Mode d’emploi pour vivre avec son chien en ville

De plus en plus de personnes habitant en ville décident d’adopter un chien et on les comprend, difficile de leur résister ! Mais il y a tout de même quelques règles à suivre et à respecter pour veiller à son bien-être…

Les races les plus adaptées à la ville

Tout d’abord, inutile de préciser qu’il faut bien choisir la race de votre chien selon son lieu de vie. Si vous ne disposez pas d’un grand intérieur, ne choisissez pas un chien de grande taille ou un chien très sportif. Celui-ci risquerait de manquer d’espace pour s’exprimer. Certaines races et certains gabarits sont parfaitement adaptés à la vie en appartement, tels que le Chihuahua, le Caniche ou le Pékinois. Mais attention, tous les petits chiens ne sont pas forcément compatibles avec la vie en appartement. Le Jack Russel par exemple déborde d’énergie et sera plus adapté à la campagne. 

Le comportement de votre chien est aussi déterminant dans votre choix. Par exemple, le Bichon qui est réputé être assez calme, ne sera pas malheureux en appartement. D’un autre côté, le caractère vif et malicieux du Shih Tzu fait de lui un excellent compagnon. Si vous vous absentez fréquemment de votre lieu de vie, privilégiez des races qui gèrent plus facilement la solitude comme la Carlin. Enfin, pour ceux qui ont la chance de vivre dans une maison avec un jardin, accueillez chez vous des races telles que le boxer, le cocker ou le cavalier King Charles. Vous avez l’embarras du choix !

Les races les plus adaptées à la ville

Tout d’abord, inutile de préciser qu’il faut bien choisir la race de votre chien selon son lieu de vie. Si vous ne disposez pas d’un grand intérieur, ne choisissez pas un chien de grande taille ou un chien très sportif. Celui-ci risquerait de manquer d’espace pour s’exprimer. Certaines races et certains gabarits sont parfaitement adaptés à la vie en appartement, tels que le Chihuahua, le Caniche ou le Pékinois. Mais attention, tous les petits chiens ne sont pas forcément compatibles avec la vie en appartement. Le Jack Russel par exemple déborde d’énergie et sera plus adapté à la campagne. 

Le comportement de votre chien est aussi déterminant dans votre choix. Par exemple, le Bichon qui est réputé être assez calme, ne sera pas malheureux en appartement. D’un autre côté, le caractère vif et malicieux du Shih Tzu fait de lui un excellent compagnon. Si vous vous absentez fréquemment de votre lieu de vie, privilégiez des races qui gèrent plus facilement la solitude comme la Carlin. Enfin, pour ceux qui ont la chance de vivre dans une maison avec un jardin, accueillez chez vous des races telles que le boxer, le cocker ou le cavalier King Charles. Vous avez l’embarras du choix !

Habituer son chien à la ville

Si pour nous les bruits inhérents à la ville sont tout à fait normaux, sachez que pour le chien, tout ça n’est pas naturel du tout ! Le son d’une moto qui démarre, les klaxons des voitures ou les passants pressés peuvent être source de stress pour nos amis à quatre pattes. Il faut donc dès le départ habituer votre compagnon à toute cette agitation.

Commencez en douceur, sortez votre chiot dans des rues calmes. Attention, il faut cependant que votre chiot soit bien à jour de tous ses vaccins avant de sortir. N’hésitez pas à le garder dans les bras les premières fois. Dans un premier temps, les sorties doivent être d’une durée assez courte, mais répétées. Il est donc recommandé de sortir un chiot 2 à 6 fois par jour pour une durée allant de 10 à 15 minutes. Ensuite, lorsqu’il a entre 3 et 6 mois, les sorties se prolongent et durent de 15 à 30 minutes. Ensuite, il faudra le sortir 30 minutes par jour, minimum !

Habituer son chien à la ville

Si pour nous les bruits inhérents à la ville sont tout à fait normaux, sachez que pour le chien, tout ça n’est pas naturel du tout ! Le son d’une moto qui démarre, les klaxons des voitures ou les passants pressés peuvent être source de stress pour nos amis à quatre pattes. Il faut donc dès le départ habituer votre compagnon à toute cette agitation.

Commencez en douceur, sortez votre chiot dans des rues calmes. Attention, il faut cependant que votre chiot soit bien à jour de tous ses vaccins avant de sortir. N’hésitez pas à le garder dans les bras les premières fois. Dans un premier temps, les sorties doivent être d’une durée assez courte, mais répétées. Il est donc recommandé de sortir un chiot 2 à 6 fois par jour pour une durée allant de 10 à 15 minutes. Ensuite, lorsqu’il a entre 3 et 6 mois, les sorties se prolongent et durent de 15 à 30 minutes. Ensuite, il faudra le sortir 30 minutes par jour, minimum !

