Il dort les mois d’hiver et se met en boule dès qu’il sent le danger… saviez-vous que le hérisson peut aussi devenir votre meilleur allié pour entretenir votre jardin ? A la nuit tombée, tel un justicier masqué, il veille sur le potager et chasse les insectes, les vers et les gastéropodes pouvant nuire aux légumes. Si vous souhaitez vous débarrasser des limaces et autres escargots gourmands, offrez le gîte à un hérisson à la belle saison ! Découvrez vite nos astuces pour rendre votre jardin accueillant tout en maintenant l’équilibre de votre coin de nature.

 

#1 Jardinez de manière naturelle

La première chose à faire pour attirer un hérisson dans son jardin, c’est d’éviter à tout prix les produits pouvant nuire à sa santé. Les granulés anti-escargots et la bière (remède de grand-mère pour faire fuir les limaces) sont à bannir, tout comme les pesticides, les herbicides ou tout autre produit phytosanitaire. Limaces, vers de terre et autres insectes doivent pouvoir continuer à vivre. Ils servent de repas au hérisson qui s’en nourrit dès sa sortie d’hibernation. Vous pouvez même créer un hôtel à insectes ! Autre idée : composter ses déchets pour attirer les insectes composteurs qui eux-mêmes attireront le hérisson dans votre jardin.

Comme beaucoup d’animaux, le hérisson est attiré par les jardins naturels, voire sauvages. Laissez un coin de votre jardin en friche, sans entretien. Les orties et autres plantes appelées “mauvaises herbes” font le régal de nombreux insectes et des cachettes idéales pour les petits animaux comme le hérisson.

N’hésitez pas à laisser des feuilles mortes, avec les brindilles qu’il y trouvera, il construira son nid. C’est d’ailleurs dans les haies et les herbes hautes qu’il aime créer son logis à l’abri des regards.

Découvrez ce qu’est un jardin au naturel.

#2 Offrez-lui à boire

Pour attirer un hérisson dans son jardin, offrez-lui le gîte et le couvert ! Pensez par exemple à mettre à disposition, loin de la maison, une gamelle d’eau fraîche, notamment l’été lorsque ces petits animaux piquants souffrent de la canicule. Cette eau fraîche ravira aussi les autres animaux peuplant votre jardin, les oiseaux en particulier.

Une fois chez vous, le hérisson saura trouver sa nourriture par lui-même en composant un festin constitué de limaces, d’escargots, de scarabées et de vers de terre.

Le hérisson étant une espèce sauvage, il est déconseillé de le domestiquer en le nourrissant régulièrement. Les compléments doivent donc rester exceptionnels, par exemple en fin d’automne pour l’aider à reconstituer ses réserves de graisse avant d’entrer en hivernation, ou à la sortie de l’hiver pour qu’il reprenne des forces. Des croquettes pour chats seront appréciées.

En revanche, il est prohibé de lui donner du lait car les laitages risquent d’entraîner des troubles digestifs, ainsi que du pain, rempli de sucre et de gluten. Idem avec le poisson et les aliments trop huileux ou graisseux. Et souvenons-nous : un hérisson sain est un hérisson qui sait se nourrir seul !

#3 Construisez un petit abri pour hérissons

Nul besoin d’être un expert du bricolage pour aménager un abri pour hérissons. Le plus important est l’emplacement : choisissez un endroit à l’abri des regards au cœur d’une haie par exemple.

Prenez ensuite une simple planche en bois, puis surélevez-la légèrement avec des pierres ou des parpaings afin que le petit animal puisse passer en dessous. Recouvrez l’ensemble d’une bâche étanche et ajoutez au sol de la paille et quelques feuilles mortes. Découvrez notre DIY pour créer un abri pour hérissons

Il est aussi possible de lui construire un petit abri sous votre tas de bois. Intercalez des bûches de façon à faire une petite ouverture afin que le hérisson puisse y faire son nid.

Voilà de formidables abris qui protégeront votre hérisson du vent, de la pluie et du soleil !

Le saviez-vous ? Le hérisson fait partie des animaux qui hibernent.

#4 Sécurisez votre jardin

Le saviez-vous ? Le hérisson bénéficiant d’un statut d’espèce protégée depuis 1981, il est important de participer à sa protection. Dans votre jardin, bouchez les trous et les orifices dans lesquels il pourrait se coincer. Attention également aux filets de protection à légumes, aux bâches plastique et à votre matériel de jardinage !

Si vous possédez une piscine, soyez vigilant car il n’est pas rare que des hérissons aventureux tombent à l’eau.

Attention à vos animaux de compagnie ! Plus particulièrement si vous avez un chien car celui-ci risquerait de jouer avec lui. Un accident est vite arrivé ! Ne laissez pas votre chien se promener à sa guise la nuit tombée, moment où le hérisson sort chercher sa nourriture.

Le saviez-vous ? Jardiland s’associe à la FNE et vous propose de participer à l’Opération recensement du hérisson. Participer contribue à améliorer les connaissances sur ce petit mammifère et surtout à le protéger.

#5 Menez l’enquête pour attirer un hérisson chez vous

Mangeur de limaces, de criquets, d’escargots et de nombreux insectes, le hérisson est le compagnon idéal du jardinier. D’ailleurs, vous avez peut-être déjà observé ce petit insectivore arpenter votre jardin ! Si c’est le cas, cela signifie que son nid ne doit pas être bien loin. Regardez sous les haies, les tas de feuilles ou dans votre réserve de bois.

A l’inverse, si vous n’en avez jamais observé, assurez-vous que votre jardin soit facilement accessible. Un jardin hermétique ne saura accueillir ce petit mammifère. Pour ceux qui ont construit un abri, il va falloir faire preuve de discrétion et de patience pour savoir si un petit visiteur est arrivé.

Le hérisson étant un animal nocturne, vous aurez plus de chance de l’apercevoir ou de l’entendre à la nuit tombée. Sinon, vous repèrerez peut-être les traces de son passage : le hérisson laisse des crottes brillantes de forme longue, typiques et facilement reconnaissables.

Découvrez 8 autres animaux à observer de nuit dans le jardin.

#6 Adoptez les bons gestes

Vous avez trouvé un hérisson dans votre jardin ? Vous pouvez contribuer à sa protection ! Si le hérisson semble en bonne santé, n’intervenez pas ! Assurez-vous qu’il soit en sécurité et qu’il puisse se cacher des prédateurs comme les chiens, les renards ou les blaireaux. Ne déplacez pas vos fagots de bois, c’est peut-être là qu’il a choisi de faire son nid.

S’il est blessé, attrapez-le avec des gants de jardinage ou un chiffon afin que ses piques ne vous blessent pas, et contactez le centre de soin faune sauvage le plus proche de chez vous. N’hésitez pas également à le réchauffer avec une couverture, et à lui aménager un point d’eau.

Dans tous les cas, vivant, blessé, ou même décédé, prenez une photo ou un vidéo de l’animal et signalez-le via l’Opération Hérisson de l’association France Nature Environnement. Toutes ces données permettront de mieux connaitre l’évolution des populations de hérissons et de mieux les protéger.

Enfin, gardez en mémoire que vous n’avez pas le droit de retenir un hérisson dans votre jardin. Ce petit animal protégé est considéré comme une espèce sauvage.

Alors, vous avez envie de rendre votre jardin accueillant pour les petits hérissons ? Faites preuve de patience, de bon sens et de générosité pour qu’un animal aux poils hérissés et piquants pointe le bout de son nez. Qui sait, vous allez peut-être voir débarquer une famille entière…

Laisser un commentaire

Merci d'entrer votre commentaire
Please enter your name here