5 choses à savoir avant d’adopter un chinchilla domestique

Jeune fille tenant un chinchilla dans ses bras

Parmi les NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie), il y en a un qui fait fureur depuis une quinzaine d’années environ, il s’agit du chinchilla ! Si vous souhaitez adopter un de ces adorables petits rongeurs, suivez nos conseils…


#1. Un peu d’Histoire

chinchilla gris au milieu du foin

Sachez avant toute chose qu’il n’existe que deux espèces de chinchilla sauvage : le Chinchilla chinchilla (ou chinchilla à queue courte) et le Chinchilla lanigère (ou chinchilla à longue queue). C’est certainement un croisement effectué en élevage de ces deux espèces sauvages qui nous a donné le chinchilla domestique. Cet élevage est très récent, puisqu’il a débuté il y a moins d’un siècle, en 1923.

#2. Une petite boule de poil à protéger

Mains de femme tenant un chinchilla blanc

Si chinchilla veut littéralement dire « petit chincha » (de chinche « animal puant » en espagnol), ne vous inquiétez surtout pas, il ne dégage une forte odeur que lorsqu’il est effrayé ! Pour le reste, votre chinchilla n’aura que l’odeur d’un rongeur lambda, ce qui est hautement supportable… De la taille d’un lapin nain, le chinchilla présente de nombreuses variétés de coloris hybrides développées lors de sa domestication. C’est même l’animal possédant la fourrure la plus dense des espèces terrestres ! Son pelage est très doux et très soyeux. Attention cependant, la structure capillaire du chinchilla est très fragile. Il ne faut donc pas trop abuser des caresses, cela lui ferait perdre un trop grand nombre de poils. Surveillez donc vos enfants et leurs excès de tendresse !

#3. Comment s’en occuper ?

2 chinchillas sur les genoux de leur maîtresse

La femelle chinchilla pèse généralement plus que le mâle (vive le girl power !) 800 grammes contre 600 grammes à l’âge adulte. C’est un animal calme et pas agressif pour un sou. Une fois qu’il se sent en confiance, il est extrêmement sociable et affectueux. Il communiquera avec vous par de petits glapissements mignons ou de petites morsures (légères, pas d’inquiétude !). Le chinchilla est un animal nocturne, c’est donc durant la nuit qu’il sera le plus énergique !
Vous devez, comme pour n’importe quel autre rongeur, lui aménager une cage assez grande pour qu’il jouisse d’un espace vital convenable. Il faut qu’il ait toujours de l’eau fraîche à disposition et une bonne dose de sable fin. Pourquoi du sable ? Il sera ravi de se frotter dedans et entretenir ainsi son pelage brillant ! Pensez bien sûr à le laisser sortir souvent afin qu’il ne s’ennuie pas et qu’il puisse se dépenser.

#4. Un petit mangeur

Chinchilla gris clair en train de manger

Côté repas, le petit chinchilla ne consomme pas plus de 25 grammes de nourriture par jour environ. Herbivore, il apprécie tout type de végétaux. Vous trouverez également en magasin spécialisé des mélanges spécifiques pour chinchilla comblant tous ses besoins et lui garantissant une bonne santé.

#5. Calme et confiance seront de mise

Chincilla blanc avec pétale rose sur la tête

Le point important à savoir à propos du chinchilla est qu’il est un animal très sensible et très craintif. Il faut bien veiller à le manier avec calme, à lui inspirer de la confiance et à ne pas lui faire de grosses frayeurs. Cela pourrait même lui créer un traumatisme…

Vous savez à présent tout sur le chinchilla et pouvez maintenant vous lancer dans une nouvelle aventure animalière avec cet adorable NAC !

Laisser un commentaire

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Pinterest
Share On Youtube