10 conseils pour observer les animaux sauvages

Chevreuils, renards, blaireaux mais aussi pics ou encore hérons, nombreux sont les animaux que nous pouvons contempler non loin de chez nous. Pourtant, l’observation animalière est un loisir qui réclame un peu de préparation et quelques précautions. La nature se mérite et ses habitants ne se dévoilent qu’à ceux qui s’en donnent les moyens. Pour vous guider, voici 10 conseils pour observer les animaux sauvages.

#1 Apprenez à identifier la faune

Chaque écosystème est peuplé d’une faune qui lui est propre. Avant de foncer vers la lisière la plus proche, apprenez à connaître et à identifier les animaux qui évoluent dans votre région. Leurs chants, leurs couleurs, leurs empreintes ou encore l’aspect de leurs déjections sont autant de précieux indices qui vous permettront de les reconnaître.

#1 Apprenez à identifier la faune

Chaque écosystème est peuplé d’une faune qui lui est propre. Avant de foncer vers la lisière la plus proche, apprenez à connaître et à identifier les animaux qui évoluent dans votre région. Leurs chants, leurs couleurs, leurs empreintes ou encore l’aspect de leurs déjections sont autant de précieux indices qui vous permettront de les reconnaître.

#2 Familiarisez-vous avec son mode de vie

Pour savoir où et quand vous aurez le plus de chances de rencontrer un animal, renseignez-vous sur son mode de vie. Connaître son habitat, les heures auxquelles il se nourrit ou encore son cycle de reproduction vous permettra de savoir où et quand le trouver. 

De manière générale, les premières lueurs du jour et la tombée de la nuit sont des moments privilégiés pour l’observation des animaux car ils sont nombreux à se nourrir à ces heures de la journée. 

#2 Familiarisez-vous avec son mode de vie

Pour savoir où et quand vous aurez le plus de chances de rencontrer un animal, renseignez-vous sur son mode de vie. Connaître son habitat, les heures auxquelles il se nourrit ou encore son cycle de reproduction vous permettra de savoir où et quand le trouver. 

De manière générale, les premières lueurs du jour et la tombée de la nuit sont des moments privilégiés pour l’observation des animaux car ils sont nombreux à se nourrir à ces heures de la journée. 

#3 Partez en repérage

Nos amis les animaux nous laissent bien souvent des traces de leur passage. Avant de vous lancer dans l’observation, effectuez un repérage. Cherchez notamment les voies de passage, les touffes de poils, les arbres égratignés ou encore les empreintes de pattes. Ces différents indices vous permettront de concentrer votre quête sur une zone fréquentée habituellement par les animaux, vous aurez ainsi plus de chance de les apercevoir. 

#3 Partez en repérage

Nos amis les animaux nous laissent bien souvent des traces de leur passage. Avant de vous lancer dans l’observation, effectuez un repérage. Cherchez notamment les voies de passage, les touffes de poils, les arbres égratignés ou encore les empreintes de pattes. Ces différents indices vous permettront de concentrer votre quête sur une zone fréquentée habituellement par les animaux, vous aurez ainsi plus de chance de les apercevoir. 

#4 Restez naturel

Pour vous lancer dans l’aventure de l’observation animalière, nul besoin de vous apprêter : restez naturel. La discrétion est votre meilleure alliée. Privilégiez donc une tenue aux couleurs de la nature. Les coloris évoquant la terre, le sable ou les feuillages seront tout indiqués pour vous fondre dans les décors sauvages.  

Oubliez également les parfums, gels douche et autres déodorants à l’odeur forte. Ces fragrances sont susceptibles d’alerter les animaux. L’odorat particulièrement aiguisé de nombre d’entre eux les tiendrait alors à bonne distance de vous, rendant toute observation impossible. 

