10 astuces pour éviter de trop saler vos aliments

Cuillère de bois avec du sel

Si notre organisme a besoin d’un certain apport en sel, une consommation excessive est absolument déconseillée. Rétention d’eau, hypertension, ou encore ostéoporose : un assaisonnement intempestif peut favoriser l’apparition de problèmes de santé. Voilà comment réduire votre consommation, à travers 10 conseils qui ne manquent pas de sel !

#1. Commencer dès la préparation de vos plats

Femme en train de cuisiner

D’après l’Organisation Mondiale de la Santé, nous devrions consommer moins de 5 grammes de sel par jour. Pour parvenir à réduire rapidement votre consommation, le mieux reste de prendre le problème à la racine et directement en cuisine. Derrière les fourneaux, éloignez la salière et n’ajoutez qu’une pincée de sel à vos plats. Votre palais finira par s’habituer à ce changement culinaire.

#2. Se tourner vers les épices

Sans une bonne dose de sel, comment relever ses plats ? Avec des épices et aromates bien sûr. Poivre, piment, cumin, curry, ou encore paprika : ajoutez-les à vos recettes pour leur donner du relief et un petit goût d’exotisme. N’oubliez pas le basilique, le persil, ou encore la ciboulette, qui viendront eux aussi parfumer vos préparations tout en vous apportant des vitamines et minéraux.

#3. Éviter les plats préparés

Salade d'été vegan

Si vous pouvez vous permettre de les boycotter totalement en ne vous alimentant que de plats faits maison, votre organisme en sera ravi ! Si vous consommez parfois des plats conditionnés, prenez le temps de lire les étiquettes et de privilégier ceux à faible teneur en sel et sodium. Ouvrez les yeux, car ces éléments se cachent partout, parfois sous les noms de Nacl, bicarbonate ou benzoate de sodium (E 211 ou E 20) et glutamates.

#4. Réduire la consommation d’aliments très salés

Plateau de fromage et charcuterie

La vigilance au moment de faire vos courses continue ! Évitez ainsi de craquer trop souvent pour des aliments contenant de grandes quantités de sel. Chips et snacks apéritifs, charcuterie, et fromage sont ainsi à consommer avec parcimonie.

#5. Ne plus disposer la salière sur la table

Plat cuisiné avec sel sur la table à côté

Au moment des repas, instaurez une règle d’or : celle de ne jamais saler vos plats avant de les avoir goûtés. Vous pouvez même être plus radical en enlevant la salière de la table afin de ne pas être tenté. Après quelques semaines à déguster des déjeuners et dîners de moins en moins salés, vous ne regretterez plus du tout le goût iodé.

#6. Utiliser des huiles aromatisées

Personne qui verse de l'huile sur une salade

À la manière des épices, les huiles aromatisées vont apporter leur lot de parfums et de saveurs à vos préparations. Aux herbes, à l’ail, ou encore au citron, elles s’utilisent sur vos plats de pâtes, dans vos salades, ou encore pour ajouter du goût à vos viandes et poissons.

#7. Faire appel à la sauce soja

Sauce soja

Utilisée en cuisine depuis plus de 2500 ans, la sauce soja remplacera le sel dans tous vos plats, des légumes à la viande. Naturelle, elle s’obtient à partir de la fermentation des haricots de soja, auxquels on ajoute des grains de blé, une pincée de sel et de l’eau. Attention de ne pas en abuser, car elle contient elle aussi du sodium.  

#8. Cuisiner avec des algues nori

Cuisiner avec des algues nori

Naturellement salées, les algues sont idéales pour faciliter la consommation de sel. Les algues nori, qui s’utilisent pour la préparation des sushis, sont les plus faciles à cuisiner, car ce sont les plus neutres et elles peuvent donc venir mettre leur grain de sel dans toutes vos recettes. Pour celles et ceux qui souhaitent innover avec audace, il existe aussi le kombu ou le wakamé, également dotés d’un goût iodé.

#9. Préparer son propre bouillon cube

Bouillon cube

Les bouillons cubes sont la solution facile et efficace pour ajouter des saveurs à n’importe quel plat. Mais ceux que l’on achète sont bien souvent saturés d’additifs… et de sel ! Privilégiez donc une fois de plus le Fait Maison, et concoctez vos propres bouillons, à base de produits de la mer, de viandes, d’herbes, ou de légumes. Il vous suffira de les préparer à votre goût, avant de les placer dans un bac à glaçons, au congélateur.

#10. Presser des citrons

citrons pressés

Le fait de manger acide permet d’envoyer un message quelque peu trompeur aux capteurs gustatifs. Le goût du citron se rapproche en effet beaucoup de celui du sel et il fera parfaitement illusion dans tous vos plats. Le bonus ? Il est excellent pour votre santé !

Les solutions pour réduire votre consommation de sel sont nombreuses et goûteuses. Ne reste plus qu’à adopter les bons réflexes lorsque vous êtes derrière les fourneaux (et à table !), pour garder à distance la salière !

 

Laisser un commentaire