8 beaux oiseaux à observer cet hiver dans son jardin

Chut… Ecoutez ! Les oiseaux chantent dans votre jardin. Eh oui, même en hiver ! C’est justement la période la plus propice pour les observer du fait de la grande diversité d’espèces. En effet, la recherche de nourriture oblige de nouveaux visiteurs à quitter leur lieu d’habitat naturel. De plus, comme il y a moins de feuillage, ils sont davantage visibles ! Certains oiseaux sont confiants et faciles à voir alors que d’autres, plus farouches, nécessitent un œil plus exercé… Pour faciliter leur observation et les attirer, rien de tel qu’un peu d’eau, des graines, et un nichoir. Ils vous remercieront assurément tout en musique et en couleurs !

chardonneret posé sur un chardon

Le chardonneret

Le plumage du chardonneret est un mélange de rouge, de blanc, de noir, de jaune et de marron qui crée une magnifique cascade de couleurs. Pour voir des chardonnerets, évitez d’avoir un jardin trop bien entretenu… Cet élégant oiseau aime les mauvaises herbes et particulièrement les chardons (d’où son nom) !

D’ailleurs, pourquoi ne pas planter des arbustes à baies, pour attirer les oiseaux et les nourrir ?

chardonneret posé sur un chardon

Le chardonneret

Le plumage du chardonneret est un mélange de rouge, de blanc, de noir, de jaune et de marron qui crée une magnifique cascade de couleurs. Pour voir des chardonnerets, évitez d’avoir un jardin trop bien entretenu… Cet élégant oiseau aime les mauvaises herbes et particulièrement les chardons (d’où son nom) !

D’ailleurs, pourquoi ne pas planter des arbustes à baies, pour attirer les oiseaux et les nourrir ?

La mésange bleue

Du haut de ses 11 cm, la mésange bleue est très commune et facilement repérable par sa couleur bleue cobalt sur le sommet de la tête, les ailes et la queue. Sa poitrine et son ventre sont jaunes, ses tempes blanches et son bec noir. En hiver, pas timide pour un sou, elle s’approche de nos habitations en quête de nourriture (c’est une sacrée gourmande !). N’hésitez donc pas à installer une mangeoire avec des graines de tournesol, elle en raffole ! Belle, dynamique, effrontée, la mésange bleue nous fait tomber sous son charme avec ses acrobaties.

Envie d’en savoir plus sur le type de mangeoire à installer pour faire venir la mésange ? Découvrez notre article sur quelles mangeoires choisir et comment nourrir les oiseaux du jardin en hiver.

Mésange bleue posée sur une branche
Mésange bleue posée sur une branche

La mésange bleue

Du haut de ses 11 cm, la mésange bleue est très commune et facilement repérable par sa couleur bleue cobalt sur le sommet de la tête, les ailes et la queue. Sa poitrine et son ventre sont jaunes, ses tempes blanches et son bec noir. En hiver, pas timide pour un sou, elle s’approche de nos habitations en quête de nourriture (c’est une sacrée gourmande !). N’hésitez donc pas à installer une mangeoire avec des graines de tournesol, elle en raffole ! Belle, dynamique, effrontée, la mésange bleue nous fait tomber sous son charme avec ses acrobaties.

Envie d’en savoir plus sur le type de mangeoire à installer pour faire venir la mésange ? Découvrez notre article sur quelles mangeoires choisir et comment nourrir les oiseaux du jardin en hiver.

Mésange charbonnière en train de se poser sur une branche

La mésange charbonnière

Plus grande que la mésange bleue, la mésange charbonnière fait la même taille que le moineau domestique. C’est la plus répandue des mésanges. Vous n’aurez pas de mal à l’identifier : sa tête et son cou sont noirs brillants avec une grande tâche blanche sur la joue, son dos est vert olive et son ventre jaune avec une « cravate » noire. Elle évolue très volontiers autour de nos habitations. Elle aime chercher des cocons et des œufs d’insectes sur les branches… Cependant, moins agile que ses consœurs, elle passe aussi beaucoup de temps au sol.