Le savoir-vivre en ville

Il va de soi que l’éducation d’un chien doit être adaptée à l’environnement dans lequel celui-ci vit. En milieu urbain, il faut notamment mettre l’accent sur des règles de base afin que votre chien respecte la ville et les autres habitants. Ainsi, le fait d’accoutumer votre chien à la laisse dès son plus jeune âge limitera les moments où il tirera dessus frénétiquement.

Dans un environnement citadin et dynamique, votre compagnon doit bien respecter vos ordres afin d’éviter toute situation malheureuse. « Assis », « couché, « debout » sont des règles très utiles à lui inculquer, qui vous serviront à chaque promenade. N’hésitez pas par exemple à exiger un « stop » ferme lorsque vous attendez à un feu rouge. Et pourquoi pas aller plus loin en lui apprenant des mots comme « trottoir » et « traverser »… Vous en aurez plus souvent besoin que vous ne le pensez !

Enfin, il faudra être bien vigilant à ce qu’il ne salisse pas l’espace urbain. Ainsi, il sera bien utile de prendre le temps de lui apprendre à faire ses besoins dans le caniveau. Si cela n’était pas le cas, n’oubliez surtout pas de toujours ramasser ses déjections à l’aide d’un ramasse-crotte ou d’un sac : en plus d’être un geste citoyen indispensable, cela vous évitera une amende de 35 euros ou plus !

Le savoir-vivre en ville

Il va de soi que l’éducation d’un chien doit être adaptée à l’environnement dans lequel celui-ci vit. En milieu urbain, il faut notamment mettre l’accent sur des règles de base afin que votre chien respecte la ville et les autres habitants. Ainsi, le fait d’accoutumer votre chien à la laisse dès son plus jeune âge limitera les moments où il tirera dessus frénétiquement.

Dans un environnement citadin et dynamique, votre compagnon doit bien respecter vos ordres afin d’éviter toute situation malheureuse. « Assis », « couché, « debout » sont des règles très utiles à lui inculquer, qui vous serviront à chaque promenade. N’hésitez pas par exemple à exiger un « stop » ferme lorsque vous attendez à un feu rouge. Et pourquoi pas aller plus loin en lui apprenant des mots comme « trottoir » et « traverser »… Vous en aurez plus souvent besoin que vous ne le pensez !

Enfin, il faudra être bien vigilant à ce qu’il ne salisse pas l’espace urbain. Ainsi, il sera bien utile de prendre le temps de lui apprendre à faire ses besoins dans le caniveau. Si cela n’était pas le cas, n’oubliez surtout pas de toujours ramasser ses déjections à l’aide d’un ramasse-crotte ou d’un sac : en plus d’être un geste citoyen indispensable, cela vous évitera une amende de 35 euros ou plus !

La vie en appartement

Dans votre appartement, vous devez absolument lui aménager un espace rien qu’à lui, où il puisse se sentir en sécurité. Il est donc important de lui mettre à disposition un panier ou un tapis, et quelques jouets. Pourquoi pas un os à ronger ! Et pour que votre chien se sente bien, il faut évidemment lui accorder du temps. Les moments de câlins, de tendresse et de jeux avec son maître sont d’une grande importance !

Mais ce sont tout de même les sorties qui restent primordiales pour son bien-être psychologique et émotionnel. En votre compagnie, les promenades lui permettront de dépenser son énergie et de satisfaire sa curiosité. Ce sont des moments essentiels pour qu’il socialise avec ses congénères et pour passer un moment de connivence avec son maître.

La vie en appartement

Dans votre appartement, vous devez absolument lui aménager un espace rien qu’à lui, où il puisse se sentir en sécurité. Il est donc important de lui mettre à disposition un panier ou un tapis, et quelques jouets. Pourquoi pas un os à ronger ! Et pour que votre chien se sente bien, il faut évidemment lui accorder du temps. Les moments de câlins, de tendresse et de jeux avec son maître sont d’une grande importance !

Mais ce sont tout de même les sorties qui restent primordiales pour son bien-être psychologique et émotionnel. En votre compagnie, les promenades lui permettront de dépenser son énergie et de satisfaire sa curiosité. Ce sont des moments essentiels pour qu’il socialise avec ses congénères et pour passer un moment de connivence avec son maître.

Chien et ville ne sont donc pas incompatibles ! Il faut simplement être sûr d’avoir suffisamment de temps à consacrer à votre animal pour qu’il ne soit pas malheureux.
Smooz - Corbeille pour chien Marin bleu L70 x l50 x H15 cm
Smooz - Coussin pour chien Marin bleu L70 x l40 x H3 cm
Smooz - Collier cuir double épaisseur marron 20mm/45cm
Col. Bord Arrondi Cuir Marron 30mm/60cm
Smooz - Jouet pour chien Monster Sam
Smooz - Jouet indian hérisson plat pour chien

Laisser un commentaire

<Article suivant<

7 oiseaux qui annoncent l’arrivée du printemps

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Pinterest
Share On Youtube