Ces 6 petits animaux utiles au jardin

Guettant la tombée de la nuit pour partir à la chasse à la limace, remuant la terre tels d’infatigables laboureurs, ou butinant nos fleurs en bons pollinisateurs… Les petites bêtes de nos jardins sont partout et ne s’arrêtent jamais de travailler ! Et si par malheur, on songe à s’en débarrasser : quelle erreur ! Elles nous rendent tant de services, qu’on aurait tort de s’en priver. Mais qui sont-ils au juste, ces petits animaux si utiles au jardin ? 

#1 Le hérisson

« Oh, qu’est-ce qu’y pique, ce hérisson ! »  Oui, Georges Brassens avait raison, car le hérisson compte bel et bien près de 7000 piquants sur son dos ! Est-ce pour autant une raison pour le chasser de nos jardins ? Si cet insectivore, super fort, est même capable de s’en prendre à une vipère, on le connaît surtout comme grand consommateur de limaces et d’escargots, dont il se délecte sans modération ! Chaque nuit, le hérisson sort ainsi de son nid douillet et joue à merveille son rôle de mangeur de gastéropodes. Avec lui, c’est sûr, nos salades ne craignent vraiment rien ! 

Découvrez 6 astuces pour attirer un hérisson dans son jardin.

#1 Le hérisson

« Oh, qu’est-ce qu’y pique, ce hérisson ! »  Oui, Georges Brassens avait raison, car le hérisson compte bel et bien près de 7000 piquants sur son dos ! Est-ce pour autant une raison pour le chasser de nos jardins ? Si cet insectivore, super fort, est même capable de s’en prendre à une vipère, on le connaît surtout comme grand consommateur de limaces et d’escargots, dont il se délecte sans modération ! Chaque nuit, le hérisson sort ainsi de son nid douillet et joue à merveille son rôle de mangeur de gastéropodes. Avec lui, c’est sûr, nos salades ne craignent vraiment rien ! 

Découvrez 6 astuces pour attirer un hérisson dans son jardin.

#2 La taupe

La taupe, l’ennemie du jardinier ? Que nenni ! Car si ce petit animal nous embête avec ses galeries, il sait aussi se montrer très utile au jardin ! Certes, celui qui rêve d’une pelouse immaculée, a de quoi être agacé, par la quantité de taupinières laissées derrière ce petit mammifère fouisseur. Mais saviez-vous que cet excès de terre, rejeté de ses galeries, est excellent pour nos plantes en pots ou nos semis ?  

En outre, en plus d’aérer le sol en y cherchant sa nourriture, la taupe constitue l’un des rares prédateurs des larves de taupin : ces véritables terreurs des potagers, qui dévorent les tubercules et les racines de nos légumes préférés ! Allez hop, on fait la paix avec la taupe !

#2 La taupe

La taupe, l’ennemie du jardinier ? Que nenni ! Car si ce petit animal nous embête avec ses galeries, il sait aussi se montrer très utile au jardin ! Certes, celui qui rêve d’une pelouse immaculée, a de quoi être agacé, par la quantité de taupinières laissées derrière ce petit mammifère fouisseur. Mais saviez-vous que cet excès de terre, rejeté de ses galeries, est excellent pour nos plantes en pots ou nos semis ?  

En outre, en plus d’aérer le sol en y cherchant sa nourriture, la taupe constitue l’un des rares prédateurs des larves de taupin : ces véritables terreurs des potagers, qui dévorent les tubercules et les racines de nos légumes préférés ! Allez hop, on fait la paix avec la taupe !

#3 La chauve-souris

Effrayante, sanguinaire, annonciatrice de malheur… depuis toujours la chauve-souris est mal aimée, en plus d’être diabolisée !  Toutefois, rassurez-vous, ce mammifère est loin d’être uniquement un buveur de sang ! Totalement insectivore dans nos contrées, la chauve-souris se nourrit ainsi de papillons de nuit, de mouches, de moustiques ou de fourmis… Et peut consommer jusqu’à 70 % de son poids en insectes, par nuit. Avec elle, fini les insecticides ! 
Le saviez-vous ? Ailleurs dans le monde, certaines espèces sont même de redoutables pollinisateurs et cette pratique porte un nom : la cheiroptérophilie. 

C’est bien connu : la chauve-souris dort la tête en bas, découvrez 9 autres animaux aux techniques insolites pour dormir.

#3 La chauve-souris

Effrayante, sanguinaire, annonciatrice de malheur… depuis toujours la chauve-souris est mal aimée, en plus d’être diabolisée !  Toutefois, rassurez-vous, ce mammifère est loin d’être uniquement un buveur de sang ! Totalement insectivore dans nos contrées, la chauve-souris se nourrit ainsi de papillons de nuit, de mouches, de moustiques ou de fourmis… Et peut consommer jusqu’à 70 % de son poids en insectes, par nuit. Avec elle, fini les insecticides ! 
Le saviez-vous ? Ailleurs dans le monde, certaines espèces sont même de redoutables pollinisateurs et cette pratique porte un nom : la cheiroptérophilie. 

C’est bien connu : la chauve-souris dort la tête en bas, découvrez 9 autres animaux aux techniques insolites pour dormir.

