Plein Champ, une coopérative au service des poules et des bons œufs

Filiale de coopérative agricole fondée il y a 25 ans dans le Nord, Plein Champ s’est aujourd’hui spécialisé dans l’alimentation des poules et animaux de basse-cours. Alors que les particuliers sont de plus en plus nombreux à avoir des poules pondeuses, découvrons comment leur alimentation est essentielle à leur santé, leur bien-être et à la qualité des œufs.

©Couloir3

La meilleure nourriture pour la poule pondeuse

Les poules sont des animaux granivores et omnivores. Autrefois, elles se nourrissaient de blé et couraient toute la journée pour attraper des insectes et des vers, qui étaient parfaits pour leur dose journalière de protéines.

Aujourd’hui, les particuliers les élèvent sur de petites surfaces et les poules sont en terrain clos. Si bien que le blé ne leur suffit pas pour combler tous leurs besoins nutritionnels. Il est néanmoins possible d’en couvrir 50% par les restes de nourriture qui iraient au compostage, hors viande. En cela, les poules sont un excellent partenaire de compost.

Il faut dans tous les cas leur donner des aliments qui optimisent la ponte car les œufs sont composés de protéines et de matières grasses. Cela se traduit par cette répartition :

  • Les céréales pour l’énergie
  • Les pois et le soja pour les protéines
  • Le lin et le tournesol pour la matière grasse
  • Les autres graines amènent des acides aminés essentiels

Pour le calcium, afin que la coquille de l’œuf ne soit pas molle ou fragile, Plein Champ propose chez Jardiland des écailles de mer ou des carbonates (écailles d’huîtres). Elles sont vendues incorporées broyées dans le mélange pour poule pondeuse.

©Couloir3

La meilleure nourriture pour la poule pondeuse

©Couloir3

Les poules sont des animaux granivores et omnivores. Autrefois, elles se nourrissaient de blé et couraient toute la journée pour attraper des insectes et des vers, qui étaient parfaits pour leur dose journalière de protéines.

Aujourd’hui, les particuliers les élèvent sur de petites surfaces et les poules sont en terrain clos. Si bien que le blé ne leur suffit pas pour combler tous leurs besoins nutritionnels. Il est néanmoins possible d’en couvrir 50% par les restes de nourriture qui iraient au compostage, hors viande. En cela, les poules sont un excellent partenaire de compost.

Il faut dans tous les cas leur donner des aliments qui optimisent la ponte car les œufs sont composés de protéines et de matières grasses. Cela se traduit par cette répartition :

  • Les céréales pour l’énergie
  • Les pois et le soja pour les protéines
  • Le lin et le tournesol pour la matière grasse
  • Les autres graines amènent des acides aminés essentiels

Pour le calcium, afin que la coquille de l’œuf ne soit pas molle ou fragile, Plein Champ propose chez Jardiland des écailles de mer ou des carbonates (écailles d’huîtres). Elles sont vendues incorporées broyées dans le mélange pour poule pondeuse.

Les bonnes raisons d’élever des poules dans son jardin

Outre les restes d’aliments qui permettent de diminuer le volume du compost, avoir des poules est l’assurance d’obtenir des œufs frais tous les jours : la traçabilité est ainsi totale.

Élever des poules dans son jardin est aussi un geste envers le bien-être animal. Les consommateurs peuvent par exemple recueillir des poules « déclassées » car devenues trop vieilles et pas assez productives pour les élevages. Elles sont alors confiées aux particuliers qui ne cherchent pas un rendement extraordinaire.

Il faut en outre savoir que plus les poules sont jeunes, plus les œufs sont nombreux, mais petits. L’inverse se produit quand la poule vieillit, les œufs sont moins nombreux mais plus gros.

Une poule pond 200 œufs par an en moyenne la première année de ponte. Mais savez-vous que son cycle est lié au temps et à la durée d’éclairage ? Elle pond plus quand les jours sont longs. Si bien que pour augmenter le nombre d’œufs, certains propriétaires installent une lumière dans le poulailler.

©Couloir3
©Couloir3

Les bonnes raisons d’élever des poules dans son jardin

©Couloir3

Outre les restes d’aliments qui permettent de diminuer le volume du compost, avoir des poules est l’assurance d’obtenir des œufs frais tous les jours : la traçabilité est ainsi totale.

Élever des poules dans son jardin est aussi un geste envers le bien-être animal. Les consommateurs peuvent par exemple recueillir des poules « déclassées » car devenues trop vieilles et pas assez productives pour les élevages. Elles sont alors confiées aux particuliers qui ne cherchent pas un rendement extraordinaire.

