Top 10 des champignons de nos forêts

Forêts, prés, bois, sous-bois… On trouve partout dans notre hexagone toutes sortes de champignons ! Si vous en êtes des amateurs et que vous souhaitez partir à leur cueillette, il est important de bien vous renseigner auparavant. Allez, petit tour d’horizon de nos meilleurs champignons :

#1 Le cèpe

L’un des plus célèbres champignons de nos cuisines, le Boletus Edulis, se cueille aux mois de septembre et octobre, on le trouve aussi bien en plaine qu’en montagne, dans les bois feuillus, près des chênes, des châtaigniers, des hêtres… Il est facilement reconnaissable avec son large pied blanc surmonté d’un imposant chapeau marron qui lui valent le surnom de « Bouchon de champagne » !

#1 Le cèpe

L’un des plus célèbres champignons de nos cuisines, le Boletus Edulis, se cueille aux mois de septembre et octobre, on le trouve aussi bien en plaine qu’en montagne, dans les bois feuillus, près des chênes, des châtaigniers, des hêtres… Il est facilement reconnaissable avec son large pied blanc surmonté d’un imposant chapeau marron qui lui valent le surnom de « Bouchon de champagne » !

#2 La girolle

Ouvrez l’oeil lorsque vous vous promenez dans des bois de conifères et de feuillus des mois de juillet jusqu’à novembre, vous pourriez bien tomber sur des girolles enfouies. Marron, avec son chapeau en entonnoir et ses grandes lamelles fusionnant harmonieusement avec son pied, elle ne pourra vous échapper…

#2 La girolle

Ouvrez l’oeil lorsque vous vous promenez dans des bois de conifères et de feuillus des mois de juillet jusqu’à novembre, vous pourriez bien tomber sur des girolles enfouies. Marron, avec son chapeau en entonnoir et ses grandes lamelles fusionnant harmonieusement avec son pied, elle ne pourra vous échapper…

#3 La trompette de la mort

Très semblable à la girolle, il est tout de même impossible de les confondre puisque la trompette de la mort est tout simplement… noire. Et son pied, contrairement à sa cousine, n’est pas striée. Elle se cueille d’août à novembre après le passage de fortes pluies !

#3 La trompette de la mort

Très semblable à la girolle, il est tout de même impossible de les confondre puisque la trompette de la mort est tout simplement… noire. Et son pied, contrairement à sa cousine, n’est pas striée. Elle se cueille d’août à novembre après le passage de fortes pluies !

#4 La truffe noire

La Tuber Melanosporum, de son nom scientifique, est pour ainsi dire le caviar de la famille des champignons ! Elle se trouve surtout dans le sud de la France, dans les profondeurs des sols calcaires de 1 à 15cm et ce grâce à des cochons ou chiens truffiers. On peut remercier nos amis les animaux car l’homme, seul, aurait bien du mal à les repérer… !

Avez-vous déjà essayé le soufflé à la truffe ? Retrouvez le soufflé dans notre top 8 des recettes de grands-mères préférées des Français.

#4 La truffe noire

La Tuber Melanosporum, de son nom scientifique, est pour ainsi dire le caviar de la famille des champignons ! Elle se trouve surtout dans le sud de la France, dans les profondeurs des sols calcaires de 1 à 15cm et ce grâce à des cochons ou chiens truffiers. On peut remercier nos amis les animaux car l’homme, seul, aurait bien du mal à les repérer… !

Avez-vous déjà essayé le soufflé à la truffe ? Retrouvez le soufflé dans notre top 8 des recettes de grands-mères préférées des Français.

#5 La morille

Autre champignon très recherché et assez couteux : la morille, si reconnaissable avec son petit chapeau marron rond, conique ou cylindrique. On la cueille au printemps dès la fonte des neiges dans les terrains calcaires et plâtreux. Mais attention surtout à ne pas déguster les morilles crues, elles sont très toxiques !

La morille et la truffe se marient très bien avec l’hélianthis dans des soupes surprenantes !