#4 La musaraigne

Non la musaraigne n’est pas QUE le jouet préféré de votre chat. Ce petit rongeur, qui contrairement aux mulots et aux campagnols, ne fait aucun dégât sur nos cultures, a donc bien sa place parmi les animaux les plus utiles au jardin !

Trouvant refuge dans nos haies, dans l’herbe sèche, dans les feuilles mortes et dans nos murets, cet insatiable insectivore est friand de chenilles, de limaces, de perce-oreilles, ou encore de vers gris, qu’il repère grâce à son odorat ultra développé ! Et pour l’attirer au jardin, un tas de compost suffit, car c’est à cet endroit que la musaraigne trouve le plus d’insectes pour son repas. D’ailleurs, chaque jour, elle est capable d’en manger l’équivalent de son poids ! 

La musaraigne fait partie de ces animaux à observer la nuit dans son jardin.

#4 La musaraigne

Non la musaraigne n’est pas QUE le jouet préféré de votre chat. Ce petit rongeur, qui contrairement aux mulots et aux campagnols, ne fait aucun dégât sur nos cultures, a donc bien sa place parmi les animaux les plus utiles au jardin !

Trouvant refuge dans nos haies, dans l’herbe sèche, dans les feuilles mortes et dans nos murets, cet insatiable insectivore est friand de chenilles, de limaces, de perce-oreilles, ou encore de vers gris, qu’il repère grâce à son odorat ultra développé ! Et pour l’attirer au jardin, un tas de compost suffit, car c’est à cet endroit que la musaraigne trouve le plus d’insectes pour son repas. D’ailleurs, chaque jour, elle est capable d’en manger l’équivalent de son poids ! 

La musaraigne fait partie de ces animaux à observer la nuit dans son jardin.

#5 Le crapaud

Trapu, court sur patte, pustuleux… le crapaud ne nous fait pas franchement rêver ! Et si pour trouver chaussure à notre pied, nous n’avons pas non plus envie de l’embrasser, cela tombe bien, car le principal rôle de ce petit amphibien pour l’humain, est d’être utile au jardin. 

S’il en existe plus de treize espèces en Europe, le crapaud commun est celui que l’on retrouve majoritairement chez nous. Se régalant de “nuisibles”, à l’instar de limaces, de chenilles et d’araignées, le crapaud constitue ainsi un fervent protecteur de nos potagers et en particulier de nos salades !  

Pour l’attirer sur notre terrain, on lui construit un petit abri, constitué de quelques grosses pierres, d’écorces et de bouts de bois, en prenant soin de lui laisser une petite ouverture pour faciliter ses va-et-vient. Vous n’avez plus qu’à lui souhaiter la bienvenue !

#5 Le crapaud

Trapu, court sur patte, pustuleux… le crapaud ne nous fait pas franchement rêver ! Et si pour trouver chaussure à notre pied, nous n’avons pas non plus envie de l’embrasser, cela tombe bien, car le principal rôle de ce petit amphibien pour l’humain, est d’être utile au jardin. 

S’il en existe plus de treize espèces en Europe, le crapaud commun est celui que l’on retrouve majoritairement chez nous. Se régalant de “nuisibles”, à l’instar de limaces, de chenilles et d’araignées, le crapaud constitue ainsi un fervent protecteur de nos potagers et en particulier de nos salades !  

Pour l’attirer sur notre terrain, on lui construit un petit abri, constitué de quelques grosses pierres, d’écorces et de bouts de bois, en prenant soin de lui laisser une petite ouverture pour faciliter ses va-et-vient. Vous n’avez plus qu’à lui souhaiter la bienvenue !

#6 La belette

Certes, on imagine plutôt la belette semant la pagaille parmi nos volailles. Mais saviez-vous que ce petit animal carnivore, de la famille des mustélidés, fait également partie des animaux utiles au jardin ? 

À ne pas confondre avec sa cousine l’hermine, la belette, active de jour comme de nuit, parcourt volontiers jardins, champs, bois et prairies et poursuit ses proies jusqu’au fond de leur galerie. Son plat favori ? Les campagnols, ces petits rongeurs qui raffolent des légumes de notre potager ! Et puisque 80% des repas de la belette en sont composés, voilà la preuve qu’elle ne touchera point à notre poulailler !

#6 La belette

Certes, on imagine plutôt la belette semant la pagaille parmi nos volailles. Mais saviez-vous que ce petit animal carnivore, de la famille des mustélidés, fait également partie des animaux utiles au jardin ? 

À ne pas confondre avec sa cousine l’hermine, la belette, active de jour comme de nuit, parcourt volontiers jardins, champs, bois et prairies et poursuit ses proies jusqu’au fond de leur galerie. Son plat favori ? Les campagnols, ces petits rongeurs qui raffolent des légumes de notre potager ! Et puisque 80% des repas de la belette en sont composés, voilà la preuve qu’elle ne touchera point à notre poulailler !

Pour aider ces animaux à être utiles au jardin, fournissez-leur le gîte et le couvert ! Laissez-y des espaces en jachères, des prairies fleuries et aménagez-leur de petits abris. Soyez-en sûrs, ils vous le rendront bien !

1 commentaire

  1. Merci pour ces informations, toujours pleines de bon sens pour vivre en harmonie avec la nature.

Laisser un commentaire

<Article suivant<

Aménager un espace cocooning à son chien pour l’hiver

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Pinterest
Share On Youtube