Les 7 stratégies animales dont il faut s’inspirer pour résister à l’hiver

7 stratégies adoptées par les animaux pour survivre en hiver

Et si l’on s’inspirait de la résistance au froid de certains animaux, pour passer un hiver plus clément ? Certains emploient en effet des tactiques incroyables pour faire face aux températures extrêmes. Voilà les meilleures stratégies à adopter jusqu’à l’arrivée des beaux jours… 

#1. On s’emmitoufle comme les animaux à fourrure

On s'emmitoufle comme les animaux à fourrure

Face à l’arrivée du froid, la fourrure ou le plumage des animaux sauvages se fait beaucoup plus dense. Si vous avez un chien ou chat, vous avez certainement observé ce phénomène, qui touche aussi les animaux domestiques. C’est grâce à ce pelage saisonnier que les renards polaires peuvent se déplacer et chasser par -30°C. Les oiseaux, quant à eux, se mettent en boule : ils se gonflent pour garder de l’air dans leur plumage, ce qui augmente son isolation thermique. 

Comme l’hermine, on affronte l’hiver en s’équipant de vêtements bien chauds, conçus dans des matières qui retiennent la chaleur, comme la laine, le velours, la polaire, ou encore la soie. A la maison, on s’enroule dans des plaids tout doux, et on s’enveloppe de chaussons fourrés et de pyjamas en coton pelucheux. 

#2. On migre vers le soleil 

On migre vers le soleil 

En hiver, certains oiseaux sont obligés de se déplacer en direction de lieux au climat plus doux, en raison du manque de nourriture causé par l’installation du froid. Durant leur migration, ils parcourent parfois de très longues distances (plus de 15000 kilomètres pour la sterne arctique !), avant de revenir à leur point de départ.

Comme eux, on s’offre un voyage au soleil, pour faire le plein de vitamine D. La Thaïlande, le Mexique, les Canaries, ou encore les Antilles sont des options idéales si notre budget nous le permet !

#3. On se blottit et on hiberne

On se blottit et on hiberne

Si l’ours, la chauve-souris et la marmotte hibernent, c’est parce qu’ils connaissent une importante chute de leur température interne en hiver. Leurs rythmes cardiaque et respiratoire s’affaiblissent, et ils sombrent alors dans un sommeil très profond, ou vivent au ralenti. La température interne du hérisson passe ainsi de 36°C à seulement 5°C en hiver. Si le fait de soumettre notre corps à de telles modifications physiques ne nous enchante pas, l’hibernation, elle, peut être séduisante. 

On profite donc de l’hiver pour organiser des soirées cocooning, confortablement installé sous la couette, devant un bon film. On peut aussi prévoir des goûters jeux de société entre amis, des soirées raclette, ou un après-midi spa à la maison. Et surtout, comme la marmotte ou le hérisson, on s’offre une cure de sommeil réparatrice, en se couchant tôt et en s’octroyant quelques siestes de temps en temps. De quoi affronter l’hiver sans la fatigue chronique qui l’accompagne habituellement.

#4. On crée des sources de chaleur

On crée des sources de chaleur

Réguler leur propre température corporelle, grâce à un mécanisme interne complexe : voilà le super-pouvoir de certains animaux. L’écureuil dispose par exemple d’un astucieux système d’échange de chaleur, grâce à ses artères situées près des veines. Lorsqu’il arrive du cœur, le sang qui passe par les artères partage ainsi un peu de sa chaleur au sang froid qui remonte dans ses veines depuis les orteils. 

On s’inspire donc de l’écureuil en se créant nos propres sources de chaleur l’hiver. Chaussettes chauffantes, mini bouillottes à glisser dans les poches du manteau, tisane bien chaude : tout est bon à prendre ! Avant de dormir, placez dans votre lit une bouillotte, ou réchauffez les draps à l’aide de votre sèche-cheveux.

#5. On se réchauffe à la manière des poissons

On se réchauffe à la manière des poissons

Pour empêcher que leur sang ne gèle, lorsqu’ils nagent dans les eaux glacées de certaines régions, les poissons utilisent des protéines qui se lient aux cristaux de leurs vaisseaux sanguins. Ils possèdent aussi des enzymes permettant à leurs fonctions physiologiques de se maintenir, même dans les températures les plus extrêmes. 

Pour booster notre organisme et garder la forme en hiver, on opte de notre côté pour un régime alimentaire équilibré, riche en fruits et légumes de saison. Vous pouvez également faire une cure de vitamines, de gelée royale, ou de magnésium marin pour aider votre organisme à lutter contre le froid.

#6. On mange avec gourmandise 

On mange avec gourmandise 

Certains mammifères et oiseaux ont eux choisi la technique de l’engraissement pour subsister tout l’hiver. Ils mangent et font des réserves, pour former un tissu adipeux brun sous leur peau. Riche en mitochondries, il les protège du froid et réchauffe leur corps. La baleine bleue possède ainsi une couche de graisse de 5 à 40 centimètres d’épaisseur, pour survivre dans les eaux de l’Arctique et de l’Antarctique.  

C’est bien connu : l’hiver est une saison riche en plats à fortes calories, comme la fondue, la raclette, ou encore les mets de fêtes. On se fait donc plaisir en laissant parler notre gourmandise, mais l’on veille tout de même à garder une alimentation équilibrée.

#7. On écoute son instinct grégaire

On écoute son instinct grégaire

Pour faire face aux températures qui chutent jusqu’à -40°C, les manchots mettent en place une stratégie appelée thermorégulation de groupe. Ils se regroupent ainsi par dizaines, bien serrés les uns contre les autres, pour se réchauffer mutuellement. 

Comme eux, on utilise la chaleur corporelle des autres pour se maintenir au chaud en hiver. En famille sous un grand plaid, blottis à deux sous la couette, ou lors de soirées chaleureuses entre amis, autour d’un bon repas. On se rapproche aussi de lieux conviviaux, comme un café cosy ou un bar à jeux, qui deviendront nos QG pendant l’hiver… lorsque l’on n’est pas en train d’hiberner ! 

Grâce aux astuces et mécanismes ingénieux mis en place dans le monde animal, vous passerez un hiver plus doux. Notre conseil ultime pour ne pas subir le froid ? Comme les animaux sauvages, écoutez votre instinct, il a souvent raison ! 

Laisser un commentaire

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Pinterest
Share On Youtube