Partez à la découverte de ces 8 incroyables jardins à l’anglaise

Au contraire des jardins à la française, les jardins à l’anglaise mettent à l’honneur le côté sauvage et libre de la nature. Ils célèbrent l’asymétrie, et les formes irrégulières, pour un résultat plus pittoresque. On s’en inspire, à travers ces huit magnifiques domaines, à visiter dès que possible !

Le domaine national de Rambouillet

Grandiose jardin qui date du XVIIIe siècle, Rambouillet est organisé autour d’un chapelet d’îles, et offre à voir de nombreuses constructions. Dans un cadre paisible et verdoyant, on peut ainsi apercevoir un kiosque chinois, un temple néo-classique, ou encore des statues et grottes. Un véritable trésor !

Le domaine national de Rambouillet

Grandiose jardin qui date du XVIIIe siècle, Rambouillet est organisé autour d’un chapelet d’îles, et offre à voir de nombreuses constructions. Dans un cadre paisible et verdoyant, on peut ainsi apercevoir un kiosque chinois, un temple néo-classique, ou encore des statues et grottes. Un véritable trésor !

Le jardin du château de Fontainebleau

Ce jardin à l’anglaise est un magnifique exemple du courant romantique, typiquement britannique. On trouve ici de majestueux massifs fleuris, des arbres centenaires tels que des platanes, séquoias ou cyprès, et des allées propices aux promenades bucoliques. On ne manque pas de déambuler le long de la rivière, pour admirer les statues, grottes et fontaines qui peuplent ce jardin mythique. 

Envie de créer un beau massif avec des fleurs durables ? Découvrez notre article sur quelles vivaces planter pour un massif.

Le jardin du château de Fontainebleau

Ce jardin à l’anglaise est un magnifique exemple du courant romantique, typiquement britannique. On trouve ici de majestueux massifs fleuris, des arbres centenaires tels que des platanes, séquoias ou cyprès, et des allées propices aux promenades bucoliques. On ne manque pas de déambuler le long de la rivière, pour admirer les statues, grottes et fontaines qui peuplent ce jardin mythique. 

Envie de créer un beau massif avec des fleurs durables ? Découvrez notre article sur quelles vivaces planter pour un massif.

Le domaine national de Malmaison

Le jardin commence à prendre forme dès le début des années 1800, sous la direction de l’impératrice Joséphine Bonaparte. Symbole de sa passion pour la botanique, le jardin est vite embelli par une serre chaude, et les vastes pelouses, traversées par une rivière, se retrouvent recouvertes de bosquets, mais aussi de maisons et d’un chalet. On y voit encore aujourd’hui des marronniers, hêtres, et tulipiers, et surtout le célèbre cèdre de La Malmaison, planté par Joséphine Bonaparte elle-même. 

Les arbres centenaires sont un point clé du jardin à l’anglaise. Découvrez notre article sur la plantation d’un arbre d’ornement.

Le domaine national de Malmaison

Le jardin commence à prendre forme dès le début des années 1800, sous la direction de l’impératrice Joséphine Bonaparte. Symbole de sa passion pour la botanique, le jardin est vite embelli par une serre chaude, et les vastes pelouses, traversées par une rivière, se retrouvent recouvertes de bosquets, mais aussi de maisons et d’un chalet. On y voit encore aujourd’hui des marronniers, hêtres, et tulipiers, et surtout le célèbre cèdre de La Malmaison, planté par Joséphine Bonaparte elle-même. 

Les arbres centenaires sont un point clé du jardin à l’anglaise. Découvrez notre article sur la plantation d’un arbre d’ornement.

L’arboretum du château de Neuvic d’Ussel

Sur six hectares, notre regard se perd dans les prairies, et l’on vagabombe au gré de nos rêveries, dans les allées champêtres qui parcourent le parc. L’arboretum du château cache aussi un verger, une magnifique allée de châtaigniers, et le fameux cyprès de Lawson à huit tronc, star du domaine. On s’installe aussi au bord du point d’eau, bordé de vivaces, qui fleurissent tout au long de l’été.  

Envie d’un point d’eau végétalisé ? Découvrez notre article sur comment créer un bassin naturel dans son jardin.

L’arboretum du château de Neuvic d’Ussel

Sur six hectares, notre regard se perd dans les prairies, et l’on vagabombe au gré de nos rêveries, dans les allées champêtres qui parcourent le parc. L’arboretum du château cache aussi un verger, une magnifique allée de châtaigniers, et le fameux cyprès de Lawson à huit tronc, star du domaine. On s’installe aussi au bord du point d’eau, bordé de vivaces, qui fleurissent tout au long de l’été.  

