Zoom sur la Guyane

Chaque mois, nous vous faisons découvrir une région de France et tous les trésors qu’elle abrite. Depuis Mon Hamac vous emmène aujourd’hui en direction de l’Amérique du Sud, vers la Guyane française. Embarquez pour un voyage inoubliable au coeur de la forêt tropicale, au sein d’une culture créole riche et diverse. 

Une biodiversité unique au monde

Région d’outre-mer qui ne ressemble à aucun autre territoire français, la Guyane se situe sur la côte nord-est de l’Amérique du Sud. Celle qui partage sa frontière sud avec le Brésil est aussi l’une des réserves naturelles les mieux protégées au monde. En effet, elle est recouverte à 95% par de denses forêts tropicales. Grâce à un climat équatorial et de nombreux fleuves et rivières, la Guyane possède une biodiversité unique au monde. Il est d’ailleurs possible de la découvrir au travers de sentiers de randonnées bien balisés. Au coeur de la forêt primaire logent plus de 100 000 espèces d’insectes. Ainsi, la célèbre mygale Matoutou côtoie des tapirs, des tamanoirs, des jaguars, ou des caïmans. On observe également dans cette Amazonie française de nombreux papillons, espèces endémiques de la Guyane. 

Le Parc amazonien de Guyane représente à lui seul un dixième de la biodiversité végétale mondiale. Il compte plus de 5 000 espèces de plantes, avec un grand nombre de palmiers, d’orchidées, et de sublimes roses de porcelaine. Si la forêt recouvre une grande partie du territoire, la Guyane possède aussi un littoral bordé de mangroves, de plages de sable fin et d’estuaires. On peut y observer de nombreux oiseaux migrateurs dont le majestueux ibis rouge. Chaque année, de février à août, des milliers de tortues y viennent pour pondre leurs œufs. Ces plages sont elles-mêmes cernées de plaines, que l’on appelle ici des “savanes”, couvertes d’herbacés et de fougères flottant à la surface de la vase et de l’eau.  

Une biodiversité unique au monde

Région d’outre-mer qui ne ressemble à aucun autre territoire français, la Guyane se situe sur la côte nord-est de l’Amérique du Sud. Celle qui partage sa frontière sud avec le Brésil est aussi l’une des réserves naturelles les mieux protégées au monde. En effet, elle est recouverte à 95% par de denses forêts tropicales. Grâce à un climat équatorial et de nombreux fleuves et rivières, la Guyane possède une biodiversité unique au monde. Il est d’ailleurs possible de la découvrir au travers de sentiers de randonnées bien balisés. Au coeur de la forêt primaire logent plus de 100 000 espèces d’insectes. Ainsi, la célèbre mygale Matoutou côtoie des tapirs, des tamanoirs, des jaguars, ou des caïmans. On observe également dans cette Amazonie française de nombreux papillons, espèces endémiques de la Guyane. 

Le Parc amazonien de Guyane représente à lui seul un dixième de la biodiversité végétale mondiale. Il compte plus de 5 000 espèces de plantes, avec un grand nombre de palmiers, d’orchidées, et de sublimes roses de porcelaine. Si la forêt recouvre une grande partie du territoire, la Guyane possède aussi un littoral bordé de mangroves, de plages de sable fin et d’estuaires. On peut y observer de nombreux oiseaux migrateurs dont le majestueux ibis rouge. Chaque année, de février à août, des milliers de tortues y viennent pour pondre leurs œufs. Ces plages sont elles-mêmes cernées de plaines, que l’on appelle ici des “savanes”, couvertes d’herbacés et de fougères flottant à la surface de la vase et de l’eau.  

Une gastronomie plurielle

Carrefour de civilisations et de cultures, la Guyane possède une gastronomie cosmopolite. Celle-ci ne repose que sur quelques ingrédients incontournables. On utilise ici beaucoup de poissons et de crustacés, de la viande, et du manioc, cuisinés à toutes les sauces. Emprunté à la cuisine amérindienne, l’art de préparer le manioc est ancestral. Celui-ci est transformé en farine, en galettes appelées cassaves, ou même en cachiri, une bière peu alcoolisée. Les plats mijotés les plus connus sont le blaff de poisson, sorte de ragoût au citron et aux épices, et les fricassées de poulet. La soupe créole et le bouillon d’awara, un mijoté de viandes, poissons, ou légumes dans la pâte d’awara sont aussi des célébrités locales.

En dessert, on ne manque pas de goûter le fada, un gâteau à base de bananes et d’arachides. La Guyane regorge de plats tenant leurs origines de l’Asie du sud-est, du Brésil, de la Chine, ou de l’Indonésie. Une chose est certaine : un séjour en Guyane se transforme vite en voyage culinaire. 

