Top 7 des insectes à retrouver dans nos bassins

Les insectes aquatiques ne comptent pas parmi les plus populaires du règne animal à nos yeux, et c’est souvent à tort. En plus d’être essentiels à l’écosystème des bassins, mares et rivières; ils peuvent être fascinants et agréables à observer. Partons à leur découverte avec une sélection de 7 insectes que l’on peut retrouver dans nos bassins.

La libellule 

C’est certainement le plus célèbre des insectes aquatiques, la libellule fait partie de la famille des odonates. Elle passe toute sa jeunesse sous l’eau à l’état larvaire ! Ce n’est qu’une fois qu’elle atteint l’âge adulte qu’elle se transforme en prédateur volant. Les petits comme les grands adorent les observer ! En effet, celles-ci sont sublimes avec leur corps allongé, leur quatre ailes transparentes et leurs multiples couleurs bariolées.

La libellule 

C’est certainement le plus célèbre des insectes aquatiques, la libellule fait partie de la famille des odonates. Elle passe toute sa jeunesse sous l’eau à l’état larvaire ! Ce n’est qu’une fois qu’elle atteint l’âge adulte qu’elle se transforme en prédateur volant. Les petits comme les grands adorent les observer ! En effet, celles-ci sont sublimes avec leur corps allongé, leur quatre ailes transparentes et leurs multiples couleurs bariolées.

La Ranatre

Ce petit insecte tout fin de la famille des Nepidae se trouve dans les étangs et les plans d’eau peu profonds ! Son corps peut atteindre jusque 7cm de longueur. Grâce à sa forme particulière et sa couleur, il se fond confond très bien dans son environnement… gros atout pour chasser à l’affût ! C’est aussi un bon moyen de se cacher de ses prédateurs.

La Ranatre

Ce petit insecte tout fin de la famille des Nepidae se trouve dans les étangs et les plans d’eau peu profonds ! Son corps peut atteindre jusque 7cm de longueur. Grâce à sa forme particulière et sa couleur, il se fond confond très bien dans son environnement… gros atout pour chasser à l’affût ! C’est aussi un bon moyen de se cacher de ses prédateurs.

La notonecte

Très proche de la nèpe, elle aussi peut piquer l’homme avec sa forte trompe, ce qui lui vaut le surnom « d’abeille d’eau ». C’est l’un des insectes les plus communs de notre faune aquatique. Elle peut s’observer pratiquement toute l’année et est facilement reconnaissable car elle nage à l’envers, face ventrale tournée vers le haut.

La notonecte

Très proche de la nèpe, elle aussi peut piquer l’homme avec sa forte trompe, ce qui lui vaut le surnom « d’abeille d’eau ». C’est l’un des insectes les plus communs de notre faune aquatique. Elle peut s’observer pratiquement toute l’année et est facilement reconnaissable car elle nage à l’envers, face ventrale tournée vers le haut.

Le gerris

Plus connu sous le nom « d’araignée d’eau », le gerris fascine car il a la capacité de se déplacer sur l’eau. Ce phénomène impressionnant est rendu possible grâce aux petits poils imperméabilisés par une fine pellicule huileuse présents à chaque extrémité de ses pattes. Cela lui vaut alors de nombreux surnoms cocasses ! En effet, on l’appelle la « patineuse », « skater » ou encore la « punaise de Jésus » ! On peut l’observer à la surface des mares, étangs, canaux et ruisseaux. Vite, à vos loupes !

Le gerris

Plus connu sous le nom « d’araignée d’eau », le gerris fascine car il a la capacité de se déplacer sur l’eau. Ce phénomène impressionnant est rendu possible grâce aux petits poils imperméabilisés par une fine pellicule huileuse présents à chaque extrémité de ses pattes. Cela lui vaut alors de nombreux surnoms cocasses ! En effet, on l’appelle la « patineuse », « skater » ou encore la « punaise de Jésus » ! On peut l’observer à la surface des mares, étangs, canaux et ruisseaux. Vite, à vos loupes !

L’éphémère

Bien connu pour son chemin de vie aussi triste que romantique, l’éphémère vit 3 ans à l’état de larve. Ensuite, il se reproduit en vol après son éclosion puis meurt seulement quelques heures après. C’est le plus ancien des insectes ailés encore vivants et on les trouve partout où il y a de l’eau douce.

L’éphémère

Bien connu pour son chemin de vie aussi triste que romantique, l’éphémère vit 3 ans à l’état de larve. Ensuite, il se reproduit en vol après son éclosion puis meurt seulement quelques heures après. C’est le plus ancien des insectes ailés encore vivants et on les trouve partout où il y a de l’eau douce.

Le moustique

De la famille des diptères, comme les mouches, c’est certainement l’un de nos pires ennemis… Surtout lorsqu’il gâche nos soirées barbecue entre amis et nos nuits estivales ! Mais vous êtes-vous déjà intéressés à cet insecte ? Ce dernier naît lui aussi dans l’eau et passe par 4 stades de croissance en un temps record (de 10 à 15 jours) : oeuf, larve, nymphe et adulte. On le trouve dans tous les milieux, dès qu’une surface d’eau douce est disponible.

Le moustique

De la famille des diptères, comme les mouches, c’est certainement l’un de nos pires ennemis… Surtout lorsqu’il gâche nos soirées barbecue entre amis et nos nuits estivales ! Mais vous êtes-vous déjà intéressés à cet insecte ? Ce dernier naît lui aussi dans l’eau et passe par 4 stades de croissance en un temps record (de 10 à 15 jours) : oeuf, larve, nymphe et adulte. On le trouve dans tous les milieux, dès qu’une surface d’eau douce est disponible.

Le chironome

On peut le confondre avec le moustique tant il lui ressemble mais lui, heureusement, ne pique pas. La reproduction du chironome est assez impressionnante : en fin de journée les adultes se regroupent en bordure de rivières et de canaux et forment ainsi de magnifiques nuages tournoyant, puis les femelles vont pondre leurs oeufs dans l’eau. D’ailleurs, les larves du chironome appelées « ver de vase », sont très réputées et très connues des aquariophiles puisqu’elles servent à nourrir les poissons d’aquarium.

Le chironome

On peut le confondre avec le moustique tant il lui ressemble mais lui, heureusement, ne pique pas. La reproduction du chironome est assez impressionnante : en fin de journée les adultes se regroupent en bordure de rivières et de canaux et forment ainsi de magnifiques nuages tournoyant, puis les femelles vont pondre leurs oeufs dans l’eau. D’ailleurs, les larves du chironome appelées « ver de vase », sont très réputées et très connues des aquariophiles puisqu’elles servent à nourrir les poissons d’aquarium.

Et la liste n’est pas exhaustive… Alors, la prochaine fois que vous vous trouverez près d’un plan d’eau, ouvrez bien l’oeil, vous risquez d’être agréablement surpris !

Laisser un commentaire

<Article suivant<

Découvrez les techniques incroyables des plantes pour attirer les insectes

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Pinterest
Share On Youtube