Zoom sur l’archipel de la Guadeloupe

Chaque mois, nous vous faisons découvrir une région de France et tous les trésors qu’elle abrite. Depuis Mon Hamac vous emmène aujourd’hui en direction du somptueux et dépaysant archipel de la Guadeloupe. A travers la Basse-Terre et la Grande-Terre, Les Saintes, Marie-Galante et La Désirade, embarquez pour un voyage au cœur des petites Antilles.

Une faune et une flore hors du commun

Sur plus de 1 700 km², la Guadeloupe offre un paysage d’une richesse naturelle exceptionnelle.

La flore locale est très variée. La Grande-Terre est caractérisée par ses champs de canne à sucre et ses mangroves bordées de palétuviers. Les Grands Fonds, région vallonnée de la Grande-Terre, facilitent la culture fruitière et vivrière. 

La Basse-Terre, quant à elle, est beaucoup plus verte et montagneuse. Cette région se compose de superbes forêts tropicales, peuplées de fougères, d’eucalyptus géants et de philodendrons. Les orchidées sauvages y poussent aussi très facilement. Vous pourrez croiser lors de vos balades, différentes espèces comme des spathoglottis plicata ou encore des epidendrum anceps. Les amoureux de plantes et de fleurs tropicales apprécieront la visite du Parc national de la Guadeloupe. Il abrite à ce jour plus 1352 espèces de végétaux.

En continuant votre voyage sur les routes de l’archipel, il n’est pas rare d’observer de majestueux flamboyants, teintés de rouge ou de jaune. Originaire de Madagascar, cet arbre royal a été introduit sur l’île au 17ème siècle. Tout comme l’arbre du voyageur, il fait partie des arbres emblématiques de la région.

Pour admirer de majestueux palmiers, l’allée Dumanoir reste un endroit privilégié : cette allée, située dans la ville de Capesterre Belle Eau, est bordée de très jolis palmiers royaux. 

Les animaux sont nombreux à avoir totalement disparu de l’archipel, notamment à l’image du lamantin, ce phoque d’eau douce qui a même donné son nom à l’une des villes guadeloupéennes. Pourtant, les eaux de l’archipel abritent de nombreuses espèces de poissons, comme le poisson Lion et le poisson Perroquet. Les tortues sont aussi nombreuses à s’être implantées dans la région : vous y rencontrerez la tortue verte et la tortue Luth.

Dans la forêt tropicale, on trouve de nombreux ratons laveurs, iguanes et lézards. Les oiseaux sont aussi très présents sur l’île, on y recense à ce jour plus de 200 espèces. Profitez de pouvoir observer les sucriers, colibris et coulicous à bec jaune dans leur habitat naturel.

Une gastronomie traditionnelle

La richesse végétale de la Guadeloupe offre aujourd’hui de nombreux fruits et légumes d’exception. Fruit de la passion, noix de coco, prune de cythère, quénette ou encore corossol : les festins sont ici souvent à base de fruits frais.

A la carte de presque chaque restaurant, vous trouverez des accras. A la morue ou aux légumes, ces petits beignets savoureux sont parfaits pour accompagner vos entrées. Mais ce n’est pas le seul mets traditionnel : poulet boncané mariné et fumé au barbecue accompagné de sa sauce chien, colombo de cabris accompagné de riz et d’haricots rouges, gratins de banane, d’igname ou de christophine, valent également le détour ! Les amateurs de crustacés préféreront les ouassous, de grosses écrevisses grillées ou du court-bouillon de poisson.

En dessert, terminez sur une touche rafraîchissante avec un sorbet maison au coco, à la mangue ou à la passion. Les plus gourmands succomberont au flan coco ou au tourment d’amour, gâteau fourré à la noix de coco originaire des Iles des Saintes.

Envie de manger sur le pouce ? Optez pour la street-food et succombez au célèbre bokit. Ce beignet frit et garni de viande, œuf, jambon, fromage ou encore de poisson, saura vous ravir !

Côté boissons, impossible de visiter la Guadeloupe sans goûter les jus de fruits et les différents punchs. Ti-punch, punch coco ou planteur, ces préparations à base de rhum sont parfaites pour l’apéritif !

Des activités époustouflantes

View this post on Instagram

Endgame

A post shared by @ ambre.bdnr on

Les paysages de la Guadeloupe sont une invitation au divertissement et à l’aventure, et les activités proposées y sont aussi diverses que variées. 

