Top 7 des éco-activités à faire cet été

Que l’on reste chez soi tout l’été, que l’on parte en congés dans le département voisin ou dans un autre pays, il y a toujours un moyen de passer des vacances vertes. L’été, avec ses longues journées et son soleil, génère enthousiasme et optimisme. C’est le moment parfait pour vous rapprocher de la nature et apprendre à vos enfants comment et pourquoi préserver l’environnement. 

#1. Apprendre à jardiner en permaculture 


femme potager

La permaculture, on l’entend dans toutes les bouches, mais qu’est-ce réellement ? La permaculture est une démarche de conception éthique visant à construire des habitats humains durables en imitant le fonctionnement de la nature. C’est un mode d’agriculture très en vogue visant à respecter la biodiversité en cultivant de manière durable. S’inspirant des écosystèmes naturels, les cultures sont diversifiées et adaptées aux conditions locales.

Pour se faire la main verte, plusieurs structures proposent des ateliers. Ainsi, on se forme aux différentes techniques dans l’Yonne ou en Isère avec un apprentissage des plantes et de leurs besoins. En Bretagne, La Pature es Chênes organise des stages sur deux ou trois jours. Au programme : l’optimisation de l’espace, la gestion du sol et la redéfinition d’un potager. En Bourgogne, un cursus d’une semaine forme à la création d’un jardin en permaculture de A à Z avec théorie et pratique.

#2. Visiter des fermes pédagogiques 


mouton

Traire des chèvres, cueillir des fruits… c’est ce que propose de plus en plus de lieux dans toute la France afin de permettre aux enfants de découvrir la nature et les animaux, en regardant mais surtout en participant. Près de Paris, le Potager des Princes de Chantilly propose de nombreuses activités comme l’aquaponie, le jardinage et la cuisine de produits locaux. Il est classé « Jardin Remarquable », label distinguant des jardins et des parcs, présentant un intérêt culturel, esthétique, historique ou botanique. En Picardie, la Ferme de la Liesse immerge les visiteurs dans le monde rural d’autrefois, au XIXe siècle. Au programme : transformation du lait en beurre, tonte du mouton et filage de la laine au rouet tout cela en costume d’époque. 

#3. Observer la nature dans des réserves naturelles


falaise réserves naturelles

Les 349 réserves naturelles de l’hexagone permettent de découvrir le patrimoine naturel français. Surplombez la Méditerranée du haut des impressionnantes falaises de Scandola en Corse. Vous y verrez la roche rougeâtre garnies de chênes verts, arbousiers, et bruyères se refléter dans les eaux turquoises. Chaussez vos jumelles pour repérer les nids de l’emblème de la réserve, le Balbuzard pêcheur. Pour plus de verdure, partez à la rencontre des 900 chauves-souris de la Grotte du Carroussel, nichée dans une forêt de Haute-Saône. Le Minioptère de Schreibers, espèce protégée, y a élu domicile. Amateurs de paisible campagne, découvrez les nombreuses orchidées sauvages des Chaumes du Verniller dans le Cher. Avec un peu de chance, vous apercevrez un ascalaphe ambré, entre le papillon et la libellule, reconnaissable à sa coloration noire et jaune, ses longues antennes, ses ailes en dentelle et la rapidité de son vol. 

#4. Créer grâce au land art

landart

Le land art est une pratique à la fois artistique et écologique. Considéré comme une vraie forme d’art contemporain, il consiste à récupérer lors de balades en forêt, à la campagne ou la plage, toutes sortes de matériaux naturels. Bouts de bois, plumes, feuilles, cailloux, sont ensuite assemblés, collés, peints, pour devenir des œuvres d’art. Plus largement, le land art représente l’art (plastique ou architectural) réalisé à ciel ouvert. En Seine-Maritime, l’abbaye de Jumièges propose jusqu’en octobre une « manifestation d’art environnemental ». 

#5. Visiter un parc de loisirs écolo


montgolfière parc

Le parc d’attractions ne vous enchante guère ? Découvrez sa version intelligente ! Terra Botanica près d’Angers vous emmène découvrir un jardin à 150m de haut dans un ballon de gaz et vous immerge dans la cime des arbres sur un pédalo en forme de coquille de noix. Du ludique et du spectacle garantis ! Dans la Vienne, le parc DéfiPlanet’ a lancé en 2019 un jeu d’énigmes grandeur nature dans un univers fantastique. Si vous y séjournez plusieurs jours, le parc propose des maisons perchées dans les arbres.

#6. Explorer à vélo


vignes

Le cyclotourisme n’a presque que des avantages : il est peu coûteux, ne pollue pas et vous permet d’apprécier les paysages en douceur. Mais il va falloir pédaler… ce qui aura aussi l’intérêt de vous faire faire du sport ! 

En France, des itinéraires spéciaux ont été aménagés, on les appelle voies vertes ou véloroutes. La Vélodyssée vous emmène par exemple de la dune du Pilat à Biscarosse dans les Landes. Les œnologues amateurs préféreront sûrement la Route des Vins d’Alsace en vélo, qui serpente sur 135 km entre vignobles et villages du Haut et Bas-Rhin.

#7. Découvrir une ville championne de l’écologie

ville champs

Rien de tel pour booster sa motivation écolo que de s’immerger quelques jours dans des villes vertes.

En Floride, Babcock Ranch a été conçue comme une cité-modèle, à l’empreinte carbone proche de zéro. Reykjavik en Islande, régulièrement désignée ville la plus écolo du monde, exploite avec succès les énergies hydrauliques, solaires et éoliennes. En France, avec son réseau cyclable de qualité, ses nombreux commerces bio et son usine de production de biogaz, c’est Angers qui est considérée comme la ville la plus verte de France. 

Alors inspiré ? Dans tous les cas, même avec peu de temps et de moyens, vous trouverez forcément de quoi vous ressourcer, vous instruire et vous dépenser dans la nature. Ouvrez les yeux, prenez le temps et appréciez !

Laisser un commentaire

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Pinterest
Share On Youtube