Gemmothérapie : comment se soigner à partir de bourgeons

Les médecines alternatives prennent de plus en plus de place dans notre vie. On connaît la phytothérapie consistant à prévenir ou soigner des problèmes de santé à l’aide de végétaux, l’aromathérapie et ses huiles essentielles puissantes ou bien sûr l’homéopathie. Mais avez-vous déjà entendu parler de la gemmothérapie, autrement appelée médecine des bourgeons ? Explications.

La gemmothérapie, c’est quoi ?

Forme de phytothérapie, la gemmothérapie consiste à utiliser des bourgeons et des jeunes pousses de plantes ou d’arbres comme un remède thérapeutique. Elle utilise les tissus embryonnaires de la plante en croissance. Cette médecine douce a été développée par le médecin belge Pol Henry dans les années 1960. 

La gemmothérapie, c’est quoi ?

Forme de phytothérapie, la gemmothérapie consiste à utiliser des bourgeons et des jeunes pousses de plantes ou d’arbres comme un remède thérapeutique. Elle utilise les tissus embryonnaires de la plante en croissance. Cette médecine douce a été développée par le médecin belge Pol Henry dans les années 1960. 

Quelles sont les propriétés des bourgeons ?

Les bourgeons d’une plante sont particulièrement riches en principes actifs. Ces éléments bénéfiques s’estompent voire disparaissent une fois que le végétal devient adulte. La gemmothérapie consiste alors à bénéficier de l’intégralité du patrimoine génétique et de l’énergie d’une plante en plein développement. En effet, la plante est à ce moment encore vierge de multiples agressions comme la pollution ou les produits chimiques. 

Le docteur Pol Henry assimilait le bourgeon à un embryon qui engloberait le potentiel de tous les organes de la plante : les racines, les tiges, les feuilles, les fleurs et les fruits. Parmi les principes actifs contenus dans les bourgeons, on retrouve des polyphénols, des oligo-éléments, des vitamines et sels minéraux, des hormones végétales.  

Quelles sont les propriétés des bourgeons ?

Les bourgeons d’une plante sont particulièrement riches en principes actifs. Ces éléments bénéfiques s’estompent voire disparaissent une fois que le végétal devient adulte. La gemmothérapie consiste alors à bénéficier de l’intégralité du patrimoine génétique et de l’énergie d’une plante en plein développement. En effet, la plante est à ce moment encore vierge de multiples agressions comme la pollution ou les produits chimiques. 

Le docteur Pol Henry assimilait le bourgeon à un embryon qui engloberait le potentiel de tous les organes de la plante : les racines, les tiges, les feuilles, les fleurs et les fruits. Parmi les principes actifs contenus dans les bourgeons, on retrouve des polyphénols, des oligo-éléments, des vitamines et sels minéraux, des hormones végétales.  

Concrètement, comment consomme-t-on les bourgeons ?

Les bourgeons sont consommés sous forme d’extraits liquides. Ils sont récoltés juste avant leur éclosion au printemps et mis en macération dans un mélange d’eau, d’alcool et de glycérine. De cette mixture, on extrait les principes actifs. Après plusieurs semaines, on obtient un nouveau mélange appelé macérât-mère concentré. 

A noter,  les extraits de bourgeons sont la plupart du temps commercialisés sous forme de macérats glycérinés dilués 10 fois par rapport au macérât-mère. Il existe une cinquantaine d’extraits de bourgeons disponibles dans le commerce, vendus majoritairement en pharmacie et parapharmacie.

Lorsque l’on consomme du macérât-mère concentré, il est recommandé pour un adulte, de prendre 5 à 15 gouttes d’extrait par jour. Il faut alors le diluer dans un peu d’eau, et être si possible à jeun. Les extraits de bourgeons se consomment souvent en cure, comme traitement préventif de fond. 

Concrètement, comment consomme-t-on les bourgeons ?

Les bourgeons sont consommés sous forme d’extraits liquides. Ils sont récoltés juste avant leur éclosion au printemps et mis en macération dans un mélange d’eau, d’alcool et de glycérine. De cette mixture, on extrait les principes actifs. Après plusieurs semaines, on obtient un nouveau mélange appelé macérât-mère concentré. 

A noter,  les extraits de bourgeons sont la plupart du temps commercialisés sous forme de macérats glycérinés dilués 10 fois par rapport au macérât-mère. Il existe une cinquantaine d’extraits de bourgeons disponibles dans le commerce, vendus majoritairement en pharmacie et parapharmacie.

Lorsque l’on consomme du macérât-mère concentré, il est recommandé pour un adulte, de prendre 5 à 15 gouttes d’extrait par jour. Il faut alors le diluer dans un peu d’eau, et être si possible à jeun. Les extraits de bourgeons se consomment souvent en cure, comme traitement préventif de fond. 

Quand on y connait rien, on commence par quoi ?

Pour les novices, on vous conseille le bourgeon de cassis. C’est le plus anciennement connu et un grand classique de la gemmothérapie. Il aurait pour vertu de réguler le système immunitaire et de lutter contre les allergies. Ses propriétés anti-inflammatoires sont aussi bénéfiques pour les  problèmes articulaires. Le bourgeon de tilleul est lui aussi intéressant car il possède des vertus sédatives : il favorise l’apaisement et l’endormissement. Le bourgeon de figuier est pour sa part utile pour réduire le stress et les désordres gastriques liés à la nervosité comme les crampes d’estomac. Pour les cures bien-être global de long terme, le romarin est votre l’allié. Puissant antioxydant, il améliore l’état de la peau et des vaisseaux sanguins. Le romarin est aussi réputé pour booster les fonctions cérébrales et protéger le foie.

Quand on y connait rien, on commence par quoi ?

Pour les novices, on vous conseille le bourgeon de cassis. C’est le plus anciennement connu et un grand classique de la gemmothérapie. Il aurait pour vertu de réguler le système immunitaire et de lutter contre les allergies. Ses propriétés anti-inflammatoires sont aussi bénéfiques pour les  problèmes articulaires. Le bourgeon de tilleul est lui aussi intéressant car il possède des vertus sédatives : il favorise l’apaisement et l’endormissement. Le bourgeon de figuier est pour sa part utile pour réduire le stress et les désordres gastriques liés à la nervosité comme les crampes d’estomac. Pour les cures bien-être global de long terme, le romarin est votre l’allié. Puissant antioxydant, il améliore l’état de la peau et des vaisseaux sanguins. Le romarin est aussi réputé pour booster les fonctions cérébrales et protéger le foie.

Attention, si les bourgeons recèlent moult bienfaits, n’oubliez pas que naturel ne veut pas dire sans danger. Comme toute médecine alternative, il est important de se renseigner auprès de son pharmacien ou de son médecin. C’est particulièrement le cas durant les trois premiers mois de grossesse ou en cas de prise de médicaments anticoagulants. En cas de symptômes persistants, il est toujours préférable de s’adresser à un professionnel de santé.

Laisser un commentaire

<Article suivant<

(Re)découvrez le vinaigre de cidre, ce condiment qui vous veut du bien !

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Pinterest
Share On Youtube