Il faut en outre savoir que plus les poules sont jeunes, plus les œufs sont nombreux, mais petits. L’inverse se produit quand la poule vieillit, les œufs sont moins nombreux mais plus gros.

Une poule pond 200 œufs par an en moyenne la première année de ponte. Mais savez-vous que son cycle est lié au temps et à la durée d’éclairage ? Elle pond plus quand les jours sont longs. Si bien que pour augmenter le nombre d’œufs, certains propriétaires installent une lumière dans le poulailler.

©Couloir3

Les étapes de fabrication des aliments pour poules

En fonction des saisons, les récoltes des graines destinées aux poules changent :

  • La première récolte est celle des céréales à paille : blé et orge, en juillet dans le Nord.
  • Les autres céréales sont récoltées en octobre : maïs et sorgho.
  • Les oléagineux comme le tournesol en octobre.
  • Les protéagineux plutôt au mois d’août.
  • Et enfin, de juillet à octobre, les autres graines.

Elles sont stockées en silos et ventilées dans les coopératives partenaires de Plein Champ. Lors de la réception, les graines sont nettoyées, triées. Les matières premières sont ensuite calibrées. A nouveau stockées, elles sont fin prêtes pour le mélange, puis l’ensachage afin d’être vendues en magasin.

©Couloir3

Les étapes de fabrication des aliments pour poules

©Couloir3

En fonction des saisons, les récoltes des graines destinées aux poules changent :

  • La première récolte est celle des céréales à paille : blé et orge, en juillet dans le Nord.
  • Les autres céréales sont récoltées en octobre : maïs et sorgho.
  • Les oléagineux comme le tournesol en octobre.
  • Les protéagineux plutôt au mois d’août.
  • Et enfin, de juillet à octobre, les autres graines.

Elles sont stockées en silos et ventilées dans les coopératives partenaires de Plein Champ. Lors de la réception, les graines sont nettoyées, triées. Les matières premières sont ensuite calibrées. A nouveau stockées, elles sont fin prêtes pour le mélange, puis l’ensachage afin d’être vendues en magasin.

La qualité des produits Plein Champ, 100% éco-responsables

Grâce à un investissement lourd sur le triage qui élimine la majorité des parasites, Plein Champ ne traite plus les céréales. Les mélanges sont non OGM et labellisés Origine France Garantie.

Pour cela, l’entreprise mène une véritable recherche pour une agriculture raisonnée et les adhérents de la coopérative en sont fiers :

  • Par exemple, tout ce qui est issu de triage est stocké et sert ensuite pour la méthanisation.
  • Lors du floconnage des céréales, Plein Champ récupère l’énergie des chaudières et la chaleur des compresseurs pour chauffer les postes de travail.
  • Tous les sacs de céréales sont recyclables (sac papier ou sac PEHD (polyéthylène haute densité), 100% recyclable).
  • Tout est recyclé d’une manière générale, Plein Champ ne produit pratiquement aucun déchet final !

©Couloir3
©Couloir3

La qualité des produits Plein Champ, 100% éco-responsables

©Couloir3

Grâce à un investissement lourd sur le triage qui élimine la majorité des parasites, Plein Champ ne traite plus les céréales. Les mélanges sont non OGM et labellisés Origine France Garantie.

Pour cela, l’entreprise mène une véritable recherche pour une agriculture raisonnée et les adhérents de la coopérative en sont fiers :

  • Par exemple, tout ce qui est issu de triage est stocké et sert ensuite pour la méthanisation.
  • Lors du floconnage des céréales, Plein Champ récupère l’énergie des chaudières et la chaleur des compresseurs pour chauffer les postes de travail.
  • Tous les sacs de céréales sont recyclables (sac papier ou sac PEHD (polyéthylène haute densité), 100% recyclable).
  • Tout est recyclé d’une manière générale, Plein Champ ne produit pratiquement aucun déchet final !

La qualité des céréales pour les poules Plein Champ est celle d’une production pleinement raisonnée et 100 % française. Retrouvez l’ensemble de la gamme des produits chez Jardiland pour nourrir vos poules et déguster de délicieux œufs !
Plein Champ - Aliment farine pour pondeuse bio 20 kg
Plein Champ - Aliment complet en granulés pour pondeuse 10 kg
Plein Champ - Mélange de céréales entières volaille 20 kg
Plein champ - Mélange Pondeuse Extra 20 kg

Laisser un commentaire

<Article suivant<

Comment bien choisir le nom de votre chat ?

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Pinterest
Share On Youtube