Les 5 bienfaits du potiron

Avec un goût légèrement sucré et très parfumé, le potiron est un véritable incontournable des cuisines automnales. En plus d’être un délice, le potiron présente de nombreux bienfaits pour notre santé et pour notre porte-monnaie. Découvrez-les ici.

1. Préserve la santé oculaire

À l’instar de la carotte et du melon, le potiron tire sa vive couleur orange de la vitamine A, que l’on appelle communément le bêta-carotène. Des études ont démontré qu’une carence en vitamine A pouvait provoquer la cécité. Manger du potiron, c’est donc se protéger face aux risques de perdre la vue. Mais ce n’est pas tout ! Deux autres substances (lutéine et zéaxanthine) se retrouvent dans le potiron. Elles sont liées à une diminution des risques de dégénérescence maculaire liés à l’âge et de la cataracte.

Découvrez aussi notre article sur les bienfaits du melon.

1. Préserve la santé oculaire

À l’instar de la carotte et du melon, le potiron tire sa vive couleur orange de la vitamine A, que l’on appelle communément le bêta-carotène. Des études ont démontré qu’une carence en vitamine A pouvait provoquer la cécité. Manger du potiron, c’est donc se protéger face aux risques de perdre la vue. Mais ce n’est pas tout ! Deux autres substances (lutéine et zéaxanthine) se retrouvent dans le potiron. Elles sont liées à une diminution des risques de dégénérescence maculaire liés à l’âge et de la cataracte.

Découvrez aussi notre article sur les bienfaits du melon.

2. Très bon pour la peau

En plus du bêta-carotène, les potirons regorgent de vitamines C et E. En outre, la vitamine C maintient la peau rebondie et ferme, prévient les ecchymoses et favorise la cicatrisation des plaies. De son côté, la vitamine E est un excellent antioxydant et protège contre la peau sèche. Quant au bêta-carotène, il joue un rôle important dans la protection contre les rayons ultraviolets du soleil. Le potiron n’est donc pas seulement délicieux : il est le cocktail idéal pour avoir une peau éclatante !

2. Très bon pour la peau

En plus du bêta-carotène, les potirons regorgent de vitamines C et E. En outre, la vitamine C maintient la peau rebondie et ferme, prévient les ecchymoses et favorise la cicatrisation des plaies. De son côté, la vitamine E est un excellent antioxydant et protège contre la peau sèche. Quant au bêta-carotène, il joue un rôle important dans la protection contre les rayons ultraviolets du soleil. Le potiron n’est donc pas seulement délicieux : il est le cocktail idéal pour avoir une peau éclatante !

3. Un antioxydant exquis !

Le potiron est rempli d’antioxydants, un véritable allié pour notre corps. En effet, ces substances peuvent prévenir ou ralentir les dommages aux cellules causés par les radicaux libres, des molécules instables que le corps produit. Plusieurs études ont démontré que ces « radicaux libres » peuvent provoquer des maladies cardiaques, des cancers, de l’arthrite, des accidents vasculaires cérébraux… Les antioxydants sont donc très bénéfiques pour notre santé.

Pour en savoir plus, découvrez notre article sur les antioxydants naturels.

3. Un antioxydant exquis !

Le potiron est rempli d’antioxydants, un véritable allié pour notre corps. En effet, ces substances peuvent prévenir ou ralentir les dommages aux cellules causés par les radicaux libres, des molécules instables que le corps produit. Plusieurs études ont démontré que ces « radicaux libres » peuvent provoquer des maladies cardiaques, des cancers, de l’arthrite, des accidents vasculaires cérébraux… Les antioxydants sont donc très bénéfiques pour notre santé.

Pour en savoir plus, découvrez notre article sur les antioxydants naturels.

4. Longue conservation

Parfois, les semaines sont si remplies que l’on a du mal à s’y retrouver dans les menus. L’un des avantages du potiron est qu’il se conserve très bien et très longtemps. En effet, non pelées, les courges peuvent se conserver à température ambiante pendant au moins trois mois !

Cependant, il arrive parfois que des taches de moisissure ramollissent la couche externe et finissent par gâcher la courge. Pour éviter cela, il faut laver soigneusement votre potiron pour enlever toute saleté et le sécher complètement. Ensuite, déposez une petite quantité d’huile végétale sur un papier essuie-tout, et recouvrez tout le fruit d’une fine couche. Le potiron doit être à peine brillant mais pas gras au toucher.

Découvrez également notre article sur la courge butternut sous toutes ses formes.

4. Longue conservation

Parfois, les semaines sont si remplies que l’on a du mal à s’y retrouver dans les menus. L’un des avantages du potiron est qu’il se conserve très bien et très longtemps. En effet, non pelées, les courges peuvent se conserver à température ambiante pendant au moins trois mois !

Cependant, il arrive parfois que des taches de moisissure ramollissent la couche externe et finissent par gâcher la courge. Pour éviter cela, il faut laver soigneusement votre potiron pour enlever toute saleté et le sécher complètement. Ensuite, déposez une petite quantité d’huile végétale sur un papier essuie-tout, et recouvrez tout le fruit d’une fine couche. Le potiron doit être à peine brillant mais pas gras au toucher.

Découvrez également notre article sur la courge butternut sous toutes ses formes.

5. Tout se mange dans le potiron (ou presque)

Le potiron peut être poêlé, rôti ou transformé en velouté. Saviez-vous que vous pouviez manger ses graines ? Une fois qu’elles sont nettoyées, laissez sécher les graines à plat sur un torchon toute une nuit. Faîtes préchauffer votre four à 160 °C, et mélangez deux cuillères à soupe d’huile d’olive, du sel, du poivre et une cuillère à café de paprika. Laissez au four durant une dizaine de minutes, et dégustez une fois tiède ! De plus, certaines recettes suggèrent de garder la peau des potirons et de les consommer en chips.

Pour en savoir plus, lisez notre article Anti-gaspi : 4 recettes avec des graines et des pépins.

Bon pour les yeux, pour la peau, et pour le portefeuille : vous l’avez compris, lors de votre prochaine visite au marché, n’hésitez pas à prendre un ou deux potirons !

5. Tout se mange dans le potiron (ou presque)

Le potiron peut être poêlé, rôti ou transformé en velouté. Saviez-vous que vous pouviez manger ses graines ? Une fois qu’elles sont nettoyées, laissez sécher les graines à plat sur un torchon toute une nuit. Faîtes préchauffer votre four à 160 °C, et mélangez deux cuillères à soupe d’huile d’olive, du sel, du poivre et une cuillère à café de paprika. Laissez au four durant une dizaine de minutes, et dégustez une fois tiède ! De plus, certaines recettes suggèrent de garder la peau des potirons et de les consommer en chips.

Pour en savoir plus, lisez notre article Anti-gaspi : 4 recettes avec des graines et des pépins.

Bon pour les yeux, pour la peau, et pour le portefeuille : vous l’avez compris, lors de votre prochaine visite au marché, n’hésitez pas à prendre un ou deux potirons !

Laisser un commentaire

<Article suivant<

Bien respirer par le ventre pour se détendre

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Pinterest
Share On Youtube