Top 5 des meilleures astuces pour occuper votre chien quand vous êtes absent

Votre boule de poil adorable quand vous êtes présent, se transforme en véritable tornade destructrice quand vous quittez la maison ? Votre chien hurle ou aboie quand vous n’êtes pas là ? Les chiens sont des animaux sociaux qui n’aiment pas être seuls… Mais qui peuvent apprendre à mieux gérer la solitude. Dans ce nouveau top, nous vous donnons quelques conseils pour s’assurer que votre chien ne s’ennuie pas quand vous vous absentez.

#1 Habituer votre chien à vos absences au plus tôt

Les premiers moments de solitude sont une épreuve pour tous les chiens. Ils peuvent être très difficiles à vivre pour les chiens adultes qui n’ont jamais été habitués à la solitude.

Si vous avez votre chien pendant les vacances ou que votre chien n’a jamais été laissé seul, il risque d’être très angoissé par la séparation… Et autant vous le dire, les angoisses des chiens se manifestent de façon très déplaisante (chaussures grignotées, hurlements dramatiques et pipi sur le lit). 

N’attendez pas trop pour habituer votre animal à se retrouver seul : cela ne fera qu’amplifier ses angoisses et d’éventuels troubles du comportement.

#1 Habituer votre chien à vos absences au plus tôt

Les premiers moments de solitude sont une épreuve pour tous les chiens. Ils peuvent être très difficiles à vivre pour les chiens adultes qui n’ont jamais été habitués à la solitude.

Si vous avez votre chien pendant les vacances ou que votre chien n’a jamais été laissé seul, il risque d’être très angoissé par la séparation… Et autant vous le dire, les angoisses des chiens se manifestent de façon très déplaisante (chaussures grignotées, hurlements dramatiques et pipi sur le lit). 

N’attendez pas trop pour habituer votre animal à se retrouver seul : cela ne fera qu’amplifier ses angoisses et d’éventuels troubles du comportement.

#2 Augmenter progressivement la durée de vos sorties

Il ne s’agit pas de laisser son chien seul pendant 8 heures la première fois que vous vous absentez. Votre compagnon ne comprendrait pas ce brusque changement dans ses habitudes. Allez-y crescendo.

Commencez par quitter la pièce pendant que votre chien est occupé et revenez avant d’avoir eu le temps de lui manquer. Cela fera comprendre à votre chien que vos départs sont parfaitement normaux, et surtout que vous revenez toujours.

Ensuite, quittez la pièce quand votre chien n’est pas occupé et revenez rapidement, comme si de rien n’était. Félicitez votre chien s’il reste sage. Enfin, quittez votre domicile quelques minutes. Allongez les temps d’absence progressivement pour ne pas perturber votre chien.

#2 Augmenter progressivement la durée de vos sorties

Il ne s’agit pas de laisser son chien seul pendant 8 heures la première fois que vous vous absentez. Votre compagnon ne comprendrait pas ce brusque changement dans ses habitudes. Allez-y crescendo.

Commencez par quitter la pièce pendant que votre chien est occupé et revenez avant d’avoir eu le temps de lui manquer. Cela fera comprendre à votre chien que vos départs sont parfaitement normaux, et surtout que vous revenez toujours.

Ensuite, quittez la pièce quand votre chien n’est pas occupé et revenez rapidement, comme si de rien n’était. Félicitez votre chien s’il reste sage. Enfin, quittez votre domicile quelques minutes. Allongez les temps d’absence progressivement pour ne pas perturber votre chien.

#3 Ne pas dramatiser vos départs et vos retours

Les départs larmoyants comme les effusions de joie à votre retour peuvent stresser votre chien. Nous vous recommandons donc d’éviter les adieux trop prolongés. Mettez-vous hors du champ de vision de votre chien avant de partir, et quittez votre logement comme si de rien n’était.

Si votre chien guette vos départs, usez de ruse pour le détendre. Habillez-vous et asseyez-vous quelques minutes, par exemple, afin qu’il n’associe pas le fait que vous mettiez vos chaussures et votre manteau à vos départs.