L’archipel dispose de nombreux spots de surf. Les novices apprécieront les vagues de Bananier en Basse-Terre. Les plus expérimentés opteront pour l’un des spots les plus réputé de l’île, Le Moule situé sur la façade Atlantique.

La Guadeloupe est aussi le rendez-vous des plongeurs : avec 650 km de côte, l’archipel offre des lieux uniques pour observer le récif  corallien. La réserve naturelle protégée Cousteau, située en Basse-Terre, s’étant du Bourg De Bouillante à Pointe Noire. Elle regorge de coraux, tortues et poissons tropicaux. Les Iles des Saintes sont aussi idéales pour la plongée. Le lieu incontournable de la région, Le Sec Pâté, une « montagne » sous marine, attire chaque année un grand nombre de plongeurs du monde entier.

Les amateurs de snorkeling préféreront les spots de La Porte d’Enfer en Grande-Terre, du Jardin de Corail en Basse-Terre ou encore de l’Anse à Cochons sur l’île de La Désirade. 

Très en vogue sur les plages de la région, le paddle se pratique aussi dans la mangrove. Le Grand Cul-de-Sac, situé entre la côte Nord de Basse-Terre et la côte Ouest de Grande-Terre, est une baie bordée par la mangrove. Des balades en paddle y sont régulièrement proposées aux touristes pour découvrir cet écosystème unique.

Les amateurs d’adrénaline et de hauteur se laisseront surement convaincre par l’accrobranche. Cette activité sportive, idéale pour toute la famille, se pratique dans la forêt tropicale de la Basse-Terre et permet de faire de belles balades au milieu des arbres et de la nature luxuriante. 

De passage sur l’île de La Désirade, on ne manque pas la visite de la Réserve Naturelle. Petit bijou de la nature, elle fait partie des réserves géologiques françaises dont la barrière de corail regorge de pierres semi-précieuses.

Des paysages naturels extraordinaires

Des sublimes couchers de soleil sur une plage de sable blanc sur Marie-Galante, aux cascades entourées d’une nature verdoyante sur la Basse-Terre : la Guadeloupe est un véritable éden.

La Vieille Dame (c’est ainsi qu’est surnommée la Basse-Terre) sait charmer les visiteurs grâce à ses nombreux atouts. Le volcan de la Soufrière domine la Basse-Terre du haut de ses 1467 mètres, depuis lesquels le panorama est à couper le souffle. Encore actif, ce volcan de type explosif est très prisé des randonneurs. En contrebas, vous trouverez les Bains Jaunes. Ces petits bassins d’eau tiède sont alimentés par les sources thermales provenant du volcan ! Ce lieu est donc propice à la baignade et au repos.

Non loin de là, se trouve l’un des sites les plus visités de la Guadeloupe : les Chutes du Carbet, dont la plus haute s’élève à 120 mètres. Elles offrent une vision spectaculaire et envoûtante, au milieu d’une végétation luxuriante.

Située sur la partie volcanique de l’archipel, la Basse-Terre, réserve encore plusieurs surprises… Ne loupez pas les plages de sable noir à Malendure ou Bananier. 

Les baies des Saintes sont connues pour faire partie des plus belles au monde, avec leurs collines et leurs canots de pêcheurs qui naviguent sur les eaux translucides. La plage du Pain de Sucre vaut le détour. Considérée comme l’une des plus belles plages des îles des Saintes, elle accueille chaque année des visiteurs venus chercher le soleil et le calme dans un cadre discret. 

Surnommée la « Grande Galette », Marie-Galante possède elle aussi de magnifiques paysages. L’île encore préservée du tourisme offre a ses visiteurs une nature sauvage et verdoyante.  Gueule Grand Gouffre, situé au Nord-Est, est un site incontournable et particulièrement impressionnant. Cette arche creusée par la mer offre un panorama saisissant sur l’Atlantique et l’île de la Désirade. Si vous souhaitez profiter du soleil, choisissez les plages de l’Anse de la Feullière à Capesterre ou la plage du Vieux Fort à Saint-Louis. 