#5 La morille

Autre champignon très recherché et assez couteux : la morille, si reconnaissable avec son petit chapeau marron rond, conique ou cylindrique. On la cueille au printemps dès la fonte des neiges dans les terrains calcaires et plâtreux. Mais attention surtout à ne pas déguster les morilles crues, elles sont très toxiques !

La morille et la truffe se marient très bien avec l’hélianthis dans des soupes surprenantes !

#6 La coulemelle

On trouve surtout ce champignon original dans nos prés. Son chapeau, semblable à une ombrelle, mesure 25cm de diamètre environ et se pose sur un pied très long avec un anneau. Il vaut mieux le cueillir justement lorsqu’il est très grand : petit, il peut être confondu avec d’autres champignons qui sont eux toxiques.

#6 La coulemelle

On trouve surtout ce champignon original dans nos prés. Son chapeau, semblable à une ombrelle, mesure 25cm de diamètre environ et se pose sur un pied très long avec un anneau. Il vaut mieux le cueillir justement lorsqu’il est très grand : petit, il peut être confondu avec d’autres champignons qui sont eux toxiques.

#7 Le pied de mouton

Celui-là, au contraire, il se cueille plutôt jeune car en prenant de l’âge, il devient quelque peu amer… D’octobre à décembre, il se trouve dans les sous-bois près des feuillus et résineux. Il est très facilement différenciable des autres champignons avec son chapeau orangé possédant de petits aiguillons.

#7 Le pied de mouton

Celui-là, au contraire, il se cueille plutôt jeune car en prenant de l’âge, il devient quelque peu amer… D’octobre à décembre, il se trouve dans les sous-bois près des feuillus et résineux. Il est très facilement différenciable des autres champignons avec son chapeau orangé possédant de petits aiguillons.

#8 Le pied bleu

Autre pied, le Lepista Nuda pousse lui aussi dans les bois remplis de feuillus et de conifères, sous les branches en décomposition, durant les mois d’octobre à décembre. D’une jolie couleur violette, les pied-bleus se trouvent assez facilement car ils poussent en groupe assez compact.

#8 Le pied bleu

Autre pied, le Lepista Nuda pousse lui aussi dans les bois remplis de feuillus et de conifères, sous les branches en décomposition, durant les mois d’octobre à décembre. D’une jolie couleur violette, les pied-bleus se trouvent assez facilement car ils poussent en groupe assez compact.

#9 L’oreille de Judas

C’est évidemment sa forme rigolote qui lui donne son nom : ce petit champignon, de couleur brun-rose, a la particularité de ne pas posséder de pied. Très prisé en cuisine asiatique, il peut se cueillir toute l’année en bordure de rivière ou sous les branches mortes des feuillus.

#9 L’oreille de Judas

C’est évidemment sa forme rigolote qui lui donne son nom : ce petit champignon, de couleur brun-rose, a la particularité de ne pas posséder de pied. Très prisé en cuisine asiatique, il peut se cueillir toute l’année en bordure de rivière ou sous les branches mortes des feuillus.

#10 L’amanite des Césars

Et on termine cette liste avec le champignon le plus rare et le plus délicieux de tous : l’oronge, ou Amanite des Césars. Elle est magnifique au début de sa croissance puisqu’elle ressemble à un oeuf doré parfait. Enfin, l’Amanite des Césars se ramasse, si l’on a de la chance, de mi-septembre à mi-novembre dans les forêts de chênes.

#10 L’amanite des Césars

Et on termine cette liste avec le champignon le plus rare et le plus délicieux de tous : l’oronge, ou Amanite des Césars. Elle est magnifique au début de sa croissance puisqu’elle ressemble à un oeuf doré parfait. Enfin, l’Amanite des Césars se ramasse, si l’on a de la chance, de mi-septembre à mi-novembre dans les forêts de chênes.

Et voilà, vous en savez un peu plus grâce à cette liste, loin d’être exhaustive, des succulents champignons que l’on peut trouver dans la nature !

Laisser un commentaire

<Article suivant<

5 façons originales de cuisiner les légumes d’hiver

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Pinterest
Share On Youtube