Envie d’un point d’eau végétalisé ? Découvrez notre article sur comment créer un bassin naturel dans son jardin.

Les jardins de Kerdalo

Entourant un somptueux manoir des Côtes-d’Armor, les jardins de Kerdalo ont été créés en 1965, et n’ont depuis jamais cessé d’évoluer. Terrasses italiennes, étangs et bassins entourés de nature, grotte décorée de coquillages, et spécimens exotiques disséminés sur les 18 hectares du domaines : ce jardin unique mérite bien une visite ! 

Les jardins de Kerdalo

Entourant un somptueux manoir des Côtes-d’Armor, les jardins de Kerdalo ont été créés en 1965, et n’ont depuis jamais cessé d’évoluer. Terrasses italiennes, étangs et bassins entourés de nature, grotte décorée de coquillages, et spécimens exotiques disséminés sur les 18 hectares du domaines : ce jardin unique mérite bien une visite ! 

Les jardins du château de Canon

Parfaits pour comprendre les différences de courants entre jardin à la française et à l’anglaise, les jardins de Canon illustre l’art de la botanique du XVIII. On voit ainsi d’un côté le raffinement des perspectives parfaites, à la française ; et de l’autre le romantisme d’une végétation abondante cachant cascades et ponts, à l’anglaise. Prodigieux !

Envie d’en savoir plus sur le style à la française ? Découvrez notre article sur ces 6 jardins à la française.

Les jardins du château de Canon

Parfaits pour comprendre les différences de courants entre jardin à la française et à l’anglaise, les jardins de Canon illustre l’art de la botanique du XVIII. On voit ainsi d’un côté le raffinement des perspectives parfaites, à la française ; et de l’autre le romantisme d’une végétation abondante cachant cascades et ponts, à l’anglaise. Prodigieux !

Envie d’en savoir plus sur le style à la française ? Découvrez notre article sur ces 6 jardins à la française.

Le jardins du château de la Brède

Si place a longtemps été faite au classicisme et à la régularité au château de la Brède, la nature reprend finalement peu à peu ses droits au XVIIIe siècle, pour imposer un jardin à l’anglaise plus sauvage. Montesquieu, qui a racheté le château et revient d’un voyage en Angleterre, rêve d’un domaine verdoyant, ouvert sur la campagne et ses paysages. C’est aujourd’hui encore ce que l’on vient chercher ici !

Le jardins du château de la Brède

Si place a longtemps été faite au classicisme et à la régularité au château de la Brède, la nature reprend finalement peu à peu ses droits au XVIIIe siècle, pour imposer un jardin à l’anglaise plus sauvage. Montesquieu, qui a racheté le château et revient d’un voyage en Angleterre, rêve d’un domaine verdoyant, ouvert sur la campagne et ses paysages. C’est aujourd’hui encore ce que l’on vient chercher ici !

Les jardins de Bagatelle

Ils bordent le fastueux pavillon de Bagatelle, bâti en 1777 suite à un défi lancé par la reine Marie-Antoinette au comte d’Artois. Celui-ci le fait construire en moins de trois mois, et les réceptions les plus grandioses y sont alors données. L’un des jardins qui l’entourent est le jardin anglais de Varé, qui abrite deux immenses pelouses, de sublimes massifs de fleurs, une grotte et un lac, depuis lequel on peut admirer le château.

Vous aussi vous rêvez d’une belle pelouse anglaise ? Découvrez notre article sur le semis et l’entretien du gazon.

Les jardins de Bagatelle

Ils bordent le fastueux pavillon de Bagatelle, bâti en 1777 suite à un défi lancé par la reine Marie-Antoinette au comte d’Artois. Celui-ci le fait construire en moins de trois mois, et les réceptions les plus grandioses y sont alors données. L’un des jardins qui l’entourent est le jardin anglais de Varé, qui abrite deux immenses pelouses, de sublimes massifs de fleurs, une grotte et un lac, depuis lequel on peut admirer le château.

Vous aussi vous rêvez d’une belle pelouse anglaise ? Découvrez notre article sur le semis et l’entretien du gazon.

Bucoliques et pittoresques, les jardins à l’anglaises sont une excellente source d’inspiration pour nos plantations. Ils invitent en plus à la sérénité et à la rêverie, pour de belles promenades champêtres.

Laisser un commentaire

<Article suivant<

Les 5 astuces qui apportent une touche “jardin à la française”

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Pinterest
Share On Youtube