Royal ! Découvrez la danse surprenante des abeilles

Aujourd’hui, on vous parle des abeilles. Car en plus de produire le miel que vous adorez étaler sur vos tartines grillées, ces créatures de la nature ont développé un système de communication hypra-sophistiqué. Restez connectés, on vous explique comment ça fonctionne.

On ne l’imagine pas comme ça, mais les échanges à l’intérieur de la ruche jouent un rôle essentiel dans la récolte du précieux nectar. Nous autres, êtres humains, utilisons la parole pour nous faire comprendre. Les abeilles, elles, ont créé un langage singulier : la danse. Cette dernière a été découverte par le savant autrichien, Karl Van Frisch. Olé !

Et ça commence toujours par le même rituel. Les abeilles exploratrices et butineuses, ayant trouvé des plantes à fleurs, rentrent dare-dare à la ruche afin de prévenir leurs congénères de cette jolie trouvaille ! Une fois à l’intérieur, elles régurgitent le nectar stocké. Elles se mettent ensuite à danser dans l’obscurité, pour indiquer le chemin à suivre vers le lieu de dégustation. Ouvrez grands vos yeux curieux, car c’est ici qu’on démarre le décryptage du langage codé.

Entrez dans la ronde 

abeilles 2

Dans le cas où le paradis du nectar se trouve proche de la ruche (jusqu’à 50 mètres environ) ? L’abeille éclaireuse se met à faire la ronde en dansant de manière circulaire, sur les rayons de cire. Traduction : « Eh les copines, j’ai trouvé de quoi réussir votre mission nectar à deux pas d’ici ! ». À l’aide de leurs antennes, les abeilles spectatrices flairent le parfum des fleurs butinées. Puis, ni une ni deux, volent de leurs propres ailes jusqu’au fameux nectar.

La danse en faucille

abeilles 1

Complexifions un peu les choses… Sachez que plus la distance entre la ruche et les fleurs augmente, plus la danse des abeilles devient précise. Si une source est comprise entre 50 et 100 mètres, l’abeille se trémousse alors façon Queen Bee dans une danse transitoire. C’est la danse dite « en faucille ». Vol chaloupé et bourdonnement activé, elle parcourt deux ellipses allongées et symétriques; dont l’angle formé entre son axe de symétrie et la position verticale imaginaire est exactement le même que celui formé entre la direction du soleil et celle du lieu de butinage. Traduction : « Hey ! Il y a du nectar par là-bas, pas si près mais pas trop loin ! ».
Le petit détail en plus ? En dansant du bas vers le haut, l’abeille indique un chemin en direction du soleil. À l’inverse, la danse du haut vers le bas précisera qu’il faut se rendre à l’opposé. Sinon, le théorème de Pythagore, c’était quoi déjà ? Pas d’inquiétude si les maths ne sont pas votre fort… Retenez simplement que cette danse en faucille apporte un nouveau code aux abeilles : la direction générale à suivre.

Le grand 8

abeilles 3

Dernier acte du ballet, restez bien concentrés, on vous révèle le 3ème code : celui de la longue distance ! Avec une ruche située à plus de 200 mètres de la source de nectar, l’abeille entre en piste et se lance sur…Tadaaaa ! Un royal déhanché de l’abdomen de gauche à droite, subtilement associé à une chorégraphie en 8, c’est… la danse frétillante ! Tout comme pour la danse en faucille, l’angle entre la ligne centrale du 8 et la direction verticale est le même que celui entre la direction du soleil, et celle de la source. Les abeilles alertées suivent alors le mouvement et récupèrent les infos au vol. Traduction : « Alerte nectar ! Alerte nectar ! C’est par ici, c’est loin, mais ça vaut le coup ! »
Et ce n’est pas tout ! La nature est vraiment merveilleuse… Sachez qu’il existe un lien direct entre la vitesse du frétillement lors des passages sur la ligne centrale du 8, et la distance réelle à parcourir jusqu’au lieu de butinage. Plus on bouge le popotin, plus il faudra voler loin !

La danse et ses richesses

Enfin, la danse nous en dit plus sur la richesse de la source : si par chance le nectar coule à flots, l’abeille s’en donne à cœur joie et ne compte plus ses tours de danse !
De leur côté, les plantes nectarifères, elles, évoluent au cours du temps. En jetant un œil sur l’intensité des danses des abeilles, on peut d’ailleurs suivre la production en nectar de ces fleurs parfumées. Pas folle la guêpe !

 

Et hop, nous y sommes ! Vous avez désormais tous les codes pour comprendre comment nos chères amies les abeilles exploitent au mieux les ressources que nous offre la nature. Qu’elles se dessinent en rond, en faucille, ou frétillante selon l’éloignement de la source de nectar, les abeilles ont fait de ces danses un langage symbolique. Digne des plus grandes reines, non ?

1 commentaire

  1. Présentée ainsi, la danse des abeilles devient visible au travers des mots. Merci !

Laisser un commentaire

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Pinterest
Share On Youtube