Comment attirer ces beaux oiseaux dans nos jardins ?

Mésange charbonnière en train de se poser sur une branche

La mésange charbonnière

Plus grande que la mésange bleue, la mésange charbonnière fait la même taille que le moineau domestique. C’est la plus répandue des mésanges. Vous n’aurez pas de mal à l’identifier : sa tête et son cou sont noirs brillants avec une grande tâche blanche sur la joue, son dos est vert olive et son ventre jaune avec une « cravate » noire. Elle évolue très volontiers autour de nos habitations. Elle aime chercher des cocons et des œufs d’insectes sur les branches… Cependant, moins agile que ses consœurs, elle passe aussi beaucoup de temps au sol.

Comment attirer ces beaux oiseaux dans nos jardins ?

Le pic épeiche

Si vous possédez des arbres dans votre jardin, peut-être entendrez-vous le « kik » typique du pic d’épeiche (le plus connu et commun des pics chez nous). Dans ce cas, approchez vous silencieusement pour admirer ce magnifique oiseau au plumage noir et blanc et sa tâche écarlate sur le ventre. Chez le mâle, la nuque est également rouge contrairement à la femelle où elle est noire.

Avez-vous pensé à installer des nichoirs, pour les petits du printemps prochain ?

pic épeiche accroché à une mangeoire
pic épeiche accroché à une mangeoire

Le pic épeiche

Si vous possédez des arbres dans votre jardin, peut-être entendrez-vous le « kik » typique du pic d’épeiche (le plus connu et commun des pics chez nous). Dans ce cas, approchez vous silencieusement pour admirer ce magnifique oiseau au plumage noir et blanc et sa tâche écarlate sur le ventre. Chez le mâle, la nuque est également rouge contrairement à la femelle où elle est noire.

Avez-vous pensé à installer des nichoirs, pour les petits du printemps prochain ?

roitelet huppé à la calotte jaune

Le roitelet huppé

C’est le plus petit de la classe ! Vous le repérerez vite avec son cri haut-perché ou avec la calotte orange (chez le mâle) ou jaune (chez la femelle) ourlée de noir qui recouvre sa tête. Son dos est vert-olive, son ventre jaune-gris et ses ailes rayées de deux bandes blanches. Cette charmante petite boule de plumes est un hyperactif, constamment en train de voleter à droite à gauche ou à sauter de branche en branche.

Soucieux du bien être de ces petites boules de plumes ? Découvrez comment préparer l’hiver des oiseaux du ciel.

roitelet huppé à la calotte jaune

Le roitelet huppé

C’est le plus petit de la classe ! Vous le repérerez vite avec son cri haut-perché ou avec la calotte orange (chez le mâle) ou jaune (chez la femelle) ourlée de noir qui recouvre sa tête. Son dos est vert-olive, son ventre jaune-gris et ses ailes rayées de deux bandes blanches. Cette charmante petite boule de plumes est un hyperactif, constamment en train de voleter à droite à gauche ou à sauter de branche en branche.

Soucieux du bien être de ces petites boules de plumes ? Découvrez comment préparer l’hiver des oiseaux du ciel.

Le rouge gorge

Bien que nous connaissons tous ce petit oiseau rondelet à la gorge orangée, il n’en demeure pas moins agréable à regarder. Très attaché à son territoire, il n’hésite pas à se battre avec ses congénères pour défendre son espace. C’est l’un des oiseaux les moins sauvages qui reste volontiers près de l’Homme… Si vous voulez lui faire plaisir, rien de tel que de lui mettre à disposition des vers de farine ! Souvent au sol, il est une proie facile pour les chats alors assurez-vous que Minou ne lui fera pas de mal…