Enfin, avec ses magnifiques lagons et ses falaises à couper le souffle, la Grande-Terre n’a rien à envier à ses petites sœurs. Appelée la « petite Bretagne des Antilles », Grande-Terre offre de belles possibilités de balades. Les randonneurs peuvent s’aventurer sur le chemin menant à la Pointe des Châteaux en passant par le belvédère de Morne Pavillon et ainsi, admirer la rencontre entre la Mer des Caraïbes et l’Océan Atlantique. La Pointe des Châteaux est un lieu privilégié pour admirer de magnifiques levers de soleil et apercevoir au loin l’île de La Désirade.

Au Nord de la Grande-Terre, la Pointe de la Grande Vigie mérite également le détour notamment pour ses impressionnantes falaises de calcaire culminant à plus de 80 mètres.

Les amoureux d’eau turquoise et de sable fin, trouveront leur bonheur sur les jolies plages des Raisins Clairs à Saint-François, de la Caravelle à Saint-Anne ou encore  du Souffleur à Port-Louis. Décors de carte postale garantis !

Des villes accueillantes et vibrantes

Si la ville la plus connue de Guadeloupe reste Pointe-à-Pitre, notamment pour son marché Saint-Antoine et sa place de la Victoire, d’autres méritent le détour.

Saint-François, à Grande-Terre, est ainsi devenu le petit Saint-Tropez local, grâce à sa marina, son casino, son ambiance festive et ses activités nautiques. Passez également dans la charmante petite ville de Le Gosier : non loin de là se trouve notamment l’une des plus belles plages de l’archipel, la plage de la Datcha, qui offre une vue magnifique sur l’îlet Gosier. On visite également Sainte-Anne, ville pleine de vie qui offre une vue sublime sur le volcan de La Soufrière et des plages splendides.

Les événements culturels et traditionnels de l’archipel sont aussi incontournables ! Le carnaval est un moment important qu’il ne faut pas rater. Il débute le dimanche qui suit l’Épiphanie et prend fin au premier jour du Carême. Pendant cette période, vous pouvez admirer les locaux défiler dans les rues aux rythme des percussions, vêtus de costumes traditionnels. 

Les amateurs de musique apprécieront les différents événements musicaux proposés dans l’archipel. Le festival du Gwoka, à Sainte-Anne, a lieu chaque année. Il célèbre le Gwoka, un genre musical joué avec des tambours appelés « ka », accompagnés par le chant et la danse. Le Gwoka est inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’Humanité depuis 2014.

Enfin, sachez que l’artisanat guadeloupéen est très riche. Bijoux en graines, sculptures en bois précieux, poteries, gravures sur calebasse… Il y a largement de quoi ramener de jolis souvenirs de vacances !

Un patrimoine culturel fascinant

La Guadeloupe possède un patrimoine culturel très riche, grâce à une histoire et des traditions présentes dans la vie du quotidien. 

Situé à Pointe-à-Pitre, le Mémorial ACTe est un lieu dédié à la mémoire collective de l’esclavage et de la traite. Ce musée plonge ses visiteurs au cœur de l’histoire guadeloupéenne et des Caraïbes.

Le Fort Louis Delgrés (Basse-Terre) est aussi chargé d’histoire. Il fut un haut lieu de la lutte franco-anglaise dans les Antilles. Il fut ensuite le lieu de résistance des Guadeloupéens contre le rétablissement de l’esclavage au début du 19ème siècle.

Pour en savoir un peu plus sur l’histoire de l’archipel, la Région a mis en place un circuit : « La route de l’esclave ». A travers 18 sites répartis sur 4 îles, ce circuit fait découvrir le passé de la Guadeloupe aux visiteurs. 

Passionnante, l’architecture guadeloupéenne est elle aussi réputée dans le monde entier pour ses cases créoles mais aussi pour ses somptueuses maisons coloniales datant du 19ème siècle. L’habitation Zévallos située au Moule, est un bel exemple de l’architecture de l’époque. Cette ancienne exploitation sucrière agricole est connue sur toute l’île pour ses briques roses et sa charpente en fer forgé. De nombreuse habitations appartenant à d’anciennes exploitations agricoles peuvent être visitées et témoignent du mode de vie de l’époque, comme l’habitation Murrat sur l’île de Marie Galante par exemple.

Appelée « Karukea » ou « L’île aux belles eaux » par ses premiers habitants, la Guadeloupe est un rêve éveillé. Des ambiances conviviales, des paysages d’exception et des plages paradisiaques font de l’archipel un territoire captivant.

Laisser un commentaire

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Pinterest
Share On Youtube