Les bienfaits de la zoothérapie

Chiot caressé

Dans un monde hyperconnecté et où tout va vite, de nombreuses personnes éprouvent de plus en plus le besoin de se rapprocher de la nature, de plaisirs et de valeurs simples. La zoothérapie se révèle alors être une discipline parfaitement adaptée à ces maux. Allez, on vous dit tout.

Qu’est-ce que la zoothérapie ?

La zoothérapie, c’est un véritable programme visant à prodiguer des soins à des personnes souffrant aussi bien de troubles physiques que psychiques en s’appuyant tout simplement sur le lien entre l’animal et l’humain. Et ce n’est d’ailleurs pas la seule méthode thérapeutique s’appuyant sur l’animal, comme les AAA par exemple, ou Activités Assistées par Animal. La création de la zoothérapie serait attribuée au psychiatre américain Boris M. Levinson dans les années 1950. Il mit en avant le rôle des animaux dans le processus de guérison de ses patients atteints de troubles psychologiques. Mais en réalité, cette pratique remonte à la nuit des temps ! En effet, on a très tôt constaté que la présence d’animaux apaise et réduit l’anxiété chez bon nombre de personnes…

Comment se déroule la zoothérapie ?

Après un entretien préalable avec un zoothérapeute, qui cible les besoins du patient et les problèmes à régler, une séance d’une heure environ est proposée avec diverses activités : brossage, éducation, promenade etc. Le plus souvent, c’est le chien que l’on utilise en zoothérapie. Mais on peut aussi se soigner à l’aide d’un chat, d’un lapin, d’une tortue, ou d’un cochon d’Inde… La liste n’est pas exhaustive ! Destinée à tous, elle est surtout préconisée chez les personnes en situation de handicap (moteur, mental, sensoriel etc.).

Les bienfaits de la zoothérapie

#1. Anti-stress

Il n’est plus à prouver, comme dit précédemment, que la présence d’un animal apporte énormément de joie et de bien-être. L’animal a aussi de véritables effets sur la santé de l’homme. Des études ont en effet démontré de nombreux bénéfices physiologiques suite au contact avec un animal. Entre autres : diminution du stress, effets positifs sur le système cardio-vasculaire, diminution de la pression artérielle et du rythme cardiaque. Le simple fait de caresser un chat par exemple fait baisser la pression sanguine et diminue le pouls (vive la ronronthérapie !).

#2. Anti-dépresseur

Diverses études ont également montré qu’après une séance de zoothérapie, les patients souffrant de dépression ont vu leur niveau d’anxiété diminuer considérablement. Les animaux permettent par ailleurs de baisser le sentiment de solitude, souvent trop présent chez les personnes âgées.

#3. Favorise la socialisation

En plus d’être un immense facteur de soutien moral et émotionnel, les animaux sont de précieux alliés pour aider l’être humain à communiquer. En effet, les personnes isolées ou marginalisées et ayant peur d’approcher autrui retrouveront chez l’animal la voie de la communication. L’animal permet de se laisser aller, de se confier sans aucune peur de jugement, et permet peu à peu de reprendre confiance en soi.

#4. Favorise l’estime de soi

La confiance en soi et l’estime de soi, ce sont de grandes qualités que prodiguent le contact avec l’animal. En effet, la zoothérapie permet au patient de passer du statut de soigné à soignant, de celui de passif à actif. S’occuper d’un animal, le nourrir, le promener, l’accompagner, procure indéniablement le sentiment de se sentir utile et valorisé.

#5. Accompagnement médical

Souvent, lorsque l’on est confronté à des procédures médicales, en pré ou en post-opératoire, on souffre d’appréhension, de peurs et de douleurs. Le contact avec l’animal avant une intervention médicale permet de diminuer considérablement la peur. Le test a été réalisé sur un échantillon de personnes en attente d’opérations. Les patients qui ont passé du temps avec un chien ont vu leur stress s’amoindrir par rapport à ceux qui ont simplement eu accès à de la lecture… Aussi, après une opération, le lien avec l’animal fait oublier la douleur et favorise la guérison.

#6. Aide psychomotrice

Enfin, une séance avec un animal peut s’avérer très bénéfique pour les personnes ayant malheureusement des difficultés au niveau psychomoteur. Jouer avec un animal offre la possibilité aux patients de réaliser de nombreux mouvements sans s’en rendre compte et sans efforts. Cela motive à pratiquer une activité physique, améliore la motricité, l’équilibre et l’orientation spatiale ou même temporelle (stimulation de la mémoire auprès des personnes âgées).

Ah, heureusement qu’elles sont là, ces boules de poils et tous leurs super pouvoirs… !

Laisser un commentaire

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Pinterest
Share On Youtube