’appelle « l’escargot de jardin » (Cepaea hortensis). Plus gros et encore plus destructeur, l’escargot géant africain fait également énormément de dégâts. Toutefois, ces espèces ne se nourrissent pas simplement de plantes fraîches, mais également de matières organiques en décomposition. Leur présence participe à la bonne santé de votre jardin, puisqu’elles le nettoient ! De plus, ses excréments sont riches en nitrogènes et en minéraux : un engrais naturel !

D’autres espèces d’escargots (certaines n’ayant pas de nom vernaculaire) se nourrissent de limaces, d’œufs, de larves, de bois mort, de champignons, et de plein d’autres choses… Avec autant d’espèces différentes, les régimes alimentaires le sont également !

Des centaines d’espèces : pas toutes nuisibles !

Hélice des bois, grand luisant, hélicelle, ambrette, veloutée, petit-gris, élégante striée… Ces noms vous disent-ils quelque chose ? Probablement pas ! Pourtant, ce sont quelques-unes des centaines espèces d’escargots que l’on peut trouver en France. Si certains escargots font plusieurs centimètres de long, d’autres ne mesurent que quelques millimètres à l’âge adulte. Parmi toutes ces espèces, seules quelques-unes sont nuisibles pour nos jardins, tandis que d’autres peuvent être de grands alliés.

Par exemple, si vous détestez les escargots, le grand luisant risque d’être votre meilleur ami. En effet, cet escargot cannibale prendra beaucoup de plaisir à vous aider à vous débarrasser de ses cousins nuisibles ! Vous le reconnaîtrez par la couleur bleutée de son corps.

L’escargot nuisible le plus commun s’appelle « l’escargot de jardin » (Cepaea hortensis). Plus gros et encore plus destructeur, l’escargot géant africain fait également énormément de dégâts. Toutefois, ces espèces ne se nourrissent pas simplement de plantes fraîches, mais également de matières organiques en décomposition. Leur présence participe à la bonne santé de votre jardin, puisqu’elles le nettoient ! De plus, ses excréments sont riches en nitrogènes et en minéraux : un engrais naturel !

D’autres espèces d’escargots (certaines n’ayant pas de nom vernaculaire) se nourrissent de limaces, d’œufs, de larves, de bois mort, de champignons, et de plein d’autres choses… Avec autant d’espèces différentes, les régimes alimentaires le sont également !

Comment réduire les dégâts des escargots ?

Les limaces et les escargots adorent les endroits sombres et humides, alors assurez-vous de garder vos plantes exemptes de feuilles mortes.

Les soirées douces et humides, sortez avec une lampe torche et ramassez à la main ces petites bestioles gluantes (si vous n’êtes pas trop dégoûté). Mettez-les dans un récipient et placez-les dans un terrain vague. Bien que réputé très lent, l’escargot peut parcourir plus d’une dizaine de mètres en une nuit. Choisissez donc un terrain vague assez loin de chez vous ! Vous pouvez choisir d’effectuer ces balades nocturnes en été, mais également en automne. En effet, c’est en automne que ces gastéropodes pondent leurs œufs : en les éloignant de chez vous, vous éloignerez également leur descendance !

Les hérissons, certains oiseaux, les grenouilles, les crapauds, et les orvets adorent grignoter les limaces et les escargots. Essayez de les attirer avec un habitat faunique pratique. Par exemple, vous pourriez ajouter des fleurs sauvages en bordure de votre jardin !

Découvrez comment attirer un hérisson dans son jardin

Si les prédateurs naturels peinent à se montrer, vous pouvez entourer les plantes que vous souhaitez protéger avec du ruban ou des anneaux de cuivre. Les escargots pouvant s’étendre, n’hésitez pas à mettre une bande d’au moins 5 cm. Également, vous pouvez saupoudrer de coquilles d’œufs, de marc de café usagé ou de sable, la base de vos plantes, pour créer une barrière naturelle. En effet, ces surfaces n’offrent pas une meilleure adhérence pour ces gastéropodes baveux.

Comment réduire les dégâts des escargots ?

Les limaces et les escargots adorent les endroits sombres et humides, alors assurez-vous de garder vos plantes exemptes de feuilles mortes.

Les soirées douces et humides, sortez avec une lampe torche et ramassez à la main ces petites bestioles gluantes (si vous n’êtes pas trop dégoûté). Mettez-les dans un récipient et placez-les dans un terrain vague. Bien que réputé très lent, l’escargot peut parcourir plus d’une dizaine de mètres en une nuit. Choisissez donc un terrain vague assez loin de chez vous ! Vous pouvez choisir d’effectuer ces balades nocturnes en été, mais également en automne. En effet, c’est en automne que ces gastéropodes pondent leurs œufs : en les éloignant de chez vous, vous éloignerez également leur descendance !

Les hérissons, certains oiseaux, les grenouilles, les crapauds, et les orvets adorent grignoter les limaces et les escargots. Essayez de les attirer avec un habitat faunique pratique. Par exemple, vous pourriez ajouter des fleurs sauvages en bordure de votre jardin !

Découvrez comment attirer un hérisson dans son jardin

Si les prédateurs naturels peinent à se montrer, vous pouvez entourer les plantes que vous souhaitez protéger avec du ruban ou des anneaux de cuivre. Les escargots pouvant s’étendre, n’hésitez pas à mettre une bande d’au moins 5 cm. Également, vous pouvez saupoudrer de coquilles d’œufs, de marc de café usagé ou de sable, la base de vos plantes, pour créer une barrière naturelle. En effet, ces surfaces n’offrent pas une meilleure adhérence pour ces gastéropodes baveux.

Partagez votre jardin !

Plutôt que d’entrer en guerre contre ces mollusques terrestres, et si vous enterriez la hache de guerre ? D’autant que, comme expliqué plus haut, les escargots n’ont pas que des mauvais côtés… Vous pourriez leur offrir quelques plantes en bordure de votre espace, rien que pour eux ! Choisissez des variétés particulièrement appétissantes pour eux, comme du cresson, des dahlias, des tournesols, des pissenlits, des fraises, des choux et des laitues.

Partagez votre jardin !

Plutôt que d’entrer en guerre contre ces mollusques terrestres, et si vous enterriez la hache de guerre ? D’autant que, comme expliqué plus haut, les escargots n’ont pas que des mauvais côtés… Vous pourriez leur offrir quelques plantes en bordure de votre espace, rien que pour eux ! Choisissez des variétés particulièrement appétissantes pour eux, comme du cresson, des dahlias, des tournesols, des pissenlits, des fraises, des choux et des laitues.

Si vous avez un équilibre écologique dans votre jardin et que les dégâts aux plantes ne sont pas si importants, il n’y a pas besoin de se débarrasser des escargots. Vous pouvez choisir de laisser la nature suivre son cours. Mais si vous voyez une végétation perturbée et que vous savez que les escargots en sont la cause, il existe alors des mesures efficaces non-violentes. Encore une fois, il est inutile de tuer un escargot : il vaut mieux le déplacer, ou lui offrir de quoi se nourrir loin de vos plantes préférées !

Laisser un commentaire

<Article suivant<

9 signes qui montrent que votre chien est heureux

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Pinterest
Share On Youtube