Envie d’en savoir plus, découvrez comment aménager votre jardin pour bien accueillir les oiseaux.

rouge gorge posé sur une branche l'hiver
rouge gorge posé sur une branche l'hiver

Le rouge gorge

Bien que nous connaissons tous ce petit oiseau rondelet à la gorge orangée, il n’en demeure pas moins agréable à regarder. Très attaché à son territoire, il n’hésite pas à se battre avec ses congénères pour défendre son espace. C’est l’un des oiseaux les moins sauvages qui reste volontiers près de l’Homme… Si vous voulez lui faire plaisir, rien de tel que de lui mettre à disposition des vers de farine ! Souvent au sol, il est une proie facile pour les chats alors assurez-vous que Minou ne lui fera pas de mal…

Envie d’en savoir plus, découvrez comment aménager votre jardin pour bien accueillir les oiseaux.

tarin des aulnes posé sur une branche

Le tarin des aulnes

Plus discret et plus rare, le tarin des aulnes quitte parfois la forêt l’hiver pour s’inviter dans nos jardins et visiter les mangeoires à la recherche de nourriture. Comme il vit en groupe, vous aurez peut-être la chance non pas d’en voir un mais plusieurs d’un seul coup. Par ailleurs, cet oiseau au plumage vert-jaune vif (moins bariolé chez la femelle) est un très bon percheur ! Il n’hésite pas à se suspendre la tête en bas pour attraper des graines.

Au fait, faut-il nourrir les oiseaux du jardin toute l’année ?

tarin des aulnes posé sur une branche

Le tarin des aulnes

Plus discret et plus rare, le tarin des aulnes quitte parfois la forêt l’hiver pour s’inviter dans nos jardins et visiter les mangeoires à la recherche de nourriture. Comme il vit en groupe, vous aurez peut-être la chance non pas d’en voir un mais plusieurs d’un seul coup. Par ailleurs, cet oiseau au plumage vert-jaune vif (moins bariolé chez la femelle) est un très bon percheur ! Il n’hésite pas à se suspendre la tête en bas pour attraper des graines.

Au fait, faut-il nourrir les oiseaux du jardin toute l’année ?

Le verdier d’Europe

Grand comme la mésange charbonnière, le verdier d’Europe est doté d’un beau plumage verdâtre teinté de gris et de jaune (la femelle est plus terne). Familier de nos jardins et d’un comportement querelleur, il chasse souvent les autres oiseaux pour être prioritaire à la mangeoire ! Assidu de celle-ci, il peut s’empiffrer et en vider le contenu très rapidement…

Découvrez encore d’autres oiseaux de nos jardins : la pie, le merle, le pinson… dans notre article Quels sont les oiseaux de nos jardins ?

verdier d'Europe posé sur une branche
verdier d'Europe posé sur une branche

Le verdier d’Europe

Grand comme la mésange charbonnière, le verdier d’Europe est doté d’un beau plumage verdâtre teinté de gris et de jaune (la femelle est plus terne). Familier de nos jardins et d’un comportement querelleur, il chasse souvent les autres oiseaux pour être prioritaire à la mangeoire ! Assidu de celle-ci, il peut s’empiffrer et en vider le contenu très rapidement…

Découvrez encore d’autres oiseaux de nos jardins : la pie, le merle, le pinson… dans notre article Quels sont les oiseaux de nos jardins ?

Alors, sensible à la beauté de nos amis à plumes ? Faites de votre jardin un véritable restaurant pour ces petites bêtes cet hiver et vous pourrez les admirer à souhait.
Birdy Nam Nam - Boules de graisse gourmandes. 10 boules de 90 gr.
Nid carré "Caribou" en bois bleu
Birdy Nam Nam - Mélange de graines 3 kg
Birdy Nam Nam - Boules de graisse gourmandes. 30 boules de 90 gr.
Zolux Mangeoire trio rouge
Birdy Nam Nam - Graines de tournesol 2 kg

37 commentaires

  1. Sujet intéressant.J’adore regarder et nourrir les oiseaux de mon jardin.merci.

    1. Bonjour, nous sommes ravis que le sujet vous ait plu. N’hésitez pas à aller voir les articles connexes proposés en bas de l’article ! Bel après-midi.