Une gastronomie plurielle

Carrefour de civilisations et de cultures, la Guyane possède une gastronomie cosmopolite. Celle-ci ne repose que sur quelques ingrédients incontournables. On utilise ici beaucoup de poissons et de crustacés, de la viande, et du manioc, cuisinés à toutes les sauces. Emprunté à la cuisine amérindienne, l’art de préparer le manioc est ancestral. Celui-ci est transformé en farine, en galettes appelées cassaves, ou même en cachiri, une bière peu alcoolisée. Les plats mijotés les plus connus sont le blaff de poisson, sorte de ragoût au citron et aux épices, et les fricassées de poulet. La soupe créole et le bouillon d’awara, un mijoté de viandes, poissons, ou légumes dans la pâte d’awara sont aussi des célébrités locales.

En dessert, on ne manque pas de goûter le fada, un gâteau à base de bananes et d’arachides. La Guyane regorge de plats tenant leurs origines de l’Asie du sud-est, du Brésil, de la Chine, ou de l’Indonésie. Une chose est certaine : un séjour en Guyane se transforme vite en voyage culinaire. 

Des aventures et des loisirs hors du commun

Que d’activités et de divertissements vous attendent si vous envisagez de vous envoler pour la Guyane ! Avis aux fans de sensations fortes : préparez-vous à vivre des expériences mémorables. D’une promenade en pirogue le long des fleuves, à un bivouac à la belle étoile, en passant par des randonnées à la recherche des insectes… La Guyane est sans conteste une terre d’aventures en pleine nature. 

Vous pourrez aussi loger dans un carbet, ces abris de bois dans lesquels on installe des hamacs traditionnels. Vous ne manquerez pas de vous baigner dans les criques sauvages ou de vous initier à la pêche. Pour une farniente bien méritée, profitez des nombreuses plages. Après les activités orientées autour de la découverte de la nature, quelques visites culturelles incontournables s’offriront aussi à vous. On peut ainsi traverser l’ère coloniale et déambuler dans les marchés colorés. Pour une visite plus stellaire, rendez-vous dans le Centre spatial guyanais, mis en service en 1968.

Des aventures et des loisirs hors du commun

Que d’activités et de divertissements vous attendent si vous envisagez de vous envoler pour la Guyane ! Avis aux fans de sensations fortes : préparez-vous à vivre des expériences mémorables. D’une promenade en pirogue le long des fleuves, à un bivouac à la belle étoile, en passant par des randonnées à la recherche des insectes… La Guyane est sans conteste une terre d’aventures en pleine nature. 

Vous pourrez aussi loger dans un carbet, ces abris de bois dans lesquels on installe des hamacs traditionnels. Vous ne manquerez pas de vous baigner dans les criques sauvages ou de vous initier à la pêche. Pour une farniente bien méritée, profitez des nombreuses plages. Après les activités orientées autour de la découverte de la nature, quelques visites culturelles incontournables s’offriront aussi à vous. On peut ainsi traverser l’ère coloniale et déambuler dans les marchés colorés. Pour une visite plus stellaire, rendez-vous dans le Centre spatial guyanais, mis en service en 1968.

Des paysages naturels époustouflants

Voyager en Guyane, c’est s’offrir une multitude de paysages à couper le souffle, qui semblent pour beaucoup impénétrables à première vue. Laissez-vous premièrement envouter par les marais de Kaw, une réserve naturelle qui abrite beaucoup d’oiseaux et caïmans. 

Au large de Kourou, c’est un paysage paradisiaque constitué de plages de sable fin et d’eaux cristallines que vous trouverez sur les îles du Salut. Préparez-vous à entrer dans une carte postale après une heure de navigation. C’est aussi au coeur de ce paradis terrestre qu’a été construit l’un des bagnes les plus violents au monde, en 1854. Plus de 70 000 prisonniers y ont été emprisonnés, et certaines parties du complexe se visitent aujourd’hui. Les plages les plus idylliques de la région se trouvent aussi autour de Rémire-Montjoly. Pour observer les tortues dans un cadre de rêve, rendez-vous à la réserve naturelle nationale de l’Amana.

Au cours de votre voyage en Guyane, vous pourrez également apercevoir, et même gravir les inselbergs, ces îlots rocheux qui jaillissent d’une plaine ou d’un plateau. Au nombre de 200 sur le territoire, ils vous offriront tous des vues spectaculaires, bien que peu soient réellement accessibles. Les téméraires choisiront la savane-roche Virginie, ou encore les monts Tumuc-Humac, perchés à plus de 700 mètres d’altitude. 

De Cayenne à Maripasoula, c’est la forêt primaire qui s’étale à l’infini avec son immense espace luxuriant et protégé. On remonte alors le fleuve Maroni cerné par cette végétation incroyable, et l’on ne manque pas de visiter les petits villages amérindiens. 

