4 preuves que le jardinage c’est du sport !

La définition du « sport » est très simple : il s’agit d’une activité physique qui, d’une certaine manière, stimule le bien-être physique et mental. À ce titre, le jardinage répond à toutes les exigences. En voici les preuves.

#1 Le jardinage, brûleur de calories

Jogging, football, badminton, escalade, gymnastique… Tout le monde sait qu’en pratiquant ces activités, nous allons brûler des calories. Et lors de l’exécution d’une tâche en jardinage, des calories sont également brûlées.

Par exemple, 30 minutes passées à creuser dans son jardin consomme entre 150 et 200 calories, soit l’équivalent de 30 minutes de marche ou de ping-pong amateur. Ajouté à cela, il y a également tout le temps passé à déplacer nos végétaux, les planter, les entretenir, à arracher les mauvaises herbes, à tondre la pelouse, à porter les sacs de terre ou d’engrais naturels…

Toutes les facettes du jardinage impliquent l’utilisation d’énergie et, par conséquent, la dépense de calories. En moyenne, 3h30 de jardinage équivalent à deux heures de jogging ; soit près de 1000 calories brûlées ! 

#1 Le jardinage, brûleur de calories

Jogging, football, badminton, escalade, gymnastique… Tout le monde sait qu’en pratiquant ces activités, nous allons brûler des calories. Et lors de l’exécution d’une tâche en jardinage, des calories sont également brûlées.

Par exemple, 30 minutes passées à creuser dans son jardin consomme entre 150 et 200 calories, soit l’équivalent de 30 minutes de marche ou de ping-pong amateur. Ajouté à cela, il y a également tout le temps passé à déplacer nos végétaux, les planter, les entretenir, à arracher les mauvaises herbes, à tondre la pelouse, à porter les sacs de terre ou d’engrais naturels…

Toutes les facettes du jardinage impliquent l’utilisation d’énergie et, par conséquent, la dépense de calories. En moyenne, 3h30 de jardinage équivalent à deux heures de jogging ; soit près de 1000 calories brûlées ! 

#2 Le jardinage, un outil de réflexion

Il existe des sports dits « intellectuels », qui font appel aux méninges plutôt qu’aux muscles. On pense notamment aux échecs et au poker, deux activités considérées aujourd’hui comme des sports.

Tout comme un joueur d’échecs, le passionné de jardinage utilisera des tactiques pour obtenir le résultat escompté. L’agencement d’un jardin, la résolution de problèmes liés aux conditions météorologiques, l’entretien de ses végétaux, la gestion des nuisibles…

Toutes ces actions demandent une réflexion, parfois intensive. De ce fait, un bon jardinier utilisera autant ses bras que sa tête, et brûlera encore plus de calories !

#2 Le jardinage, un outil de réflexion

Il existe des sports dits « intellectuels », qui font appel aux méninges plutôt qu’aux muscles. On pense notamment aux échecs et au poker, deux activités considérées aujourd’hui comme des sports.

Tout comme un joueur d’échecs, le passionné de jardinage utilisera des tactiques pour obtenir le résultat escompté. L’agencement d’un jardin, la résolution de problèmes liés aux conditions météorologiques, l’entretien de ses végétaux, la gestion des nuisibles…

Toutes ces actions demandent une réflexion, parfois intensive. De ce fait, un bon jardinier utilisera autant ses bras que sa tête, et brûlera encore plus de calories !

#3 Le jardinage, blessures et courbatures possibles

Lorsque l’on jardine, on effectue plusieurs gestes régulièrement : on porte des choses, on en déplace d’autres, on se penche, on creuse… Tous ces gestes nécessitent l’utilisation de nos muscles et de nos articulations. Qui n’a jamais eu mal au dos après une grosse séance de jardinage, ou des courbatures le lendemain matin ? À l’instar d’une séance de sport, il serait tout à fait judicieux d’effectuer quelques échauffements avant votre jardinage. Cela permettra à votre corps de se réveiller en douceur, et vous réduirez les risques de blessures. Après votre séance, n’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous étirer, afin d’éviter d’avoir des courbatures.

Pour un échauffement réussi :
Lorsque vous êtes debout, écartez vos jambes pour aligner vos pieds avec vos hanches.
Lentement, tournez votre tête de gauche à droite, puis de haut en bas, et d’avant en arrière (comme une tortue). Faites 10 répétitions pour chaque exercice.
Joignez-vous les mains et faites-les tourner doucement dans tous les sens pendant 45 secondes.
Étirez vos bras vers le ciel.
Gardez vos jambes bien droites, et descendez lentement pour toucher le sol avec vos mains. Faites l’exercice plusieurs fois, en réduisant, petit à petit, l’espace entre vos pieds.
Ça y est, vous êtes prêts à jardiner !

#3 Le jardinage, blessures et courbatures possibles

Lorsque l’on jardine, on effectue plusieurs gestes régulièrement : on porte des choses, on en déplace d’autres, on se penche, on creuse… Tous ces gestes nécessitent l’utilisation de nos muscles et de nos articulations. Qui n’a jamais eu mal au dos après une grosse séance de jardinage, ou des courbatures le lendemain matin ? À l’instar d’une séance de sport, il serait tout à fait judicieux d’effectuer quelques échauffements avant votre jardinage. Cela permettra à votre corps de se réveiller en douceur, et vous réduirez les risques de blessures. Après votre séance, n’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous étirer, afin d’éviter d’avoir des courbatures.

Pour un échauffement réussi :
Lorsque vous êtes debout, écartez vos jambes pour aligner vos pieds avec vos hanches.
Lentement, tournez votre tête de gauche à droite, puis de haut en bas, et d’avant en arrière (comme une tortue). Faites 10 répétitions pour chaque exercice.
Joignez-vous les mains et faites-les tourner doucement dans tous les sens pendant 45 secondes.
Étirez vos bras vers le ciel.
Gardez vos jambes bien droites, et descendez lentement pour toucher le sol avec vos mains. Faites l’exercice plusieurs fois, en réduisant, petit à petit, l’espace entre vos pieds.
Ça y est, vous êtes prêts à jardiner !

#4 Le jardinage, pour la compétition

Bien que les compétitions de jardinage ne soient pas encore très répandues en France, il en existe plusieurs au Royaume-Uni ou aux États-Unis. Des juges et un public votent pour les plus beaux jardins, prenant en compte la santé des végétaux, l’agencement, l’esthétisme, les pratiques écologiques, et le respect de la faune locale.

Et si vous lanciez ce défi à votre ami·e·s, pour l’été prochain ? Vos familles pourraient être les juges… À condition qu’elles soient impartiales ! 

#4 Le jardinage, pour la compétition

Bien que les compétitions de jardinage ne soient pas encore très répandues en France, il en existe plusieurs au Royaume-Uni ou aux États-Unis. Des juges et un public votent pour les plus beaux jardins, prenant en compte la santé des végétaux, l’agencement, l’esthétisme, les pratiques écologiques, et le respect de la faune locale.

Et si vous lanciez ce défi à votre ami·e·s, pour l’été prochain ? Vos familles pourraient être les juges… À condition qu’elles soient impartiales ! 

Vous l’avez compris, lorsque vous enfilerez vos gants et prendrez vos outils, vous pourrez dire à vos proches que vous partez faire du sport ! Et s’ils ne vous croient pas, parlez-leur des courbatures, de la sueur, des tactiques utilisées, et du sentiment de satisfaction que vous obtenez après chacune de vos sessions…

Laisser un commentaire

<Article suivant<

Découvrez comment préparer votre peau au soleil grâce à votre alimentation

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Pinterest
Share On Youtube