C’est décidé, je fais mon compost !

Et si nous réduisions nos déchets en adoptant le compostage ? Facile et écolo, il s’est trouvé une place de choix dans bien des cuisines et possède de nombreux avantages. On vous en dit plus !

Rien de plus simple

Le compostage consiste à isoler les déchets organiques, afin qu’ils fermentent et se décomposent. De ce processus naît un terreau fertile et sain, à utiliser sans modération dans son jardin ou sur son balcon. Pour ceux qui possèdent un grand espace extérieur, le compost peut se résumer en un grand tas, que l’on remue de temps en temps pour aider la fermentation. Vous pouvez sinon utiliser un composteur, en bois ou en plastique, l’acheter tout fait ou le fabriquer vous-même.

Les bons ingrédients, tu choisiras

Il existe plusieurs niveaux de compostage. Certaines matières se désagrègent ainsi facilement, quand d’autres sont plus résistantes. Vous n’aurez aucun mal à composter épluchures, fruits et légumes, marc de café, coquilles d’œufs, filtres, gazon et feuilles d’arbres, cendre, papier journal, fleurs, ou encore mouchoirs en papier.

Les autres, tu éviteras

Les noyaux, cartons, os ou gros branchages mettront eux plus de temps à se décomposer. Quant aux matières plastiques, métalliques et aux verres : ils ne sont pas les bienvenus dans le compost ! Évitez aussi d’y placer des plantes susceptibles d’être malades, puisqu’elles pourraient contaminer le tout.

La praticité, tu privilégieras

Que vous optiez pour le compostage en tas ou pour un silo, le mieux reste d’avoir dans votre cuisine une petite poubelle réservée aux déchets organiques du quotidien. A chaque fois que vous épluchez vos fruits et légumes, placez une feuille de papier journal sur votre plan de travail, ramassez le tout et le tour est joué ! Ce petit réceptacle vous évitera les allers-retours constants dans le jardin.

Le compost, tu aéreras

Concernant le compost lui-même, n’hésitez pas à le remuer et le mélanger, toutes les cinq à six semaines, pour favoriser son homogénéité. Il en effet primordial que l’air circule correctement. L’humidité est aussi un facteur déterminant, c’est pourquoi il ne faut pas hésiter à arroser le compost s’il paraît trop sec. N’hésitez pas à vous aider d’un activateur de compost, qui accélère la décomposition et offre un engrais de grande qualité. Il faut en moyenne compter trois à cinq mois pour récupérer le terreau riche en humus rendu par le compost.

Tes déchets, tu réduiras !

Vous lancer dans le compostage vous permettra d’abord de réduire de manière conséquente vos déchets. Produire moins d’ordures ménagères est un geste écologique et économique, tout comme le fait d’utiliser un engrais fait maison. Le terreau que vous récolterez sera 100% naturel et plein de bienfaits pour vos plantes.

Accessible à tous, le compost se démocratise et semble même devenir une vraie tendance. Et si vous décidiez de l’adopter ?

 

Laisser un commentaire

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Pinterest
Share On Youtube