Soyez sobre à votre retour également. Rentrez comme si de rien n’était, déshabillez-vous et attendez quelques minutes pour caresser votre chien (c’est dur, nous en sommes conscients, mais ne craquez pas devant les battements de queue et les yeux suppliants).

Ainsi, votre compagnon canin trouvera tout à fait normal le fait que vous sortiez et que vous reveniez.

#3 Ne pas dramatiser vos départs et vos retours

Les départs larmoyants comme les effusions de joie à votre retour peuvent stresser votre chien. Nous vous recommandons donc d’éviter les adieux trop prolongés. Mettez-vous hors du champ de vision de votre chien avant de partir, et quittez votre logement comme si de rien n’était.

Si votre chien guette vos départs, usez de ruse pour le détendre. Habillez-vous et asseyez-vous quelques minutes, par exemple, afin qu’il n’associe pas le fait que vous mettiez vos chaussures et votre manteau à vos départs.

Soyez sobre à votre retour également. Rentrez comme si de rien n’était, déshabillez-vous et attendez quelques minutes pour caresser votre chien (c’est dur, nous en sommes conscients, mais ne craquez pas devant les battements de queue et les yeux suppliants).

Ainsi, votre compagnon canin trouvera tout à fait normal le fait que vous sortiez et que vous reveniez.

#4 Laisser de quoi s’occuper à votre chien

Un chien laissé seul sans se distraire s’ennuiera forcément… Et un chien qui s’ennuie ou qui angoisse ne présage rien de bon. Créez donc un environnement agréable pour votre chien. Laissez-lui de l’eau, son panier ainsi que des jouets pour s’occuper.

Proposez-lui certains jouets, comme des jouets à mâcher, seulement quand vous êtes absent. Votre chien finira presque par trouver vos départs agréables et ne verra pas le temps passer en votre absence. Réalisez votre balle pour chien en suivant notre DIY.

Rendez votre appartement ou votre maison plus sécurisante pour votre animal en lui laissant seulement l’accès à une pièce. Réduire l’espace évitera à votre chien de vous chercher partout dans la maison (et de faire trop de bêtises au passage).

#4 Laisser de quoi s’occuper à votre chien

Un chien laissé seul sans se distraire s’ennuiera forcément… Et un chien qui s’ennuie ou qui angoisse ne présage rien de bon. Créez donc un environnement agréable pour votre chien. Laissez-lui de l’eau, son panier ainsi que des jouets pour s’occuper.

Proposez-lui certains jouets, comme des jouets à mâcher, seulement quand vous êtes absent. Votre chien finira presque par trouver vos départs agréables et ne verra pas le temps passer en votre absence. Réalisez votre balle pour chien en suivant notre DIY.

Rendez votre appartement ou votre maison plus sécurisante pour votre animal en lui laissant seulement l’accès à une pièce. Réduire l’espace évitera à votre chien de vous chercher partout dans la maison (et de faire trop de bêtises au passage).

#5 Offrir une activité physique suffisante à votre animal

Vous savez dans quelles conditions laisser votre chien seul chez vous sans le frustrer. Notez que tous nos conseils ne serviront à rien si votre chien est en manque d’activité physique.

Offrir de longues promenades quotidiennes à votre chien est le meilleur moyen pour qu’il soit calme en votre absence. Un chien qui se dépense est un chien bien dans ses coussinets et dans sa tête !

#5 Offrir une activité physique suffisante à votre animal

Vous savez dans quelles conditions laisser votre chien seul chez vous sans le frustrer. Notez que tous nos conseils ne serviront à rien si votre chien est en manque d’activité physique.

Offrir de longues promenades quotidiennes à votre chien est le meilleur moyen pour qu’il soit calme en votre absence. Un chien qui se dépense est un chien bien dans ses coussinets et dans sa tête !

Vous savez maintenant comment préparer votre animal à votre absence de quelques heures. Soyez doux, patient et persévérant et bientôt les épisodes destructeurs de votre compagnon seront derrière vous. 

Laisser un commentaire

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Pinterest
Share On Youtube