  2. Nous nourrissons les oiseaux depuis des années et malheureusement nous constatons qu’il y a des espèces d’oiseaux que nous ne voyons plus , tels que les chardonnerets , les gros bec et les bouvreuils . Mais une bonne surprise en début d’année avec l’arrivée d’ un couple de sittelles torchepot . Quel plaisir d’observer tout notre petit monde à longueur de journée !

  3. j’ai mis des mangeoires pour nourrir les oiseaux du ciel et j’ai du monde beaucoup de mésanges jaune ou charbonnière mais plus des bleu j’ai aussi beaucoup de sittelles et avec plaisir j’ai vu arriver des écureuils

  4. L’hiver approche et nos amis les oiseaux aussi, depuis plusieurs années je les nourris, graine de tournesol à volonté et divers autres, cette années nous avons eut la surprise de voir un couple de sittelles torchepot qui est encre là, l’an dernier le troglodyte mignon à niché dans un coin abrité d’une remise et 3 ou 4 petits sont nés, cette année une belle nichée de mésanges bleu ainsi deux de mésanges charbonnières, qui sont toujours là, quelle joie de voir tout ces petits compagnons moineaux, pinsons des arbres, verdiers d’Europe, chardonnerets, merles, tourterelles, et même pigeons ramier,

  5. Depuis de nombreuses années l’on nourrit les oiseaux et ils nous rendent un plaisir certain, le rouge gorge,les mésanges bleu, cet été elle nous ont donné une belle nichée de 13 petits, charbonnière, avec 2 nichées de 7 et 6 petits, huppée, le troglodyte mignon, celui-ci a même niché dans un coin de remise ou sont nés 3 ou 4 petits, le verdier d’Europe, les chardonnerets, les moineaux, merles, et tourterelles, et pigeons ramier ensuite, les magnifiques écureuils sombre et roux. De très belle photos en perspective mais pas facile de les mettre dans la boite (appareil) bonne journée et surtout bonne joie de les voir passer un bon hiver???????????????

  6. Merci pour ce partage , j’ai un jardin assez grand et je retrouve ce petit monde tous les jours , ils viennent au ravitaillement .Nous les nourrissons toute l’année , il n’y a plus de terre cultivées comme autre fois , ils n’y trouvent plus la nourriture d’antan , alors nous changeons juste l’alimentation .Ils ont presque apprivoiser , et surtout toujours à l’heure pour la distribution .

  7. Cela fait des années que nous nourrissons tout l’hiver tout ce petit monde. C’est du pur bonheur de les regarder manger et leurs chants nous font du bien en ces journées ternes. Nous avons un énorme rhododendron proche de notre balcon. Ils sont des dizaines et des dizaines à se protéger à l’intérieur et lorsqu’ils prennent leur envol c’est tout simplement MAGIQUE !

  8. J’ai 3 bouvreuils pivoine mâles et une femelle qui viennent manger cette année… par contre, plus de chardonnerets, ni de verdiers

  9. Chez nous aussi, dEs sittelles torchepot sont apparues cette année aux mangeoires du jardin!
    Elles sont très amusantes à observer, elles sont agiles et mangent facilement la tête en bas.
    Merci pour cet article

  10. Bonjour. J’ai l’habitude de nourrir les oiseaux l’hiver, mais cette année beaucoup trop de tourterelles, et au moins 6 pies, beaucoup de moineaux, mais, mésanges, pinsons, chardonnerets, et celui qui fait sa loi le rouge gorge. Un grand plaisir à regarder tout ce petit monde

  11. comme chaque année nous mettons a manger pour les oiseaux. Nous avons des mésanges bleu, rouge gorge des tourterelles et d’autres oiseaux et cette année le pic épeiche est revenu.
    C’est un vrai plaisir de les voir, les uns après les autres se nourrir tout en surveillant autour d’eux. Merci la nature.