#4 Restez naturel

Pour vous lancer dans l’aventure de l’observation animalière, nul besoin de vous apprêter : restez naturel. La discrétion est votre meilleure alliée. Privilégiez donc une tenue aux couleurs de la nature. Les coloris évoquant la terre, le sable ou les feuillages seront tout indiqués pour vous fondre dans les décors sauvages.  

Oubliez également les parfums, gels douche et autres déodorants à l’odeur forte. Ces fragrances sont susceptibles d’alerter les animaux. L’odorat particulièrement aiguisé de nombre d’entre eux les tiendrait alors à bonne distance de vous, rendant toute observation impossible. 

#5 Armez-vous de patience

Apprenez à vous placer à l’affût et à ne pas bouger pendant de longues minutes, voire des heures. Ceux qui ne tiennent pas en place pourront se contenter d’évoluer lentement, à pas feutrés (billebaude), en couvrant une zone restreinte. Ce n’est qu’au prix de ces efforts que vous pourrez contempler quelques instants les pérégrinations d’un lièvre ou les cabrioles d’un bouquetin.

#5 Armez-vous de patience

Apprenez à vous placer à l’affût et à ne pas bouger pendant de longues minutes, voire des heures. Ceux qui ne tiennent pas en place pourront se contenter d’évoluer lentement, à pas feutrés (billebaude), en couvrant une zone restreinte. Ce n’est qu’au prix de ces efforts que vous pourrez contempler quelques instants les pérégrinations d’un lièvre ou les cabrioles d’un bouquetin.

#6 Guettez sans un bruit

Pour avoir la chance d’observer les habitants des bois, des marais ou des plaines, le silence est de mise. Lors de votre sortie zoologique, coupez la sonnerie de votre téléphone portable, marchez d’un pas léger et parlez le moins possible. 

Côté vestimentaire, choisissez des habits ne produisant pas de sons susceptibles de trahir votre présence. Evitez les cliquetis métalliques, les froissements de tissus synthétiques ou encore les scratches bruyants. Là encore, les animaux ayant l’ouïe fine, seule la discrétion vous permettra de ne pas être démasqué. 

#6 Guettez sans un bruit

Pour avoir la chance d’observer les habitants des bois, des marais ou des plaines, le silence est de mise. Lors de votre sortie zoologique, coupez la sonnerie de votre téléphone portable, marchez d’un pas léger et parlez le moins possible. 

Côté vestimentaire, choisissez des habits ne produisant pas de sons susceptibles de trahir votre présence. Evitez les cliquetis métalliques, les froissements de tissus synthétiques ou encore les scratches bruyants. Là encore, les animaux ayant l’ouïe fine, seule la discrétion vous permettra de ne pas être démasqué. 

#7 Marchez contre le vent

Portée par le vent, votre odeur vous précède et signale votre présence. Pour ne pas être repéré à distance, marchez contre le vent. Pour distinguer le sens du vent, regardez la direction dans laquelle son souffle pousse les herbes ou les feuillages. Autre astuce : utilisez une poire remplie de talc. Lorsque vous la presserez, le talc partira dans la direction de la brise. Vous devrez alors prendre la direction opposée.

#7 Marchez contre le vent

Portée par le vent, votre odeur vous précède et signale votre présence. Pour ne pas être repéré à distance, marchez contre le vent. Pour distinguer le sens du vent, regardez la direction dans laquelle son souffle pousse les herbes ou les feuillages. Autre astuce : utilisez une poire remplie de talc. Lorsque vous la presserez, le talc partira dans la direction de la brise. Vous devrez alors prendre la direction opposée.

#8 Tendez l’oreille

Lors de votre affût ou de votre billebaude, tendez l’oreille afin de détecter la moindre présence. Prêtez attention aux bruissements des feuilles et aux craquement des branchages qui peuvent signaler l’arrivée d’un mammifère ou d’un oiseau. Écoutez également les chant et les cris, ils vous permettront de localiser et d’identifier les habitants des lieux. 