Des paysages naturels époustouflants

Voyager en Guyane, c’est s’offrir une multitude de paysages à couper le souffle, qui semblent pour beaucoup impénétrables à première vue. Laissez-vous premièrement envouter par les marais de Kaw, une réserve naturelle qui abrite beaucoup d’oiseaux et caïmans. 

Au large de Kourou, c’est un paysage paradisiaque constitué de plages de sable fin et d’eaux cristallines que vous trouverez sur les îles du Salut. Préparez-vous à entrer dans une carte postale après une heure de navigation. C’est aussi au coeur de ce paradis terrestre qu’a été construit l’un des bagnes les plus violents au monde, en 1854. Plus de 70 000 prisonniers y ont été emprisonnés, et certaines parties du complexe se visitent aujourd’hui. Les plages les plus idylliques de la région se trouvent aussi autour de Rémire-Montjoly. Pour observer les tortues dans un cadre de rêve, rendez-vous à la réserve naturelle nationale de l’Amana.

Au cours de votre voyage en Guyane, vous pourrez également apercevoir, et même gravir les inselbergs, ces îlots rocheux qui jaillissent d’une plaine ou d’un plateau. Au nombre de 200 sur le territoire, ils vous offriront tous des vues spectaculaires, bien que peu soient réellement accessibles. Les téméraires choisiront la savane-roche Virginie, ou encore les monts Tumuc-Humac, perchés à plus de 700 mètres d’altitude. 

De Cayenne à Maripasoula, c’est la forêt primaire qui s’étale à l’infini avec son immense espace luxuriant et protégé. On remonte alors le fleuve Maroni cerné par cette végétation incroyable, et l’on ne manque pas de visiter les petits villages amérindiens. 

Des villes et villages au charme incroyable

Capitale de la Guyane française, Cayenne abrite de nombreux trésors culturels et architecturaux. Pour s’immerger dans l’ambiance chaleureuse de la région, direction le marché de la ville et son ambiance particulière. Parmi les joyeux architecturaux peut-on noter les villas créoles et la cathédrale Saint-Sauveur. Rendez-vous aussi dans la poudrière de Cayenne, construite en 1864 pour entreposer des munitions en temps de guerre. 

Le village de Saül vaut lui aussi le détour. Isolé au cœur de la forêt, il se mérite puisqu’il n’est accessible qu’en avion. Centré sur l’écotourisme et la découverte de l’agriculture locale, il invite les voyageurs à la déconnexion la plus totale. Entouré de sentiers de randonnée, il est le point de départ rêvé pour une exploration de la forêt amazonienne française. 

Surnommé “Le petit Paris”, Saint-Laurent-du-Maroni offre un véritable voyage à travers le temps à celles et ceux qui le visitent. On pénètre ainsi solennellement dans le camp de la Transportation, ancien bagne où étaient notamment emprisonnés les “ennemis de la Révolution française”. N’oubliez pas également de découvrir son marché jovial, ses maisons traditionnelles, et son église. 

Des villes et villages au charme incroyable

Capitale de la Guyane française, Cayenne abrite de nombreux trésors culturels et architecturaux. Pour s’immerger dans l’ambiance chaleureuse de la région, direction le marché de la ville et son ambiance particulière. Parmi les joyeux architecturaux peut-on noter les villas créoles et la cathédrale Saint-Sauveur. Rendez-vous aussi dans la poudrière de Cayenne, construite en 1864 pour entreposer des munitions en temps de guerre. 

Le village de Saül vaut lui aussi le détour. Isolé au cœur de la forêt, il se mérite puisqu’il n’est accessible qu’en avion. Centré sur l’écotourisme et la découverte de l’agriculture locale, il invite les voyageurs à la déconnexion la plus totale. Entouré de sentiers de randonnée, il est le point de départ rêvé pour une exploration de la forêt amazonienne française. 

Surnommé “Le petit Paris”, Saint-Laurent-du-Maroni offre un véritable voyage à travers le temps à celles et ceux qui le visitent. On pénètre ainsi solennellement dans le camp de la Transportation, ancien bagne où étaient notamment emprisonnés les “ennemis de la Révolution française”. N’oubliez pas également de découvrir son marché jovial, ses maisons traditionnelles, et son église. 

Riche d’une culture cosmopolite, d’une histoire fascinante, et surtout de paysages naturels époustouflants, la Guyane française mérite d’être visitée au moins une fois dans votre vie. On l’admire comme une mosaïque envoûtante, constituée de paysages magnifiques, d’une biodiversité invraisemblable et de peuples passionnants.

Laisser un commentaire

<Article suivant<

Zoom sur la région Centre - Val de Loire

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Pinterest
Share On Youtube