  12. J’ai installé dans mon jardin et co^té terrasse des mangeoires que je remplie très régulièrement, c’est génial de voir tous ces petits oiseaux y venir et pailler pour en redemander!

  13. Quel plaisir de nourrir tous ces petits oiseaux et de les regarder. Ils dévorent les boules de graisse et les graines.

  14. J’adore, cela fait deux années que je nourris l’hiver les oiseaux de mon jardin, les mésanges raffolent de mon gâteau : saindoux , farine , graines tournesol, blé et miel. C’est un véritable plaisir de les observer.

  15. J’adore, cela fait deux années que je nourris l’hiver les oiseaux de mon jardin, les mésanges raffolent de mon gâteau : saindoux , farine , graines tournesol, blé et miel. C’est un véritable plaisir de les observer.

  16. Bonsoir

    Voilà quelques belles photos qui vont m’inspire’z pour mes aquarelles

    Merci et bonne soirée
    Geneviève Gâté

  17. sujet intéressant j’adore regarder les oiseaux du jardin, je passe facilement 1 heure le matin (le weekend)
    il y a beaucoup de variété différentes c’est magnifique, cette année nous avons des mésanges nonnettes trop mignonnes ….. Pour moi c’est une détente

  18. SUPER ! merci pour cet article. Quel plaisir de nourrir les oiseaux du ciel. Dommage que les corneilles et les pies s’acharnent
    sur la nourriture que nous mettons pour les petits oiseaux style mésanges et moineaux plus fragiles ….

    1. Bonjour et merci pour votre commentaire. Ravie que l’article vous plaise 😉

  19. Je nourrie les oiseaux depuis deux ans. Au début j’avais des mésanges, un rouge gorge , et un couple de merle .
    Aujourd’hui je n’ai que des mésanges la bleu et la charbonnière qui sont plutôt nombreuses et gourmandes.

  20. j ai du un peu arréter de donner a manger aux pendant quelques jours, depuis, moins d oiseaux reviennent.
    la cause, un gros minous venait .

  21. J’ai une cour en partie troglodyte de 35mètres carrés avec des murs de 9 m de haut. Les rouge-queues viennent y pondre au printemps et 2 y dorment en hiver.
    J’aimerais que d’autres oiseaux viennent s’y nourrir en hiver. Comment les faire venir ? Merci
    NB: j’habite près d’Avignon

    1. Bonjour et merci beaucoup pour votre commentaire. Pour répondre à votre question, il faut mettre en permanence des boules de graisse à disposition (sauf au plus chaud de l’été où elles risquent de fondre), sinon toujours un peu de mélange de graines (en hauteur et non accessible par les rongeurs – rats ou souris), dans les distributeurs prévus à cet effet.
      En mettant en hiver une mangeoire avec seulement des graines de tournesol cela attirera les sittelles et les mésanges qui adorent nicher dans les vieux murs.
      Il faut penser également aux baignoires toute l’année : l’été pour boire et se rafraichir et l’hiver pour trouver de l’eau libre les jours de gel.
      En plus de toutes ces attentions alimentaires, il faut également prévoir de planter votre cour en pleine terre ou en pot, et dans l’idéal avec du feuillage persistant, qui servira d’abri pour la nuit aux oiseaux mais aussi de refuge pour qu’ils se sentent en sécurité lors du nourrissage, et autant s’amuser avec des arbustes qui vont les nourrir (pyracantha, cotoneaster, callicarpa, pommier d’ornement…).
      Enfin, il faut que les oiseaux soient au calme, donc dans l’idéal pas trop de passage et faire attention à ce qu’ils ne soient pas en contact avec des chats.