#8 Tendez l’oreille

Lors de votre affût ou de votre billebaude, tendez l’oreille afin de détecter la moindre présence. Prêtez attention aux bruissements des feuilles et aux craquement des branchages qui peuvent signaler l’arrivée d’un mammifère ou d’un oiseau. Écoutez également les chant et les cris, ils vous permettront de localiser et d’identifier les habitants des lieux. 

#9 Tenez-vous à bonne distance

Qu’il est tentant de s’approcher de ces charmantes marmottes ou cette petite hermine que l’on voit s’afférer au loin. Quelle que soit la bête observée, ne soyez pourtant pas tenté de vous en approcher. Un pas de trop et c’est la fuite. 

Pour rester à bonne distance sans perdre la moindre miette du spectacle, munissez-vous simplement de jumelles. Vous pourrez ainsi épier à votre aise sans avoir à vous approcher. 

Prenez également garde, certains animaux peuvent attaquer s’ils se sentent menacés. Cette laie qui traverse tranquillement la forêt en compagnie de ses petits marcassins vous saura gré de ne pas la déranger, sans quoi elle pourrait vous charger. 

#9 Tenez-vous à bonne distance

Qu’il est tentant de s’approcher de ces charmantes marmottes ou cette petite hermine que l’on voit s’afférer au loin. Quelle que soit la bête observée, ne soyez pourtant pas tenté de vous en approcher. Un pas de trop et c’est la fuite. 

Pour rester à bonne distance sans perdre la moindre miette du spectacle, munissez-vous simplement de jumelles. Vous pourrez ainsi épier à votre aise sans avoir à vous approcher. 

Prenez également garde, certains animaux peuvent attaquer s’ils se sentent menacés. Cette laie qui traverse tranquillement la forêt en compagnie de ses petits marcassins vous saura gré de ne pas la déranger, sans quoi elle pourrait vous charger. 

#10 Laissez-vous surprendre

Une fois tous vos sens en éveil, restez ouvert à toutes les découvertes. Un animal inattendu pourrait pointer le bout de son nez, une fleur sauvage se dévoiler, ou simplement un sublime paysage se révéler. Il serait dommage de les manquer parce que votre attention était focalisée sur une seule espèce. 

Inspirez-vous de l’écrivain explorateur Sylvain Tesson qui, dans sa quête patiente de la rarissime panthère des neiges, se laisse surprendre par le somptueux spectacle des hauts plateaux tibétains. 

#10 Laissez-vous surprendre

Une fois tous vos sens en éveil, restez ouvert à toutes les découvertes. Un animal inattendu pourrait pointer le bout de son nez, une fleur sauvage se dévoiler, ou simplement un sublime paysage se révéler. Il serait dommage de les manquer parce que votre attention était focalisée sur une seule espèce. 

Inspirez-vous de l’écrivain explorateur Sylvain Tesson qui, dans sa quête patiente de la rarissime panthère des neiges, se laisse surprendre par le somptueux spectacle des hauts plateaux tibétains. 

Près de chez vous ou dans des contrées exotiques, l’observation attentive et discrète de la biodiversité vous révèlera bien des surprises. Éternelle source d’émerveillement, la nature s’offre presque sans limites à ceux qui la respectent et prennent soin d’elle. Au cours de vos échappées, assurez-vous de ne pas laisser de traces de votre passage, elle vous le rendra.

2 commentaires

  1. Bonsoir,
    Merci beaucoup pour ces magnifiques conseils. Je suis une grande amoureuse de la nature. Et j’aime énormément les animaux ❤.
    Merci encore pour ces chaleureux conseils. Si vous avez des sorties organisées dans l’observation de la nature, je suis preneuse 😊.

    Christine NIERFEIX.

  2. toujours des commentaires justes et raisonnés bravo

Laisser un commentaire

<Article suivant<

Découvrez 5 jeux pour éduquer votre chien en le divertissant

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Pinterest
Share On Youtube