  22. Marie Jean
    Depuis que je suis arrive dans le sud ma femme et moi nous font tout pour nourrir les oiseux mais le voisinage font des critique comme quoi il font rien d’autre que ce vider sur son terras. Il est vraiment petit

  23. je nourris quotidiennement une centaine d’oiseaux qui viennent derrière chez moi, de novembre à mars, dans mon petit bois de 7 ares. Les chardonnerets sont rares , tout comme le tarin et le roitelet, Au total j’ai déjà identifié une vingtaine d’espèces, dont le pinson des arbres que vous ne citez pas est qui est pourtant un des visiteurs les plus représentés avec les moineaux et les verdiers. Le gros problème est la présence de nombreux chats dans le lotissement, dont plusieurs à demi sauvages mais que les gens nourrissent. ils rôdent de temps en temps dans ma propriété, je suis donc obligé de faire la police . lorsque je vois que les oiseaux restent perchés, c’est qu’il y a un visiteur que je dois chasser ..

    1. Je mets des graines de tournessol et variées dans un plat à gratin sur le rebord de ma fenêtre avec boules de graisse, vers de farine et gamelle d’eau. Les oiseaux viennent s’alimenter.
      Des chats sauvages viennent aussi. Je leur donne des pâtes mélangées avec de la boîte pour eux, la valeur aussi d’un plat à gratin. Ils n attaquent pas les oiseaux sauf peut être les malades. Cest à ce moment là la loi de la nature.
      Cette Année beaucoup moins de mesange bleue.
      Merci pour l’article.

  24. Je laisse toujours des graines et des boules de graisse pour les oiseaux du ciel et lorsqu’il n’y en a plus ils rouspétent et m appelle afin que je leur en remette dans les maisonnettes.

  25. bonjour moi aussi je nourri les oiseaux j’ai toute sorte d’oiseaux qui vienne manger et j ai meme j ‘ai un couple de tourterelle turc qui vienne c’est magnifique a voir

  26. Il est dommage que l’on ne puisse les voir que sur photos pour certain car ces volatils disparaissent de plus en plus de nos campagnes(merci les paysans pollueurs)

  27. malheureusement certains de ces volatils ne se voient qu’en photos car ils disparaissent de nos campagnes(merci les pollueurs dits “cultivateurs)

  28. sujet intéressant et instructif, j’ai un jardin où les oiseaux aiment venir pour y trouver nourriture et dans les murs des bâtiments ils font leurs nids, l’hiver par temps de très grands froids et quand le sol est gelé je leur fournis de quoi se nourrir, il y a quelques mois une buse est venue y faire ses petits et on a retrouvé les petits seuls je pense que leur maman devait avoir été tuée , après renseignements auprès du refuge de l’arche, j’ai suivi leur conseil et quelques semaines plus tard ils prenaient leurs envols. Je suis contente d’avoir pu les sauver.

    1. Bonjour et merci beaucoup pour ce partage 😉

      1. Quel plaisir de voir tous ces oiseaux dans mon pommier ou j ai mis boules de graisse et graines sur appui de fenêtre. ..suis visitée ce matin par tout un groupe de tarins des aulnes speed et gourmands. ..en plus des mesanges et chardonnerets. ..genial. ..bas jura.

  29. Bonjour à tous, pour la première fois depuis bien des années nous avons un couple de chardonnerets et des mésanges noires ! Superbe !

  30. Ils sont dans mon jardin. C’est un bonheur inépuisable de les observer chaque jour

  31. Nous avons un préau 2 couples de tourterelles ont élus domicile comme nous donnons du tournesol du blé et maïs
    elles commences à couver en février jusqu’a la fin novembre ,l’année derniere 7 couvées

Laisser un commentaire

<Article suivant<

Aménager un espace cocooning à son chien pour l’hiver

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Pinterest
Share On Youtube